42 n°13 mars 2010
42 n°13 mars 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°13 de mars 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 82

  • Taille du fichier PDF : 21,6 Mo

  • Dans ce numéro : RoboRally.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
BD/COMICS Iron Man DOSSIER DÉCOUVERTE Histoire de la plus fameuse des boites de conserve Thoooooo-iiiiiiii ssstttrrrkkkkk Thonnnni stkrk Tooooooiiii Stkrrr Thonnnn-i Star Tony Stark YEAH §§§§§ Ça ressemble à rien les "mots" audessus, mais, pour la petite histoire, ça a fait partie des premiers que j'ai été capable de lire, si si, pour de vrai. Quand j'étais tout pitit-pitit et que je commençais à apprendre à lire (nan, pas "vers 7 ans LOL"), j'étais toujours attiré par un "livre" que mon parrain avait oublié à la maison. Ce livre en question présentait une couverture rouge et jaune, et, déjà tout jeune, mon choix était fait : ce truc transpirait l'awesomness par tous les pores de sa peau son armure. À partir de cet instant fatidique, mon avenir était scellé. Il serait jaune et rouge ou en slip lycra bleu, il aurait la classe, emballerait toutes les meufs, serait super intelligent et super gosse-bo. Je parle, bien entendu, de moi de Tony Stark alias l'Invincible Iron Man. Mais qui est Iron Man ? Anthony Edward "Tony" Stark est le fils d'un génie industriel (Howard Anthony Stark) qui hérite d'un empire à la mort de son géniteur. Mais Tony ne passe pas son temps à dilapider la colossale fortune amassée par son prédécesseur comme une vulgaire Paris Hilton, non, Tony est lui aussi un génie, mais plutôt un génie². Le business familial ? Les armes. Tony est un tel génie qu'il deviendra très vite indispensable pour le gouvernement des Zita Zinis, parce que bon, le Viêt-Nam ne va pas se gagner tout seul non plus. Donc Tony fait du matos pour casser du Jean Tchang, et, lors d'un test d'une de ses nouvelles armes révolutionnaires (le transistor oui, "transistor" et "révolutionnaire" ça fait pitié en 2010), en terrain ennemi, Tony saute sur une mine, se fait capturer par les Canards Laqués et se retrouve contraint de fabriquer des armes pour les nomnomrice, putain de vie. C'est à cette occasion que notre Playboy, aidé par le docteur Yinsen (quel nom de merde...), mettra au point un dispositif pour ralentir la progression des morceaux de mines vers son cœur (le bidule qu'on voit dans le film) et que, tant qu'à faire "on va aussi faire une armure pour dézinguer les bridés", qui sera alimentée par le bidule en question. Une fois l'armure enfilée, il va d'abord tranquillement péter la gueule aux bouffeurs de porc aux noix de cajou (ce qui est excellent, au passage. Nan, c'est vrai que je vais bouffer nomnomrice chez mon pote Jean Tchang, je prends toujours un porc aux noix de cajou, avec un riz cantonnais, mais bon, je m'égare un peu là...), puis la peaufiner à son retour chez les bouffeurs de burgers (moi j'aime bien les burg... Et merde je repars encore en sucette moi ><') et bon, la - 42 (42lemag.fr) -
BD/COMICS suite, vous la connaissez, Iron Man était né, mais Iron, Man, c'est pas qu'une armure, c'est avant tout Tony Stark ! Pourquoi Tony Stark ? Cette question n’a pas l'air très claire, je vais donc développer un peu (beaucoup). Lorsqu'Iron Man naquit, le monde des héros était assez "homogène", et seul Spider-Man était considéré comme un anti-héros (personnage hautement imparfait - voir un looser - qui a une vie de merde une fois le masque retiré, voir article dans 42 N°jesaispluséjailaflemme dechercher). Il fallait donc inventer un nouveau concept, et c'est ce que le Grand Stan Lee fit avec Tony Stark : créer un personnage que les lecteurs trouveraient génial "en costume" et détestable hors du costume, et surtout, qui plairait énormément aux femmes. Le personnage en question aurait entre autres les caractéristiques suivantes : DOSSIER DÉCOUVERTE Être multi-milliardaire ; Être ultra-bogoss (nan, pas "comme Michel Vengeance LOL") ; Lever toutes les nanas, par pack de deux-trois tant qu'à faire ; Être insouciant, détaché, se branler de tout quoi ; Être un génie et inventer tout pleins de trucs awesomesauce (les voitures de Tony sont une torture, elles feraient passer des Aston Martin pour de vulgaires Peugeot...) ; Être très dédaigneux, sûr de soi et envoyer chier tout le monde ; Avoir une secrétaire amoureuse de lui (ça a l'air con comme ça, mais en général, une secrétaire déteste toujours son patron, surtout si c'est un gros con, mais pas là... Et ça aura d'énormes incidences sur l'histoire) ; Pour justifier l'omniprésence d'Iron Man près de Tony, le faire passer pour son garde du corps ; Et donc, avoir une armure qui suinte la classe. Et c'est ainsi que Tête de Fer vit le jour, blasant les hommes, provoquant des flaques chez le beau sexe [/poésie], reste plus qu'à lui trouver un méchant de bon calibre et ça risque de très bien se vendre ! Le problème, c'est que trouver un méchant adéquat, ça a été un truc plus compliqué que prévu... Les méchants : du Dragon à la bouteille Le problème avec le personnage d'Iron Man, c'est de lui trouver des méchants qui correspondent. Iron Man aura deux types de méchants : le duo Mandarin - Fing Fang Foom (oui, c'est un nom de merde) et les ennemis "technologiques", du moins dans un premier temps. Le binôme entre le Mandarin et Fing Fang Foom sera considéré comme la némésis d'Iron Man pendant de longues années : ils sont 100% anti-évolution et anti-technologie et se basent unique- - 43 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :