42 n°11 janvier 2010
42 n°11 janvier 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°11 de janvier 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 82

  • Taille du fichier PDF : 22,6 Mo

  • Dans ce numéro : Shitstorm in Dubaï.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
IRL DOSSIER DÉCOUVERTE On peut réfléchir à ce qu'on veut. Là, je me sens plutôt bien. Même si tous ces gens ont l'air bizarre. Je me prends ma dixième bière et la décapsule avec ma clé USB. Le truc vraiment chouette, c'est que c'est pas un voyage. C'est un déménagement. On habitera tous sur place, ce sera plus pratique. Et fuck les cons qui hurlent au scandale de l'entreprise paternaliste. *** Une équipe forte(eresse) *** Un bip-bip sonne à la montre de Saindoux (j'ai décidé d'appeler leC.F.B. ainsi, du fait de la brouettée de gel qu'il s'est truellé sur la rasque). Il nous demande alors de ranger le jeu. "Mes chers amis, dans le cadre de votre bonne intégration dans notre entreprise, vous allez devoir préparer un petit sketch, que vous présenterez dès votre arrivée à vos futurs collaborateurs et à la Direction. Le thème étant'comment vous voyez-vous évoluer à Quarante-Deux ?'. Le mieux c'est de vous séparer en groupes de travail. Mais comme on forme une équipe solidaire et soudée, et que vous ferez ce sketch tous ensemble, faites un seul groupe de quinze. Je vous laisse vous brainstormer. Mais allez-y tranquille hein, no stress ! C'est plus pour se marrer qu'autre chose. Bon, je vais me prendre un laudanum-framboise". C'est ça qui est chouette avec le corporatisme : n'importe quelle action, même la plus anodine ou la plus idiote qui soit, se transforme automatiquement en quelque chose d'important, avec un enjeu et une pression (et pas que en bière). Là il faut qu'on fasse les guignols devant plein de gens. C'est censé être "cool". Mais on sait bien que ça ne l'est pas. D'une façon ou d'une autre, ils vont juger notre "prestation" (mot tout à fait ironique, j'en conviens). Suis-je réellement fait pour rédiger des articles dans un magazine, aussi prestigieux soit-il ? Est-ce que c'est le métier de mes rêves ? Au plus profond de moimême, je me demande si je n'aurais pas voulu faire trader. La poésie des chiffres qui dansent. Je vois où ils vont. Je les accompagne. Je les nourris. C'est une si splendide perfection épurée. Je vide ma bière pendant que les idées débiles sortent de tous côtés : une parodie de Secret Story, une parodie des Jackass, une parodie de Star Wars, une parodie de Dragon Ball Z... Finalement, on retiendra la comédie musicale avec des personnages de Team Fortress 2. Le but étant de subtilement souligner que nous formons tous ensemble une équipe soudée. La suite des détails de l'élaboration de notre show m'échappe un peu. La bière dans mon sang amorçant son joyeux petit effet. Au niveau de la distribution, on a réussi, sans presque trop de mal, à avoir un personnage de chaque classe, (et 10 en- - 54 (42lemag.fr) -
IRL cataplasmatrophique. Je vous mets juste les moments les plus navrants : le Heavy a voulu faire du (au moins) quinzième degré, avec une blague "lourde". Hahaha. Sauf qu'il a rien pu sortir d'autre que celle de l'émo roïde. C'est la première fois que j'ai vu un facepalm synchronisé de 400 personnes. Apparemment, eux aussi ont joué au Trivial Pourgeek durant leur trajet. le Demoman a vomi au milieu de la scène. Pour remédier à son stress grandissant, il avait vidé sa bouteille de liqueur cul sec. On peut dire que ça a fonctionné. le Scout, qui avait peur de ne pas assez sortir du lot, a décidé de lancer des boulettes de papier dans le public, en hurlant "STIIIICKYYY BOOOOMBS !!! ". Un Responsable d'Application de la Prévention Sérieuse a été quelque peu "touché" par son initiative. Notre Scout devra donc rendre un Rapport de Comportement Déviant. Pour ce qui est de sortir du lot, c'est une réussite. DOSSIER DÉCOUVERTE Pour la chorégraphie finale, on devait tous être sur scène. Mais c'est le Pyro qui l'a jouée, tout seul, devant des gradins vides. L'attaque spéciale du jet-degaz-comprimé-pour-stopper-les-missiles, d'un point de vue purement artistique, c'était un peu trop d'avant-garde pour nous tous. En tout cas, ça nous aura appris que les voyages en avion, ça fait pas du bien aux systèmes digestifs de tout le monde. gineers). Moi on m'a mis tourelle de tir. Faudra juste que je reste debout et que je tourne un peu. C'est pas forcément évident. On nous guide vers une espèce de colisée, où sont assis un nombre impressionnant de gens. C'est vraiment difficile de les regarder en face, avec leurs uniformes-T-shirt. On plisse les yeux et on fait abstraction. Alors, pour notre show "TF2-staïle", je vous épargne le récit complet, car c'était, bien évidemment, Moi j'ai bien tenu mon rôle tout le long, (enfin, jusqu'au Pyro). À un moment, j'ai même tenté le tour complet ! L'atterrissage au Brouzoufstan se passe sans encombre. En fait j'men souviens pas, j'étais aux chiottes en train de pisser quelques litres. Après on descend de l'avion, et y'a plein de lolis habillées en écolières qui nous accueillent. Elles nous mettent des colliers autour du cou. Je mets un temps à me rendre compte qu'au lieu des habituelles fleurs colorées, ce sont des moules à caca. Il y a toute la collection. La musique, c'est un remix de Rammstein à l'orgue Bontampi. (Pas compris pourquoi, bon, tant pis.) - 55 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


42 numéro 11 janvier 2010 Page 142 numéro 11 janvier 2010 Page 2-342 numéro 11 janvier 2010 Page 4-542 numéro 11 janvier 2010 Page 6-742 numéro 11 janvier 2010 Page 8-942 numéro 11 janvier 2010 Page 10-1142 numéro 11 janvier 2010 Page 12-1342 numéro 11 janvier 2010 Page 14-1542 numéro 11 janvier 2010 Page 16-1742 numéro 11 janvier 2010 Page 18-1942 numéro 11 janvier 2010 Page 20-2142 numéro 11 janvier 2010 Page 22-2342 numéro 11 janvier 2010 Page 24-2542 numéro 11 janvier 2010 Page 26-2742 numéro 11 janvier 2010 Page 28-2942 numéro 11 janvier 2010 Page 30-3142 numéro 11 janvier 2010 Page 32-3342 numéro 11 janvier 2010 Page 34-3542 numéro 11 janvier 2010 Page 36-3742 numéro 11 janvier 2010 Page 38-3942 numéro 11 janvier 2010 Page 40-4142 numéro 11 janvier 2010 Page 42-4342 numéro 11 janvier 2010 Page 44-4542 numéro 11 janvier 2010 Page 46-4742 numéro 11 janvier 2010 Page 48-4942 numéro 11 janvier 2010 Page 50-5142 numéro 11 janvier 2010 Page 52-5342 numéro 11 janvier 2010 Page 54-5542 numéro 11 janvier 2010 Page 56-5742 numéro 11 janvier 2010 Page 58-5942 numéro 11 janvier 2010 Page 60-6142 numéro 11 janvier 2010 Page 62-6342 numéro 11 janvier 2010 Page 64-6542 numéro 11 janvier 2010 Page 66-6742 numéro 11 janvier 2010 Page 68-6942 numéro 11 janvier 2010 Page 70-7142 numéro 11 janvier 2010 Page 72-7342 numéro 11 janvier 2010 Page 74-7542 numéro 11 janvier 2010 Page 76-7742 numéro 11 janvier 2010 Page 78-7942 numéro 11 janvier 2010 Page 80-8142 numéro 11 janvier 2010 Page 82