42 n°11 janvier 2010
42 n°11 janvier 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°11 de janvier 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 82

  • Taille du fichier PDF : 22,6 Mo

  • Dans ce numéro : Shitstorm in Dubaï.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
CINEMA LE BLOCKBUSTER EN MOUSSE DU MOIS pas avec la Mecque !) avec bizarrement peu des personnes. Ouais, y'a tout qui pète mais on voit rarement des masses de gens se faire pwnd, faudrait pas heurter la sensibilité du spectateur lambda non plus, putain il est fort Roland, juste ce qu'il faut de démago. Tu la sens ma grosse démagogie ? (mais si au fond, vers la droite) Alors, soyons clairs, 2012 est une parfaite bouse-non-assumée, difficilement regardable en étant pas bourré mais, c'est jouable quand même. SAUF QUE, il y a un truc pire que tout dans ce film. Ce truc en question ferait passer le scénario pour un chef d'oeuve et le pitch de "père solitaire etc etc" pour un bijoux d'inventivité, j'ai nommé : LES DISCOURS. Rarement le cinéma n'a proposé de discours aussi vomitif (à part dans Independence Day, un film de... et merde...). Donc, nous avons les nécessaires tirades vandammesques du Misteur Président (obligatoirement noir depuis l'élection du Prix Nobel De La Paix OLOLOL) qui se comporte comme un "humain lambda" au milieu des péons (que c'est beau :')), qui se sacrifie en révélant la vérité et monde entier, putain, quelle grandeur d'âme ces ricains quand même, et TIENS BOUFFE TOI CE PORTE AVION SUR LE COIN DE LA GUEULE VA, TU ME FOUS LA GERBE §§§§ Le Misteur President mort, c'est un grand ouf de soulagement qui s'empare de moi, parceque vomir des popcorn (ouais moi aussi j'en ai, mais je sais les manger sans avertir les 10 salles autour), ça fait super mal à la gorge. Pauvre de moi, je me doutais pas comme ça, mais le pire était à venir. Le pire c'est le passage où CET ENFOIRE DE GEO- LOGUE (ou scientifique de mes deux) lâche le pire discours de l'Histoire du cinéma. Ca dégueule de guimauve, des mièvrerie, de moralisme et de tout le reste qui donne un truc du genre : "Nan mais soyez pas méchant, on est des gentils nous, le laisser dehors cay pas krès krès mignon, allez on leur ouvre comme ça on pourra être plus nombreux au tournoi de foot LOL", ouais, un truc du genre quoi. La dernière fois que j'ai autant haïs le cinéma, c'était une histoire de frigo anti-atomique avec une soucoupe volante avec la fonction paysagiste incorporée. Et pendant ce temps là (non non, pas à Vera Cruz)... Forcément, quand on ouvre la porte aux nomnomrice and co, il FAUT qu'il se passe un truc, parceque qu'il y a toujours pas eu de sacrifice mieleux et que le beau-père est toujours vivant, mine de rien. Alors hop, un engranage de trouzemille trillions de tonnes qui est bloqué par un fer à souder ("ok ! ") qui permet à 4 Océans Pacifique de se taper l'incruste - XX (42lemag.fr) -
CINEMA dans l'Arche "au parebrise qui résiste à un pan d'Everest sur sa tronche LOL" (l'espèce de "vaisseau-bateau" pour sauver les gens, mais on va quand même construire des - immenses - terrasses panoramiques, parce que c'est super sympa les terrasses panoramiques) sans que le truc soit noyé pour autant (juste quelques pièces, et encore dans certaines ils ont tout juste de la flotte au niveau des chevilles, I lol'd). Je vous passe le passage où le père héroïque ira virer le fer à souder en question grâce à sa capacité d'apnée tout à fait logique (25 minutes, "normal"). Enfin bon, là n'est pas l'important, parceque toute cette daube servira à planter le décor du sacrifice du beau père pour permettre à sa future-ex-femme de se faire banger son (super chouette) booty par son ex-mari-futur (parceque ex-futur-mari ça va pas, c'est comme ci c'était son futur mais ex parceque y'a un sac, ça va vous suivez ? Comment "ranabat'" ? Je vous déteste T_T) qui deviendra un héros en sauvant tout le monde, comme c'es beau :'), j'en pleure, mais pas de joie, croyez moi... Zi End Que dire que je n'ai pas déjà mentionné ? Ce film est une chef d'oeuvre de cinéma poulpique qui enchaine sans aucune honte les stéréotypes d'un autre siècle avec des scène d'une stupidité surprenante tout en faisant la part belle à d'horribles scènes de "Teletubbies à Bisounours Land en train de bouffer des bonbons au miel entourés de Bambis Roses qui chantent et dansent le bonheur de la vie - et la gloire des Zita Zinis - (faut pas déconner non plus hein)". Ceci dit, j'me suis super ben fendu la gueule, parceque c'est quand même un nanar de tray tray grande qualité qui aura sa place dans ma ludothèque entre Transformers et un film de Michaël Dudikoff et qui sera probablement plébiscité pour les soirées pizza-piccole-nanar. LE BLOCKBUSTER EN MOUSSE DU MOIS Concrètement, Roland Emmerich vient de foutre un putain de Mawashigari dans la pif à Michaël Bay, et une fois ce dernier à terre, la gueule dans la poussière, Roland lui a sorti sa bite pour lui montrer qu'elle était vraiment grosse, ce à quoi Michaël à rétorqué "tu perds rien pour attendre, j'suis sur Transformers 3 là biatch ! " Fear... Polo - XX (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


42 numéro 11 janvier 2010 Page 142 numéro 11 janvier 2010 Page 2-342 numéro 11 janvier 2010 Page 4-542 numéro 11 janvier 2010 Page 6-742 numéro 11 janvier 2010 Page 8-942 numéro 11 janvier 2010 Page 10-1142 numéro 11 janvier 2010 Page 12-1342 numéro 11 janvier 2010 Page 14-1542 numéro 11 janvier 2010 Page 16-1742 numéro 11 janvier 2010 Page 18-1942 numéro 11 janvier 2010 Page 20-2142 numéro 11 janvier 2010 Page 22-2342 numéro 11 janvier 2010 Page 24-2542 numéro 11 janvier 2010 Page 26-2742 numéro 11 janvier 2010 Page 28-2942 numéro 11 janvier 2010 Page 30-3142 numéro 11 janvier 2010 Page 32-3342 numéro 11 janvier 2010 Page 34-3542 numéro 11 janvier 2010 Page 36-3742 numéro 11 janvier 2010 Page 38-3942 numéro 11 janvier 2010 Page 40-4142 numéro 11 janvier 2010 Page 42-4342 numéro 11 janvier 2010 Page 44-4542 numéro 11 janvier 2010 Page 46-4742 numéro 11 janvier 2010 Page 48-4942 numéro 11 janvier 2010 Page 50-5142 numéro 11 janvier 2010 Page 52-5342 numéro 11 janvier 2010 Page 54-5542 numéro 11 janvier 2010 Page 56-5742 numéro 11 janvier 2010 Page 58-5942 numéro 11 janvier 2010 Page 60-6142 numéro 11 janvier 2010 Page 62-6342 numéro 11 janvier 2010 Page 64-6542 numéro 11 janvier 2010 Page 66-6742 numéro 11 janvier 2010 Page 68-6942 numéro 11 janvier 2010 Page 70-7142 numéro 11 janvier 2010 Page 72-7342 numéro 11 janvier 2010 Page 74-7542 numéro 11 janvier 2010 Page 76-7742 numéro 11 janvier 2010 Page 78-7942 numéro 11 janvier 2010 Page 80-8142 numéro 11 janvier 2010 Page 82