42 n°11 janvier 2010
42 n°11 janvier 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°11 de janvier 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 82

  • Taille du fichier PDF : 22,6 Mo

  • Dans ce numéro : Shitstorm in Dubaï.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 72 - 73  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
72 73
PORTNAWAK Comment survivre SOCIOLOGEEK à son geek Après la fin du monde Vous étiez amoureux comme au premier jour : joie, bonheur, zoziaux et zigounette dans le pilou-pilou. Sauf que là, c’est la fin du monde, et que votre boulet de chéri n’a rien trouvé de plus intelligent que de claquer et de vous laissez toute seule en pleine apocalypse. Les bonhommes, jamais là quand il le faut. Vous avez froid, faim, vous vous êtes cassée un ongle et vous êtes seule avec un macchabée. Petites suggestions pour tenter de rester en vie plus de 24h. Fini les câlins, zêtes toute seule avec votre appareil dentaire et votre couteau. 1/Éviter la folie Le premier ennemi de la damoiselle en détresse un jour d’apocalypse, ce n’est pas le sang, la violence, les gens qui hurlent et qui s’arrachent des produits dans les magasins. Ben non, elle gère tout ça depuis belle lurette : ça s’appelle les soldes et ça a lieu deux fois par an. Non, ce que ne gère pas la damoiselle en détresse, c’est bel et bien la solitude. Plus de geek pour grogner une simili réponse, pas de copines pour te dire si ce gilet pare-balles convient à ta silhouette, et pire : pas de téléphone portable. Il faudra donc à notre Sarah Connor nouvelle génération réunir des techniques de sioux pour se tromper elle-même et garder son self-control. Première solution : parler à ses chaussures. Enfin, leur parler davantage. Quoi, y a que moi qui cause à mes escarpins hors de prix ? Non, sérieux ? Parler à ses chaussures, donc. « Fais attention, ne mets pas ton talon dans l’œil de ce macchabée, ça va coller après, tu devineras jamais ce que m’a raconté Stéphanie hier... » Qu’importe le sujet, l’essentiel réside dans le fait de maintenir votre flot de paroles habituel, afin de ne pas ajouter un traumatisme de plus à cette journée un peu pourrie, il faut bien l’admettre. Seconde solution (et pas deuxième, car cela sous-entendrait qu’il en existe d’autres, or je n’ai pas que ça a faire, déjà que je n’ai pas fini mes courses de Noel, ni acheté le sapin et qu’on est déjà le 14, je vais encore me retrouver avec un arbre tout pourri hyper cher, à moins que je ne ressorte du placard mon sapin en plastique, au moins les chattes ne pourront pas me le ruiner, celui-là, et on me dit dans mon oreillette de meubler un peu plus discrètement) : faire de la taxidermie avec geekounet. Cette solution vous permet tout à la fois de mettre à profit vos soirées passées à vous toucher devant Nip/Tuck, d’effectuer un travail de deuil original et de revoir vos cours de biologie. Pour cela, il vous faudra : de la paille, une pince coupante, un tablier, - 72 (42lemag.fr) -
PORTNAWAK dire au revoir à vos chers régimes. Oui je sais c'est dur. Oubliés le beurre allégé, les salades pas bonnes sans vinaigrette ou le coca zéro infect si tiède. Va falloir affronter l'Apocalypse, prendre des forces pour cavaler devant les hordes de zombies/dinosaures radioactifs/lipdub de l'UMP. Et prendre du cul, ma bonne demoiselle. Haro donc, sur le nutella, les amaretti et consorts, voire l'alcool. Avec un peu de chance, vous aurez la même chance que moi : vous "stockerez" facilement, et donc un malheureux pot de crème de spéculos de 200 g vous fera prendre trois kilos. Mais pour les malheureuses qui ne grossissent jamais, ils faudra se bâfrer jour et nuit, terrible ça. *Pandora, rends-moi ça, c'est pas du saucisson. C'est, heeeu... un souvenir.* SOCIOLOGEEK 4/Se vêtir à peu de frais et quelques instruments de curetage. Pas besoin de formol, la surconsommation de malbouffe de feu doudou en sucre l’a gavé de conservateurs, ce qui permettra de garder le cher défunt frais plus longtemps. C’est toujours ça de gagné. 2/Se réchauffer à peu de frais Techniquement, et si vous avez correctement suivi les conseils ci-dessus, vous devriez être dotée d’une poupée barbue charmante quoique fort silencieuse en plus d'un bon paquet de bidoche. Je ne vous proposerai pas un petit cours de cuisine, mais de fabrication de bougies à l’ancienne. Pour cela, il vous faudra : tard dans la nuit, voire même pourquoi pas, vous faire un petit diner aux chandelles avec votre poupée vaudou préférée, à base de viande de geek. Vous voilà, au chaud, éclairée, repue, et surtout, saine d’esprit. 3/Modifier son régime alimentaire Car oui, les temps changent, les modes évoluent, et votre silhouette pourtant appétissante va en pâtir. Il est temps de Parce que oui, on peut rester féminine et poutrer du zombie. Donc va falloir faire sexy ET adapté à votre nouvel environnement. Souvenez-vous de votre premier Noël chez belle-maman, l'hystéro de service psychopathe fan des crochets de boucher. La mégaclasse quand vous aviez débarqué en côté de mailles intégrale orteils compris, accessoirisée d'un élégant lance-flammes gravé en lettres de sang « tu bronches, tu crâmes ». Chouchou d'amour vous avait avoué avoir passé la meilleure soirée de sa vie. Le bonheur de voir l'autre tarée se pisser dessus au sens propre et appeler ellemême le SAMU psy pour qu'il vienne la chercher... Que de souvenirs... Quelles Le briquet laser de feu geek chouchou Du bois, du papier : de quoi faire un brasier quoi Une grosse marmite Des mèches de bougies Le gras du bide extrait du macchabée Une écumoire De la flotte Faites fondre dans la cocotte posée sur le brasier les bas morceaux graisseux de votre cher défunt. Une fois le tout fondu, écumez les impuretés. Rajouter de l’eau pour capturer les impuretés restantes. Vous obtiendrez ainsi ce qu’on appelle du suif, base des bougies de nos aïeux. Plus qu’à vous débrouiller pour en faire des cierges avec vos mèches, et vous aurez de la lumière pour jouer à la DS jusque Pas toujours une réussite, la taxidermie... - 73 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


42 numéro 11 janvier 2010 Page 142 numéro 11 janvier 2010 Page 2-342 numéro 11 janvier 2010 Page 4-542 numéro 11 janvier 2010 Page 6-742 numéro 11 janvier 2010 Page 8-942 numéro 11 janvier 2010 Page 10-1142 numéro 11 janvier 2010 Page 12-1342 numéro 11 janvier 2010 Page 14-1542 numéro 11 janvier 2010 Page 16-1742 numéro 11 janvier 2010 Page 18-1942 numéro 11 janvier 2010 Page 20-2142 numéro 11 janvier 2010 Page 22-2342 numéro 11 janvier 2010 Page 24-2542 numéro 11 janvier 2010 Page 26-2742 numéro 11 janvier 2010 Page 28-2942 numéro 11 janvier 2010 Page 30-3142 numéro 11 janvier 2010 Page 32-3342 numéro 11 janvier 2010 Page 34-3542 numéro 11 janvier 2010 Page 36-3742 numéro 11 janvier 2010 Page 38-3942 numéro 11 janvier 2010 Page 40-4142 numéro 11 janvier 2010 Page 42-4342 numéro 11 janvier 2010 Page 44-4542 numéro 11 janvier 2010 Page 46-4742 numéro 11 janvier 2010 Page 48-4942 numéro 11 janvier 2010 Page 50-5142 numéro 11 janvier 2010 Page 52-5342 numéro 11 janvier 2010 Page 54-5542 numéro 11 janvier 2010 Page 56-5742 numéro 11 janvier 2010 Page 58-5942 numéro 11 janvier 2010 Page 60-6142 numéro 11 janvier 2010 Page 62-6342 numéro 11 janvier 2010 Page 64-6542 numéro 11 janvier 2010 Page 66-6742 numéro 11 janvier 2010 Page 68-6942 numéro 11 janvier 2010 Page 70-7142 numéro 11 janvier 2010 Page 72-7342 numéro 11 janvier 2010 Page 74-7542 numéro 11 janvier 2010 Page 76-7742 numéro 11 janvier 2010 Page 78-7942 numéro 11 janvier 2010 Page 80-8142 numéro 11 janvier 2010 Page 82