42 n°13 mars 2010
42 n°13 mars 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°13 de mars 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 82

  • Taille du fichier PDF : 21,6 Mo

  • Dans ce numéro : RoboRally.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
TELE DOSSIER DÉCOUVERTE spectateur". Pour reprendre l’exemple Star Wars on serait ainsi choqué de voir Jabba le Hutt faire des triples saltos arrières alors qu’on nous l’a introduit comme une grosse limace, on serait étonné de voir de la téléportation alors que cela n’a jamais été introduit et que la plupart des vaisseaux semblent se contenter de vitesse supra-luminique ou encore on serait surpris de voir que Dark Vador est un émo pleurnichard totalement stupide alors qu’on nous l’a toujours montré comme awesome... Hum, oubliez ce dernier exemple. Tant que l’histoire est cohérente avec ses prémisses, soit ici son univers, le spectateur est près à l’accepter. Pour en revenir à nos robots géants, les spectateurs sont certes prêt à "suspendre leur incrédulité" concernant l’existence de mécha plus haut que l’égo de Kanye West, en revanche, ils ne sont pas forcément près à accepter le fait qu’ils passent leur temps à violer les loi de la gravitation universelle, qu’ils disposent d’énergie infinie ou qu’ils aient des gogogadgetobras sortis de nulle part. Malgré un postulat de départ "fantaisiste" il est donc tout à fait possible de LE RENOUVEAU DE LA SÉRIE L’air de rien, la série Evangelion commence à avoir de la bouteille (les premiers épisodes datent de 1995 mais la série était tellement en avance sur son temps qu’on a du mal à y croire) du coup, le studio à son origine a décidé de lui donner une cure de jouvence (et puis bon, faut bien qu’ils mangent) en réalisant 4 long-métrages censé remasteriser la saison 1, y ajouter de nouveaux éléments (dont de nouveaux Evas et pilotes\o/) et pondre une fin enfin compréhensible sans Bac+25 et un QI à quatre chiffres. L’EVA-02 joue à saute bateau construire une histoire crédible et ça, la série Neon Genesis Evangelion l’a bien compris. Comment y est elle parvenue ? Et bien tout simplement en insistant fortement sur l’aspect logistique. Dans la série, on est vraiment loin du robot planqué dans un garage ou parqué au fond d’un vaisseau spatial lambda et qui fonctionne quasiment en autonomie avec un seul pilote. Là, le maître-mot est la démesure, des milliers de techniciens et autres chercheurs travaillent pour faire fonctionner tant bien que mal, seulement 3 Evas ! Chaque sortie d’Evangelion est un événement qui coûte une fortune et le tout est géré par un centre de contrôle complet digne de la Nasa avec l’aide de plusieurs supers ordinateurs. Les scénaristes insistent d’ailleurs tellement sur le cout exorbitant de tels robots qu’à chaque tir de balle d’un Eva on serre les fesses en comptant dans sa tête "Et un PIB du gouroundi, et de Je n’ai eu pour l’instant l’occasion de voir que le premier opus de cette quadrilogie (intitulé Evangelion 1.0, quelle originalité) et, en grand fan de la saison originale, je dois dire que ça fait plaisir de revivre les aventures des robots les plus awesome de l’univers avec des graphismes et une animation au petit oignons. Seuls bémols, l’histoire est un peu accélérée par rapport à la série ce qui peut légèrement dérouter et le nouveau design de l’Eva-02, mon chouchou, est légèrement ridicule (des cornes de diablotin FFS ! !). Le second film est sorti récemment au Japon, on l’aura donc dans 10 ans en France. - 38 (42lemag.fr) -
TELE deux, et de trois ! ! ". Un des meilleurs exemples de cette volonté de "crédibilité" est le fait que les Evas sont alimentés en énergie par un câble et si, par malheur, il se déconnecte, les batteries internes ne peuvent fournir que 10s d’autonomie. C’est la classe et un excellent moyen de donner un sentiment d’urgence aux combats sans trop se fouler. amas de métal qui répondent à tous les caprices de leurs pilotes, ce sont des "créatures" sauvages qu’il faut "forcer" à obéir. [/spoiler alert]. L’aspect biomécanique des Evangelion a énormément influencé leur design. Adieu les robots massifs et cubiques, les Eva sont très élancés avec des bras et jambes graciles. Cet aspect presque fragile est contrebalancé à la fois par leurs têtes aux visages de démons montés sur un cou massif et par les nombreux renforts métalliques disposé à leurs jointures. En clair, on sent que même s’ils ne sont pas aussi énormes que les méchas habituels, faut pas faire chier les Eva (de toute façon leur armure bloque leurs sphincters oO ! !). Fun fact : Traditionnellement, les animes de mécha sont sponsorisés par des marques de jouets qui comptent bien se faire des testicules en or en vendant des figurines. Malheureusement, le design non cubiques des Eva rend très difficile leur réalisation, du coup le studio à l’origine de Neon Genesis Evange- DOSSIER DÉCOUVERTE L’accent mis sur cette débauche de moyen a deux avantages, il rend crédible, ou du moins plausible, la mise en œuvre de tels robots (après tout, si l’humanité décide d’investir toute sa fortune dans des monstres de métal géants il y a de grandes chances que cela ressemble vaguement à ce que l’on voit dans Neon Genesis Evangelion) ET il insuffle un sentiment de fragilité à ces robots pourtant surpuissant en montrant l’extrême complexité de leur mise en œuvre. Cela paraît peu de chose mais il s’agit d’une révolution dans le monde merveilleux des méchas capable habituellement de fonctionner en complète autarcie. Rizone Sri (obi) : Des méchas révolutionnaires [spoiler alert] La série Neon Genesis Evangelion ne révolutionne pas seulement la façon de montrer la logistique entourant les méchas mais également les méchas eux même. Ici il n’est pas question de robots totalement mécaniques mais biomécaniques. Les Evangelion sont des humanoïdes de synthèse enchâssés dans des armures et contrôlés par leur pilote en synchronisant leurs ondes cérébrales. Là encore, cela paraît peu de chose et pourtant, en intégrant des robots "vivants" la série parvient à donner une véritable personnalité aux Eva. Ceux-ci ne sont plus de simples - 39 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :