42 n°12 février 2010
42 n°12 février 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°12 de février 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 76

  • Taille du fichier PDF : 20,5 Mo

  • Dans ce numéro : cap sur la bêtise !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
CINEMA DOSSIER DÉCOUVERTE connu comme acteur/producteur qui va chercher le réalisateur qu'il veut pour faire le film qui le mettra le plus en lumière. Bref c'est une plaie quand les deux fonctions sont rejointes dans la même personne, car le réalisateur n'a plus aucune marge de manœuvre et doit fermer sa gueule. Note de coucherie : S'il y a une personne avec qui vous devez coucher c'est lui. Il a l'argent donc il a le pouvoir. S'il trouve que les ninjas ou les blondes à forte poitrine sont une excellente idée, et bien il y en aura dans son film. Et si vous êtes très très gentil avec lui, il peut faire de vous une star en vous imposant dans tous ses films. Pour info, j'ai produit mon premier court Bunker. Et pourtant personne n'est passé dans mon lit. Je suis définitivement trop bête. Le scénariste En général, le rôle de scénariste est beaucoup plus clair dans les esprits de tout le monde. Ne serait-ce que parce que la fonction est commune à pas mal de médium, dont la BD par exemple. Le scénariste est donc la personne qui va imaginer une histoire puis la mettre dans une forme cinématographique. Par contre il n'a pas son mot à dire sur la mise en scène. Si on prend par exemple une scène ou Günter va ouvrir une porte derrière laquelle l'attend Pony son Poney, le scénariste écrira : Un décorateur en plein taf : on scie, on colle, on peint et hop miracle on pond un tip top décor futuriste INTERIEUR JOUR - La chambre de Günter Décorée avec des postes de poneys nue. Günter entre dans la pièce. Il est totalement nu et le corps enduit de Nutella. Il ouvre la porte et aperçoit Pony. Ce dernier hennit de plaisir. Gunter : Ha ponjour mon ponééé, tu vas voir ze que tu va prendre, ach ! Il décrit des actions et des dialogues, ainsi que des états. Il peut dire que la chambre est rose, verte ou noire, qu’untel dit telle chose ou fait cela. Mais il ne pourra jamais dire où l'on pose la caméra, si on filme le tout en un, deux ou trois plans, ni qui incarne Günter. Ça c'est le rôle du réalisateur. Et s'il a en tête que Günter dit ses phrases rapidement, mais qu'il ne le précise pas sur son scénario (dit aussi script) le réalisateur peut très bien décider de le lui faire dire lentement. Et que Günter n'a pas une tête d'allemand mais de burkinabé. Donc entre ce qu'il peut avoir en tête au moment d'écrire son histoire et le résultat final, il peut vraiment y avoir un fossé. Surtout qu'un scénariste est payé pour rendre une histoire, mais que des closes permettent souvent à un producteur de la changer derrière. Note de coucherie : Bof. A moins que vous cherchiez à ce qu'on vous écrive un rôle sur mesure vous permettant d'exprimer votre talent, il n'y a pas vraiment d'intérêt à coucher avec lui. Attention cependant, en France, les réalisateurs sont souvent leur propre scénariste. Ce qui explique pourquoi on fait beaucoup de films chiants et mal tournés... Le chef opérateur, le directeur photo et le cadreur Etre réal, c'est cool, ca permet d'aller toucher le paquet de Richard Gere Je vous ai dit plus haut que le réalisateur choisissait où l'on posait la caméra et de quelle manière on filmait. J'ai menti. Oui je sais c'est pas beau, j'irai tout droit en enfer et j'aurai l'intégrale de Lara Fabian qui tournera en boucle. Mais en fait je n'ai qu'à moitié menti. Et là ça devient compliqué car les trois métiers que je vous présente n'en font parfois qu'un seul. Le chef opérateur est la personne qui va manipuler la caméra. C'est lui qui va tourner le zoom et qui va appuyer sur - 34 (42lemag.fr) -
CINEMA films sur 10 sortant au cinéma ayant franchement un look de téléfilm au rabais. Et pourtant c'est ce qui peut donner le plus de personnalité à un film... Un assistant chef op en train de poser des feuilles de gélatine pour changer la lumière les boutons et toucher aux bidules. Mais ce n'est pas son boulot de décider de filmer un peu plus à gauche ou un peu plus à droite. Ça c'est le boulot du cadreur. Dont le boulot est de suivre les acteurs quand ils bougent, de positionner sa caméra un peu plus haut ou un peu plus à gauche, pendant que le chef op bouge des boutons. Très souvent, les deux fonctions sont réunies en une seule. Mais certaines caméras demandent une logistique tellement complexe que le rôle est séparé. Ce qui est le cas sur Bunker, où une personne cadrait tandis que l'autre ajustait. Mais ça se complique encore un peu quand on rajoute le taf de directeur de la photo. Comme quoi, rien n'est toujours simple dans le cinéma. qu'une chemise à -90% pendant les soldes. Toujours pour en revenir à mon petit court métrage Bunker, mon directeur photo faisait cadreur, pendant qu'une autre personne faisait chef op. Donc il posait les lumières, puis venait positionner la caméra afin de capter la scène d'une belle manière. Mon rôle à moi était d'écouter ses propositions et de trancher par rapport à ce que j'avais en tête. Ce qu'il faut savoir, c'est qu'en France, le métier est clairement sous évalué, 9 Note de coucherie : nulle ou presque. En fait le seul intérêt de coucher avec, est de lui suggérer fortement de vous filmer toujours sous votre meilleur profil afin que vous paraissiez 20 ans de moins, malgré vos 32 liftings et votre peau plus tirée qu'une prostituée ukrainienne. Bref, pas très utile. Machinistes, electros et régie Dans tout corps de métier, il y a des fonctions méconnues ou sous-estimées. Dans le cinéma, c'est ces deux là. Et pourtant, sans eux, impossible de tourner. Le machiniste est la personne qui comme son nom l'indique va manipuler des machines complexes. Par exemple qui va utiliser la grue pour un plan aérien ou un rail de travelling sur lequel est fixé un plateau nommé "dolly". Bref c'est un travail ingrat mais indispensable car les dites machines sont souvent particulièrement complexes à gérer, surtout lorsqu'il faut s'en servir pour suivre avec précisions les ébats musclés de notre éphèbe allemand avec son quadrupède préféré. L'électro est une fonction encore plus critique. Sans lui, pas d'électricité. Et sans électricité, ben on ne fait pas grand DOSSIER DÉCOUVERTE Pour vous faire une idée, le directeur photo est l'équivalent d'un photographe de mode. C'est lui qui va décider de si le film va être plutôt bleu, jaune ou vert, en accord avec le réalisateur et le producteur, et qui surtout va faire en sorte que la décision prise soit respectée via un certain nombre de méthodes. C'est également lui qui va proposer des plans au réalisateur, à coup de "tu vois ça serait mieux si on avait les oreilles de Pony dans le cadre et qu'on reculait un peu histoire qu’on voit les fesses de Günter, ça donnerait de l'impact à la scène". Il travaille également la lumière, en décidant d'où on place quelle source lumineuse. Des trois métiers de cette rubrique, c'est celui qui est le plus prestigieux. Et en général, on s'arrache les talents d'un bon chef op encore plus À gauche, un ingé son tendant sa grosse et longue perche pour la prise de son directe. Hummm - 35 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :