42 n°14 avril 2010
42 n°14 avril 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°14 de avril 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 18,7 Mo

  • Dans ce numéro : Uncharted 2.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 48 - 49  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
48 49
IRL Le sport c'est bon DOSSIER DÉCOUVERTE mangez en Nom nom sport ! Salut les mous, alors ce mois-ci, vu que la thématique c’est sport, je m’en vais vous aider à choisir à quelle activité vous adonner pour mouvoir quelque peu les tissus graisseux qui englobent votre corps d’athlète grec. Polo vous a parlé de ce que vous pouvez faire en fonction de vos goûts vidéoludiques, moi je vais juste vous présenter les sports que j’ai pu pratiquer et ce que ça m’a apporté. Ouane, le foot Tous les ch’tites n’enfants pourvus d’un attribut nouillesque ont un jour fait du foot, que ce soit en cleube ou dans la rue, le parc d’à côté. Petit, ce sport développe un peu le sens de l’équilibre, pas mal celui de la coordination, et aussi l’esprit d’équipe. Ce n’est que plus tard que l’aspect moisi de ce sport se manifeste. Alors que marmot vous pouviez shooter dans le chat du voisin direction la baie vitrée à ouatemille euros sans risquer que les potes ne vous balancent, une fois ado ou adulte, une simple passe ratée et vous vous retrouvez sous un feu de critiques et de remontrances, souvent émanant de joueurs dont le niveau ferait pâlir de jalousie… euh… bah personne en fait. Si on ajoute à ça la fourberie maladive de l’adversaire qui n’hésitera pas à vous tacler la carotide à la moindre occasion, et vous avez le sport parfait pour vous faire haïr tout ce qui porte un short et qui court après un ballon. d’une période foot qui a été limite de vous transformer en monstre sanguinaire ? Le Viet Vo Dao, c’est un art vietnamien, comprenant des techniques variées un peu semblables au judo, au karaté et aux autres machins de ninjas. Seul bonus, vos nombreux passages à l’infirmerie ou aux urgences pour entorses, fractures et autres luxations finiront peut être par vous faire avoir un ticket avec l’infirmière. Toouuu, le Viet Vo Dao Quoi de mieux pour se défouler et se canaliser qu’un art martial quand on sort La discipline imposée par les arts martiaux permet de se réguler nerveusement face à diverses situations et de prendre conscience aussi que respecter les consignes, ça n’a jamais amputé personne. Le rythme des entraînements (3x2h par semaine) permet d’avoir la forme olympique et d’avoir un physique taillé à la - 48 (42lemag.fr) -
IRL serpe. Ce qui peut aussi se retrouver taillé, c’est l’arcade, la pommette, ou toute autre partie du corps qui éclate facilement à l’impact. Non pas que c’est violent, mais parfois l’appréciation des distances fait défaut à certains, et les combats de compétition, bien que réglementés à mort, peuvent occasionner quelques bourre-pif bien sentis du fait de l’engouement des participants (souvent involontaire heureusement). Bonus : On se console en découvrant que depuis le foot, y a de nouvelles infirmières aux urgences… Sriii, le basket Après des activités un peu brutasses, pourquoi pas un sport où les contacts sont interdits ? Le basket, dans l’imaginaire collectif des bozos qui n’y ont jamais joué, ce sont des danseuses de 2m20 qui s’envoient la baballe pour la mettre dans le panier. En vrai, je crois que j’ai jamais joué à un sport aussi technique et violent. Le fait que les contacts soient interdits signifie surtout qu’il est déconseillé d’être vu par l’arbitre. Dans les regroupements sous le panier (au rebond), ça joue des coudes, des genoux, des mains, et il n’est pas rare de sortir avec plus de bleus d’un match qu’une de ces tarlouzes de rugbymen qui portent des sous vêtements rembourrés. Ce sport est super complet, puisqu’il développe l’endurance sur des efforts courts mais intenses, la technique et la coordination, un esprit d’équipe beaucoup plus développé qu’au foot, et aussi la fourberie dite du « pas vu pas pris ». DOSSIER DÉCOUVERTE En 4 ans de basket, je me suis juste fêlé une côte + trouze entorses, et j’ai à mon palmarès un nez pété, une entorse du genou, 64887668732 bleus, 5 ou 6 doigts cassés, et quelques côtes amochées. (Et jamais je n’ai donné le 1er impact.) Bonus : Pleins de nouveaux amis sur les terrains, surtout dans les équipes adverses. Fouaur, le snowboard Après quelques sports collectifs, je me suis penché sur un bon truc d’égoïste à pratiquer tout seul dans son coin comme un gros crevard qui découvre une poche de michokos pas ouverte dans un placard. Ayant habité pas spécialement loin des pistes, je me suis fait un hiver complet à aller manger de la neige tous les weekends ou presque, et je me suis laissé tenté par le snowboard, parce que c’est coooool (comme Fonzie). - 49 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :