42 n°13 mars 2010
42 n°13 mars 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°13 de mars 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 82

  • Taille du fichier PDF : 21,6 Mo

  • Dans ce numéro : RoboRally.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 66 - 67  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
66 67
PORTNAWAK TOUT CE QUE VOUS N’AVEZ JAMAIS VOULU SAVOIR parlais un peu avant des mules robotiques et autres robots ayant la démarche parfaite de quelque personne humaine. Ces robots qui peuvent devenir les joujous favoris des militaires et autres G.I Joe en herbe (non rien à voir avec film à la con que je n'ai pas vu). Pire encore, avez-vous songé à tous les nomnomrice qui peuvent s'infiltrer en masse et pirater tout et n'importe quoi ! Imaginez, en l'an 2020+, les robots sont devenus hype et trop funky fresh, genre avec les trois lois d'Asimov et tout et tout (ouais on n'en parle pas de ça, pourtant c'est pris TRÈS au sérieux). Genre tellement funky fresh que les bobos et autres petites gens se trimballent avec leur iPad 5,6 et se targuent de pouvoir contrôler leur robot à distance (pas iBot, parce que finalement tout le monde a fusionné avec tout le monde, c'est génial, tout est compatible avec tout. Oui je suis utopiste, et je vous merde). Donc tout ça cuicui les oiseaux mécaniques. Et puis vient un jour où, sous une cave (ça existe encore en 2020+), un jeune chinois arrive à décoder un algorithme complexe et parvient à entrer au cœur du système d'un robot lambda. Genre faille de sécurité infinitésimale, mais qui a permis d'ouvrir une grosse brèche, comme Régis quand il décide de faire du saut à ski (désolé à tous les Régis qui nous lisent). Et là c'est le drame : les trois lois arrivent à être contournées, le robot commence a mater sa propriétaire sous la douche, et le chinois... voilà. CAN'T SEE SHIT CAP'TAIN Et puisque dans ce monde le fric n'a pas disparu (faut pas déconner non plus), ce genre de service arrive à se vendre à pleins de gens qui n'ont toujours pas réussi à poutrer la gueule aux Amerloques. Ou encore à de gros nerds qui fantasment sur le Jugement Dernier de Cameron et s'entraident pour préparer l'apocalypse. Ça part telle une trainée de poudre. Et, confiant comme ils sont, ils se disent bien que les robots ne sont qu'un tas de ferraille, un outil suffisamment intelligent pour foutre la merde à leur place, sans dégâts et tout et tout. V - Pain in the ass en temps de guerre Vous voyez Empire Earth ? Genre vous vous fightez contre des gars s'extasiant devant De Vinci, et vous arrivez avec des méca de 20 mètres de haut. Ça vous revient ? Je doute que cela puisse arriver, mais imaginez un seul instant une guerre contre un pays qui se fâche tout rouge et veux dézinguer son pays voisin avec des robots développés secrètement (oui la Corée du Nord si tu veux, mangeboules). Imaginez donc, que ce pays possède une technologie qui surpasse un peu tout le monde (bon en fait non pas la Corée eud'Nord). Vous voyez le délire ? Voyez ce qui se passent actuellement. Les drones, encore eux, ces avions téléguidés, et bien voilà un exemple. Pas de pilotes, assez discret, et assez meurtriers aussi. KA-BOOM les gens ! KA- BOOM le pays, KA-BOOM les écoles et les hôpitaux ! Et je ne vous parle pas des nanotechnologies, mais je vais un peu m'égarer sur le thème des robots. L'armée U.S, jamais à court de bonne idée, veut un porte-avions pour drone. Génial ! À quand l'armée de mules robotiques ? CONCLUSION Les robots ça pue, faut raser le Japon qui veut en répandre partout. Non, sans déconner, même si encore aujourd'hui la robotique de grande envergure se fait discrète (quoique ça dépend des pays, mais on parle bel et bien de « droits des robots »), les progrès en la matière ont de quoi bondir avec le temps, et surtout avec un pays aussi superior que le Japon, à croire que ces poissonniers ne veulent restaurer la gloire de l'Empire japonais. La mûle robotique : beware Draxx - 66 (42lemag.fr) -
PORTNAWAK Les robots peuvent-ils avoir une âme ? Discuss ! Des fois on pense avoir une super bonne idée, et puis au finish, une fois qu'il faut la réaliser on doute... Ben là c'est un peu pareil, je me suis dit que j'allais tenter de faire de l'article de fond pour 42, sans me départir pour autant de ce sens de la blague classe à base de couille et de poil, mais je ne suis pas sûr de savoir par quel bout le prendre. Pas grave, je me lance, et de toute manière si c'est raté, vous pourrez pas vous faire rembourser puisque c'est gratuit ! PHILOSOPHEEK Do Androïds dream of Electronic sheep ? Les plus culturés d'entre vous savent forcément à quoi cet intertitre fait référence. C'est en effet le titre d'une nouvelle de Philip K. Dick, auteur multi adapté de science-fiction, et qui servit surtout comme base à l'excellent Blade Runner de Ridley Scott. Car oui, déjà je vais commencer par me contredire en disant que j'ai choisi un titre de merde. Le but de cet article ne va pas être de parler de robot mais d'androïde, car jusqu'à preuve du contraire un Aïbo ne risque pas d'avoir une âme... Un peu comme une femme quoi. Et en allant encore un poil plus loin, si vous n'avez pas décroché ou décidé de vous pendre en lisant cet article, nous essaierons de comprendre ce qui peut définir la limite ténue entre l'humanité et le reste... Attention, aucune aspirine n'est offerte avec cet article. Mais avant cela, commençons par définir les termes, histoire de vérifier qu'on parle tous de la même chose. D'après le petit Larousse qu'on aime bien avoir dans la tête (contrairement au gros Robert qu'on n'aime pas avoir dans le fion), le terme robot se définit ainsi : n.m. Appareil automatique capable de manipuler des objets ou d'exécuter des opérations selon un programme fixe, modifiable ou adaptable. Mais on y appose également une deuxième définition : Dans les œuvres de science-fiction, machine à l'aspect humain, capable de se mouvoir, d'exécuter des opérations, de parler... Et là, déjà c'est le drame car très clairement ces - 67 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :