42 n°12 février 2010
42 n°12 février 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°12 de février 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 76

  • Taille du fichier PDF : 20,5 Mo

  • Dans ce numéro : cap sur la bêtise !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
JEUX VIDEO GROS DOSSIER Les Anciennes et Vénérables Tactiques de Chacal de Mr Egg Attention ! Si vous avez atteint ce niveau, c'est que vous êtes intéressés par mes techniques vénérables avancées, vous devez donc avoir un certain niveau de base pour pouvoir les pratiquer. Ces explications étant implicites, les techniques décrites ici en seront dépourvues. Je commence par un petit conseil de base que pourtant beaucoup de spy oublient : on peut se déguiser en un allié. À première vue ça peut sembler inutile mais cette option trouve sans intérêt dans certaines situations, comme quand on fait le trajet du spawn jusqu'au champs de bataille, moins de chance de se faire backstab en tant que pyro qu'en tant que spy. Cette règle vaut dans beaucoup d'autres cas, préférez un déguisement d'une classe offensive, les ennemis seront beaucoup plus craintifs en voyant un démoman qu'un spy, c'est là la différence entre un ennemi qui fuit devant vous et un qui vous attaque sauvagement. Mais le déguisement en un membre de son équipe s'applique aussi dans des situations précises : capturer un point déguisé en pyro fera suffisamment hésiter l'ennemi pour, peut-être, vous assurer la capture du point ! De plus quelle ne sera pas sa surprise quand il s'apercevra que ce pyro inoffensif de loin se met à lui tirer dessus au revolver ! Cette technique vaut pour le cart aussi. Une autre tactique que j'adore et qui est vraiment très fourbe, c'est aux ingénieurs qu'elle s'applique. Choisissez un ingénieur qui est placé entre sa sentry (lvl 3 de différence) et son dispenser, mettez vous de façon à ce que le dispenser soit placé entre la sentry et vous, et tirez sur le pauvre ingé. À ce momentlà vous perdrez votre déguisement, la sentry vous détectera, tirera sur vous... et tuera l'ingé. Ces moments très jouissifs font partie des plaisirs simples de la vie. Un autre plaisir des spy ? Le TP-kill. Choisissez une entrée de TP non-gardée, sappez-la. Logiquement l'ingénieur se précipitera pour la réparer, restant un peu sur le TP. C'est à ce moment-là que vous attaquez : prenez le téléporteur, et, une fois sur deux vous tuerez l'ingénieur. De rien pour ces petits conseils, pensez à moi quand vous les appliquerez, SI vous y arrivez, MOUAHAHAHAAA §§ ! EST-CE QUE TU RAGES ? ? ? (1/2) équipe OU une ûber arrivera et personne n'est dans le coin pour la repousser, Réaction typique : "Mais putain vous êtes où là ? Aucune cover ! Pas de spycheck ! ! " Se faire dominer par un mec en bas du classement de l'équipe adverse Le système de nemesis ajoute un petit peu de piment à TF2, en effet cela donne envie de prendre sa revanche sur la personne qui vous a "humilié", et on voit souvent des joueurs perdre tout leur bon sens pour réussir à prendre leur revanche ("mais tu vas ou putaiiiin la sentry est à droite ! ! ") Réaction typique : Se faire dominer est toujours une expérience douloureuse. Quand le mec qui vous domine est un des bons joueurs de l'équipe adverse, on a un semblant d'excuse "putain il est bon cet enfoiré ! " ; mais quand vous vous faites dominer par le pauvre gars qui a seulement aligné une dizaine de frag durant toute une partie, là vous pouvez commencer à rager "mais putain ce noob a 14 points en sniper sur la dernière partie de Goldrush comment il fait pour être aussi mauvais et me dominer" + excuses random "j'ai pas de bol aujourd'hui/c'est pas ma soirée/je suis pas chaud là/j'ai mal à l'orteil droit" Se faire backstab en medic avec un übercharge à 100% Vous jouez Medic (déjà c'est un bon début), l'équipe adverse doit, si elle n'est pas conne, vous cibler en priorité vu que vous êtes le nerf de la guerre. Vous êtes enfin chargé à 100% et êtes prêt à refaire un trou de balle à ceux d'en face. Quand tout à coup, vous vous effondrez en tentant vainement d'atteindre votre dos, dans un nuage d'éclair. Réaction typique : FULL RAGE ! ! MON UBER MERDE !!! PUTAIN YA PAS DE SPY- CHECK §§§ Equipe de merde, je suis le seul qui joue etc... La rage du berserk Cependant toute médaille à son revers, et le spy a celui d'être une des classes de jeu les plus potentiellement frustrantes. Tous jeux confondus. J'écris ces mots après une bataille perdue pour cause de malchance à répétition, et, en effet, avec le spy ce genre de malheur a toujours tendance à être bien accompagné. Faisons un tour d'horizon des quelques-uns des instants les plus rageants qui m'aient été donnés de vivre. Cette partie n'a pas pour vocation d'outrepasser l'excellente aperçue que nous a déjà donné Jenrathy pour les autres classes (/suce. Jenrathy il fait peur quand il est énervé T_T), mais seulement de le compléter. Les Failstab. Le Némésis de tout spy, de quelque niveau que ce soit. Seriously, guys, rien de plus énervant qu'un backstab parfaitement millimétré qui rate à cause de la cible qui bouge, d'un freeze passager, ou tout simplement un bug du - 22 (42lemag.fr) -
JEUX VIDEO jeu. Dans ces moments-là on se sent souvent très seuls, et un coup de couteau signifiant la fin du déguisement, on se retrouve seul au milieu de bêtes assoiffées de sang. C'est dans ces moments-là que l'on voit l'étendue de la haine qu'on les joueurs de TF2 contre les spy, c'est plus que bestial comme acharnement, c'est limite s’ils pissent pas sur la dépouille encore fumante du pauvre spy à cause d'une petite erreur. C'est d'ailleurs une des dimensions du gameplay du spy ; on ne pardonne aucune erreur, si vous jouez sur un serveur un tant soit peu bien fréquenté, vous devrez calculez vos mouvements au millimètre près pour espérer atteindre votre cible. Autre abhorration du spy : le flucky discover. C'est, en gros, quand un soldier ennemi se balade, tout guilleret et sautillant, se dirigeant vers le champs de bataille, quand soudain il décide de tirer dans le vide, comme ça, pour le fun. Devinez où vous vous trouvez ? Au bout de la rocket. Pour peu qu'elle soit critique, ce genre de moment fait baisser de quelques jours notre espérance de vie, uniquement par le niveau de stress qu'elle apporte. Bon, je ne parlerai pas de ces spychecks opérés par des pyro, le plus souvent sans cerveau, qui, en n'appuyant que sur deux touches, peuvent enflammer n'importe quel spy – et donc le percer à jour – dans une portée de 10m. Si ça vous arrive, ne vous gênez pas pour flooder le chat de « HUURRR DURRR WM1WM1WM1 I CANZ IT ». On peut aussi ajouter à cette liste toutes les petites malchances dont peuvent être victimes les spy, un ennemi qui emprunte le même couloir que vous dans l'autre sens et vous, cloaké, essayant de l'éviter ou de faire demi-tour mais la montre invi se vide à ce moment-là, vous laissant en face d'un démo/soldier/pyro la fureur dans le sang et les yeux révulsés. Autre petit exemple du même genre : se prendre un pyro au détour d'un chemin. Les réflexes du pyro de base étant tellement supersoniques que vous serez mort avant même d'avoir pu crier « pyronoob ». On peut multiplier les exemples à l'infini mais j'ai choisi les plus marquants pour bien illustrer le propos : le skill du spy c'est autant de chance que de skill pur, ce qui fait en grande partie son charme et le pain de ses détracteurs. Voilà, vous savez donc que vous n'êtes pas seuls en ce monde à vouloir jeter votre ordinateur par la fenêtre, mais souvenez-vous, en français on ne le rage pas si vulgairement, on le fait comme le ça : le fu. Mr Egg LES MODES DE JEU. Capture The Flag : Bon pas besoin d'explications, le premier gloglo venu a déjà joué à un FPS en mode CTF, que ce soir sur l'Epic Unreal Tournament, Quake ou autre. Sauf qu'ici pour coller au background on doit capturer une mallette pleine d'informations top-secrètes, ou "Intelligence" comme c'est si bien dit dans le jeu. Ce mode de jeu n'est pas très apprécié, du fait que la stratégie la plus simple et souvent utilisée est le mode "Tortue" en ingénieur où l'on construit quelques sentries autour de l'intell et on attend que ça se passe... Les maps de ce mode : Double Cross, Sawmill, Turbine, Well et une des maps les plus détestées de TF2 : 2Fort. Control Points : Il y a deux types de CP : les standards et les attaque/défense. En mode "standard", la map est quasiment symétrique, chaque équipe commence avec le même nombre de point et doit capturer au fur et à mesure les autres points pour arriver au dernier (devant le spawn adverse). Un mode de jeu sympa ou on observe souvent des retournements de situations cocasses. Maps de ce mode : Badlands, Fastlane, Granary, Well et Yukon. Le mode attaque/défense est un de mes préférés, on a souvent le droit a des parties en mode "rouleau compresseur" où une équipe se fait rouler dessus, et quelque fois pose une défense impénétrable qui donne des parties awesome. Une équipe en attaque qui doit capturer des points, et l'autre en défense qui doit essayer de les conserver durant le temps imparti. C'est très simple et ça permet de tester des stratégies intéressantes que ce soit en attaque ou en défense (ALLEZ TOUS EN SCOUT ! !). Maps de ce mode : Dustbowl (AWESOME), Egypt, Gorge, Gravel Pit (AWESOME- SAUCE), Junction et Steel. Territorial Control : Ce mode de jeu ne possède qu'une map mais quelle map... Hydro ! C'est un mode "Contrôle de points" répartis sur un territoire, ou il faut contrôler plusieurs zones pour gagner la map. Ce qui peut mener a des très longues parties où les équipes adverses se prennent et se reprennent les différents territoires (j'ai déjà fais plus d'une heure et demi sur Hydro). Payload (+ payload race) Dans ce mode de jeu, l'équipe BLU doit pousser un chariot muni d'une bombe dans la base RED. Très fun à jouer, tout le monde y trouve son compte : ingénieur fourbe, enfoiré de spy qui se fera la moitié de l'équipe adverse en train de pousser le chariot, le sniper qui se fera plaisir à aligner le premier clampin qui s'approchera du chariot... que du bon ! La variante "Payload Race" reprend le même concept mais sur une map symétrique ou chaque équipe doit pousser son chariot ! Arrivé un moment ils se croisent et là c'est le bordel assuré ! Maps de ce mode : Badwater Basin, Gold Rush (Awesome) et Hoodoo. Arena : Un mode de jeu bidon pour ceux qui sont en manque de Counter Strike. King Of The Hill : Le but de cette map est de contrôler le point central pendant un certain temps. À noter que ce mode nous a fait découvrir le deuxième type de mort accidentelle après le Train dans Well, la Scie circulaire sur Sawmill ! Maps de ce mode : Harvest (event halloween), Nucleus, Sawmill et Viaduct. GROS DOSSIER - 23 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :