42 n°11 janvier 2010
42 n°11 janvier 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°11 de janvier 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 82

  • Taille du fichier PDF : 22,6 Mo

  • Dans ce numéro : Shitstorm in Dubaï.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 68 - 69  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
68 69
PORTNAWAK TOUT CE QUE VOUS N'AVEZ JAMAIS VOULU SAVOIR plusieurs bonnes années de votre vie, parce que la Terre est un système mécanique un peu plus complexe qu'une balançoire ou un pont), puis à construire une machine capable de donner une impulsion à la Terre avec une fréquence exacte. Et quand je dis "impulsion", c'est pas un truc du genre "demander à dix glandus de sauter en rythme", ça serait plutôt quelque chose de l'ordre du "crash d'astéroïde de l'Armageddon", donc vous avez intérêt à bosser votre méca si vous avez vraiment l'intention de mettre en œuvre cette solution un jour. Déplacer la Terre Déplacer la Terre hors de son orbite actuelle est un problème entièrement différent pour lequel il existe aussi de nombreuses méthodes différentes (la tracter avec des fusées, lui construire un moteur, ou encore utiliser des impacts météoritiques pour la propulser dans la direction souhaitée façon boule de billard), mais cela ouvre de nombreuses perspectives pour le problème qui nous intéresse. En supposant que l'on dispose effectivement de la technologie pour bouger la Terre là où on le souhaite, de nouvelles possibilités sont ouvertes : que ce soit en la projetant vers le Soleil (il n'y a même pas besoin d'aller aussi loin d'ailleurs, la Terre serait détruite par les forces de marée avant même de l'atteindre) ou vers n'importe quel trou noir, c'est pas les endroits où le stupide amas de roches qui nous sert de planète ne ferait pas long feu qui manquent ! Faire faire tout le sale boulot par des nano-robots Plutôt que de vous fatiguer à détruire la Terre par vous-même, pourquoi ne pas vous créer une armée de nano-robots auto-réplicateurs programmés pour "manger" la Terre ? En plus, la technologie existe déjà (voir la niouze sur RepRap dans le dernier numéro). Le seul problème, c'est que techniquement vous n'aurez pas détruit la Terre, vous l'aurez juste remplacé par un corps céleste de même taille entièrement constitué de machines. Du coup, il faut bien que vous fassiez gaffe à programmer vos robots pour qu'ils se dispersent dans l'espace par eux-même une fois leur boulot terminé, ce serait quand même ballot de louper votre objectif juste parce que vous avez oublié ce petit détail ! Méthodes complémentaires pour faignéants Bon, je n'ai pas menti, toutes ces méthodes nécessitent une logistique assez énorme, mais pour les plus feignants d'entre vous, il existe heureusement d'autres solutions, consistant essentiellement à attendre quelques milliards d'années que la Terre soit carbonisée par le Soleil devenu une géante rouge, ou alors, si tout le reste échoue, que toutes les particules de la Terre (et accessoirement du reste de l'Univers) se décomposent en radiations (par contre, va falloir être patient, c'est pas prévu avant 1000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 d'années). Et si vous ne voulez vraiment pas attendre, il y a toujours la possibilité que tous les atomes de la Terre cessent spontanément d'exister. Certes, cela a moins d'une chance sur un googolplex (soit dix puissance dix puissance cent, soit très beaucoup) de se produire, mais au moins ça peut arriver n'importe quand, si ça se trouve, dès que vous aurez fini de lire cette phrase, paf, la Terre aura cessé d'exister ! Mouais, enfin bon, si vous optez pour l'une de ces méthodes, n'espérez quand même pas trop voir la Terre détruite de votre vivant... Honnêteté intellectuelle oblige, je me vois obligé de mentionner la page web http://qntm.org/ ? destroy sur laquelle j'ai tout pompé dont je me suis un peu inspiré pour cet article, n'hésitez pas à y faire un tour pour faire le plein d'informations chiantifiques sur les meilleurs moyens de détruire la Terre ! Mppprrrrfffffchier - 68 (42lemag.fr) -
PORTNAWAK La fin du monde À force de nous bassiner à coups de prophéties paco rabanesques nous prédisant que les chiottes de la station Mir vont nous tomber sur le coin du rable, ou qu'en 2012 l'élection présidentielle va tuer tout le monde, on va vraiment finir par croire qu'un jour on mourra tous. Même pas vrai d'abord. Je sais bien que si je meurs, le monde qui m'entoure n'existe plus. C’est plus fort que toi ! SCIENCUM NAZUS Doomedwe are doommmmedEn plus d'être vachement pratiques pour faire en sorte que John Kevin Bob mange sa soupe au lieu de faire le couillon, les prophéties de fin du monde sont légion et ont plus ou moins toujours existé. Certaines fatalistes (mode "de toute manière, on va tous crever"), d'autres moralistes (mode "si tu ne te lave pas les dents, le grand glabiboulga cosmique va tuer des chatons et détruire le monde"), d'autres totalement wtf (mode "oui oui les chiottes de la station Mir vont atomiser paris, et si je mens j'arrête de faire de la mode (enfin pendant un mois ou deux, parce que c'est pas tout ça mais j'ai quand même un business à faire tourner) »). Bref, dur de faire le tri dans tout ça et de savoir si au finish on va mourir parce qu'on a été très méchant en ne disant pas bonjour à la dame, à cause de la couche d'ozone, du nucléaire, des OGM, d’une saison supplémentaire de Secret Story ou du grand tout cosmique qui aura décidé de tuer tout ce qui n'est pas mauve. La fin du monde est d'ailleurs à ce point fascinante qu'il existe carrément une science dont l'objet est son étude. Elle est nommée l'eschatologie. Et non, il ne s'agit pas d'une science où on aime le caca. Elle est d'ailleurs plutôt centrée autour de l'étude des religions. D'ailleurs, commençons notre petite analyse par celles-ci pour savoir ce qu'elles nous annoncent comme réjouissances. Quelles qu'elles soient, elles marchent toutes sur le même principe : un peuple élu sera sauvé par sa piété alors que tous les autres mourront dans d'atroces souffrances en poussant de petits cris de marcassins car ils auront été des lamers en préférant la religion d'en face. Ce qui est d'ailleurs amusant, c'est que comme chaque religion clame haut et fort qu'elle est la seule vraie et que les autres puent du fion, et qu'on ne peut avoir qu'une seule religion à la fois, on sait tous que de toute manière ça finira mal. Globalement, toutes reposent néanmoins sur un même concept : la peur de la mort et la promesse d'un audelà, qu'il soit un paradis, un accès à un niveau de conscience supérieur, une fuite en vaisseau spatial vers Altaïr, ou la multiplication gratuite des plats de spaghettis bolognaise. Bref, comme tout bon produit, la fin du monde est super bien - 69 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


42 numéro 11 janvier 2010 Page 142 numéro 11 janvier 2010 Page 2-342 numéro 11 janvier 2010 Page 4-542 numéro 11 janvier 2010 Page 6-742 numéro 11 janvier 2010 Page 8-942 numéro 11 janvier 2010 Page 10-1142 numéro 11 janvier 2010 Page 12-1342 numéro 11 janvier 2010 Page 14-1542 numéro 11 janvier 2010 Page 16-1742 numéro 11 janvier 2010 Page 18-1942 numéro 11 janvier 2010 Page 20-2142 numéro 11 janvier 2010 Page 22-2342 numéro 11 janvier 2010 Page 24-2542 numéro 11 janvier 2010 Page 26-2742 numéro 11 janvier 2010 Page 28-2942 numéro 11 janvier 2010 Page 30-3142 numéro 11 janvier 2010 Page 32-3342 numéro 11 janvier 2010 Page 34-3542 numéro 11 janvier 2010 Page 36-3742 numéro 11 janvier 2010 Page 38-3942 numéro 11 janvier 2010 Page 40-4142 numéro 11 janvier 2010 Page 42-4342 numéro 11 janvier 2010 Page 44-4542 numéro 11 janvier 2010 Page 46-4742 numéro 11 janvier 2010 Page 48-4942 numéro 11 janvier 2010 Page 50-5142 numéro 11 janvier 2010 Page 52-5342 numéro 11 janvier 2010 Page 54-5542 numéro 11 janvier 2010 Page 56-5742 numéro 11 janvier 2010 Page 58-5942 numéro 11 janvier 2010 Page 60-6142 numéro 11 janvier 2010 Page 62-6342 numéro 11 janvier 2010 Page 64-6542 numéro 11 janvier 2010 Page 66-6742 numéro 11 janvier 2010 Page 68-6942 numéro 11 janvier 2010 Page 70-7142 numéro 11 janvier 2010 Page 72-7342 numéro 11 janvier 2010 Page 74-7542 numéro 11 janvier 2010 Page 76-7742 numéro 11 janvier 2010 Page 78-7942 numéro 11 janvier 2010 Page 80-8142 numéro 11 janvier 2010 Page 82