42 n°11 janvier 2010
42 n°11 janvier 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°11 de janvier 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 82

  • Taille du fichier PDF : 22,6 Mo

  • Dans ce numéro : Shitstorm in Dubaï.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 66 - 67  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
66 67
PORTNAWAK TOUT CE QUE VOUS N'AVEZ JAMAIS VOULU SAVOIR Géocide Guide pratique La destruction de la Terre, on en parle pas mal par les temps qui courent, mais dès qu'il s'agit de se retrousser les manches et de faire quelque chose, comme par hasard, y'a plus personne ! Que ce soit par envie de réaliser un objectif ambitieux, pour prendre les devants par rapport à l'apocalypse de 2012, ou juste parce que c'est marrant, les raisons de détruire la Terre ne manquent pourtant pas. Alors attention, quand je dis détruire la Terre, je ne veux pas dire un truc de fiotte du genre déclencher la Troisième Guerre Mondiale ou éradiquer toute trace de vie, mais véritablement réduire notre bonne grosse vieille planète en un amas de débris stellaires. Pour vous donner une idée, faire exploser toutes les bombes nucléaires du monde en même temps creuserait probablement un assez gros cratère, et affecterait de manière significative l'écosystème terrestre (ne vous attendez par contre même pas à ce que ça élimine définitivement toute forme de vie, notre planète est remplie de saloperies de bactéries pour qui une explosion nucléaire aurait un effet comparable à celui d'un pet de moustique sur un char d'assaut), mais à l'échelle de la planète, ce ne serait guère plus qu'une égratignure. Et n'allez pas penser que le problème sera réglé par l'échéance de décembre 2012 : d'après ces tarés de mayas, la fin de leur calendrier correspond bel et bien à un "nouveau cycle", ce qu'une bande de connards avides de thunes de sympathiques visionnaires soucieux de notre avenir se sont empressés d'interpréter comme "fin du monde, shitstorm, Tom Clancy, toussa, vite je dois faire un film dessus avant qu'il ne soit trop tard", mais rien, absolument rien ne dit que cela aboutira véritablement à la fin de l'Humanité, et encore moins à la destruction de la Terre. Bref, autant vous le dire tout de suite, il va sérieusement falloir vous sortir les doigts si vous espérez réduire en poussière cette arrogante planète un jour, et si vous êtes du genre branleur, c'est même pas la peine d'y penser. Mais si vous êtes véritablement motivés, grâce à toutes les solutions présentées ici, vous n'aurez que l'embarras du choix ! A noter que la plupart de ces techniques requièrent un investissement conséquent que ce soit en argent, en temps, ou en personnel qualifié, il vous faudra donc probablement monter une structure en conséquence -secte, conspiration millénaire, multi-nationale maléfique ou association loi 1901- si vous voulez mener à bien votre projet. Gérer tout cela est un boulot à plein temps, et dépasse le cadre de cet article, mais il existe sur Internet une multitude de guides sur les trucs et astuces à connaître pour être un bon Seigneur du Mal. Personnellement, je vous conseille aussi de regarder l'intégrale des James Bond, pour avoir toute une liste des - 66 (42lemag.fr) -
PORTNAWAK choses A NE PAS faire quand on est un Seigneur du Mal. Je passe tout de suite sur les techniques fantaisistes du genre "énerver suffisamment Dieu pour qu'il déclenche l'apocalypse prématurément", "contacter les dirigeants d'une civilisation extra-terrestre supérieure et mettre en doute la droiture morale de leurs mamans" ou encore "remonter dans le temps et donner un coup de pied dans le tas de cailloux qui deviendra la base de la Terre quelques milliards d'années plus tard", on est dans un guide sérieux ici, donc toutes ces méthodes ont été testées et validées par des spécialistes ! Faire cuire la Terre à l'aide du Soleil Vous vous souvenez quand vous vous amusiez à faire cramer des fourmilières en concentrant les rayons du Soleil dessus à l'aide d'une loupe ? Si on peut utiliser le Soleil pour faire bruler des insectes, des églises, ou le chien du voisin, pourquoi ne pas l'utiliser pour faire bruler la Terre entière ? Bon, évidemment, pour ça il va vous falloir, une grosse, très très grosse loupe. Mais une fois que vous aurez réussi à réunir la quantité invraisemblable de miroirs nécessaires pour la construire, à vous les joies du barbecue géant ! delà de cette limite, le constructeur ne garantit plus rien, et il est quasi certain que si jamais la Terre se mettait à tourner trop vite sur elle-même, elle volerait en éclats aussi sûrement que Johnny Hallyday se mettrait au black métal si ça lui permettait de payer moins d'impôts. Reste à trouver un moyen de faire tourner plus vite la planète. Une piste serait de repérer plusieurs points d'attache suffisamment hauts et solides (immeuble dubaïote, mont Everest, Empire State B... non, oubliez la construction américaine, pas assez solide) pour y relier des fusées volant toutes au dessus de la Terre dans la même direction, mais il y a sûrement d'autres solutions possibles, alors à vous de jouer ! Déconstruire la Terre Alors celle-là c'est ma préférée. En gros vous prenez une pelle, vous creusez, vous évacuez ce que vous avez creusé dans l'espace hors de l'orbite terrestre avec le moyen de votre choix (navette spatiale, canon géant, peu importe), et vous continuez comme ça jusqu'à ce que le trou que vous avez commencé à creuser ait totalement remplacé la Terre ! Simple, efficace, sans bavures. Exploiter la fréquence de résonance de la Terre Toute personne ayant déjà fait un peu de mécanique sait que tout objet est sensible à certaines fréquences dites fréquences de résonance. En gros, l'idée est que si vous communiquez de l'énergie à votre objet avec une fréquence bien précise, il va se mettre à osciller de plus en plus, ce qui va produire des effets marrants impliquant généralement une explosion à la Michael Bay. Par exemple, lorsque votre cousin vous demande de le pousser sur sa balançoire, si vous le poussez n'importe comment, il ne va rien se passer de particulier ; si par contre vous faites gaffe de bien le pousser en rythme avec le mouvement de la balançoire, celle-ci va aller de plus en plus haut, jusqu'à ce que votre cousin soit finalement éjecté, et au moins il arrêtera de vous demander de le pousser ce petit morveux. Un autre exemple connu est celui d'un pont qui s'effondra lorsqu'une troupe de soldats marchant en cadence passa dessus (bon, en fait c'est probablement une légende urbaine, mais ÇA AURAIT PU se produire). Bref, si la fréquence de résonance ça marche pour les balançoires et les ponts, y'a pas de raison que ça marche pas pour la Terre, non ? Il vous reste donc à calculer la fréquence de résonance de la Terre (ce qui vous prendra probablement TOUT CE QUE VOUS N'AVEZ JAMAIS VOULU SAVOIR Accélérer la vitesse de rotation de la Terre jusqu'à ce qu'elle se désagrège La Terre, ça a beau être du solide, elle n'a pas été conçu pour qu'on fasse n'importe quoi avec. Par exemple, sa vitesse de rotation standard, c'est un tour complet toutes les vingt-quatre heures. Au - 67 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


42 numéro 11 janvier 2010 Page 142 numéro 11 janvier 2010 Page 2-342 numéro 11 janvier 2010 Page 4-542 numéro 11 janvier 2010 Page 6-742 numéro 11 janvier 2010 Page 8-942 numéro 11 janvier 2010 Page 10-1142 numéro 11 janvier 2010 Page 12-1342 numéro 11 janvier 2010 Page 14-1542 numéro 11 janvier 2010 Page 16-1742 numéro 11 janvier 2010 Page 18-1942 numéro 11 janvier 2010 Page 20-2142 numéro 11 janvier 2010 Page 22-2342 numéro 11 janvier 2010 Page 24-2542 numéro 11 janvier 2010 Page 26-2742 numéro 11 janvier 2010 Page 28-2942 numéro 11 janvier 2010 Page 30-3142 numéro 11 janvier 2010 Page 32-3342 numéro 11 janvier 2010 Page 34-3542 numéro 11 janvier 2010 Page 36-3742 numéro 11 janvier 2010 Page 38-3942 numéro 11 janvier 2010 Page 40-4142 numéro 11 janvier 2010 Page 42-4342 numéro 11 janvier 2010 Page 44-4542 numéro 11 janvier 2010 Page 46-4742 numéro 11 janvier 2010 Page 48-4942 numéro 11 janvier 2010 Page 50-5142 numéro 11 janvier 2010 Page 52-5342 numéro 11 janvier 2010 Page 54-5542 numéro 11 janvier 2010 Page 56-5742 numéro 11 janvier 2010 Page 58-5942 numéro 11 janvier 2010 Page 60-6142 numéro 11 janvier 2010 Page 62-6342 numéro 11 janvier 2010 Page 64-6542 numéro 11 janvier 2010 Page 66-6742 numéro 11 janvier 2010 Page 68-6942 numéro 11 janvier 2010 Page 70-7142 numéro 11 janvier 2010 Page 72-7342 numéro 11 janvier 2010 Page 74-7542 numéro 11 janvier 2010 Page 76-7742 numéro 11 janvier 2010 Page 78-7942 numéro 11 janvier 2010 Page 80-8142 numéro 11 janvier 2010 Page 82