42 n°11 janvier 2010
42 n°11 janvier 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°11 de janvier 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 82

  • Taille du fichier PDF : 22,6 Mo

  • Dans ce numéro : Shitstorm in Dubaï.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
JEUX VIDEO TESTAGE MMORPG Fallen Earth Un jeu apocalyptiquement correct Vous savez sûrement, grâce à Mr Egg (attention, toute accusation de tentative désespérée de publicité personnelle serait prise comme une insulte), la mythique signification du sigle MMORPG, il nous avait en effet produit un magnifique article sur le sujet dans un des premiers numéros de 42. Eh bien c'est un jeu de cette trempe que je vous présenterai aujourd'hui, et, croyez-moi, il se trouve parfaitement dans le sujet du mag de ce mois-ci : c'est un jeu post-apocalyptique. Alors, bien sûr, les fans du genre pourront être déçus : le jeu ne contient pas le lot de zombie qu'on pourrait espérer dans tout bon titre du genre (et encore, l'event Halloween avait fait apparaître une pléiade d'entre eux), mais il contient les ingrédients les plus importants pour un tel jeu : une guerre atomique, des mutations et un monde détruit. Un Background de Bogoss'Placés en 2156, un siècle et demi après notre époque, les joueurs ont un lourd passé sur les épaules : le virus Shiva ayant atteint une grande partie du monde, certains états décidèrent de balancer des missiles nucléaires sur toutes les zones infectées (faudrait pas que les politiques tombent sur ce jeu, avec leur manie de toujours faire le pire choix possible, ils pourraient examiner cette éventualité pour régler la grippe A). On n'a jamais vraiment su qui avait envoyé les premiers missiles, mais s'ensuivirent les répliques d'autres pays, et, en gros, le monde entier fut détruit, soit par les gros missiles, soit par le virus. Tout le monde entier ? Non. Un village Quelques survivants résistent encore et toujours aux menaces qui apparaissent de toutes parts grâce à une compagnie très puissante datant d'avant la catastrophe : Globaltech. Cette organisation sécurisa le Hoover Dam (un barrage hydraulique du Sud-Ouest des États-Unis) et, s'étant rendu compte que le reste du monde a été détruit, ses survivants essayèrent de sortir de la zone sécurisée. Ils y trouvèrent un Grand Canyon épargné par la maladie et les orages radioactifs dans lequel ils sont maintenant obligés de se confiner. Ayant fait une copie de milliers d'ADN d'avant l'apocalypse, Globaltech, via l'or- - 30 (42lemag.fr) -
JEUX VIDEO dinateur Lifenet, est maintenant capable de construire des clones à volonté pour repeupler le Grand Canyon, et c'est un de ceux-là que le joueur incarnera. Ainsi, à chaque fois que vous mourrez, Lifenet créera une copie de votre corps dans un de ses centres les plus proches de l'endroit de votre mort (admirez la façon dont est traitée la mort dans ce jeu, enfin un prétexte qui tient la route ! C'est pas du WoW avec l'âme qui se balade toute seule ou bien Pokémon où on se téléporte comme par magie à un centre Pokémo- ahem, je m'égare). Les clones et survivants se sont réunis en factions, ayant chacune deux alliés, deux ennemis, et un ennemi juré : les Travelers, les CHOTA, les Vistas, les Lightbearers, les Enforcers, et les Techs. Vous devrez choisir, à un certain moment dans le jeu, à quelle faction confier votre honneur, mais ce choix n'offre, pour l'instant, pas vraiment de gros changements dans le gameplay. Tous ceux qui jouent pas à Fallen Earth sont des looosers ! TESTAGE MMORPG L'action se déroule dans le Grand Canyon aux États-Unis et c'est donc une ambiance de Western post-apocalyptique qui prévaut, pour un rendu vraiment unique et prenant renforcé par la foultitude de chevaux sur lesquels se baladent impunément des clones immortels. Une ambiance à la Mad Max Comme je viens de le dire, une action qui se déroule dans le Far West + une La faction en face signifie l'ennemi juré, les deux d'à côté sont les alliés, et les autres les ennemis. technologie relativement évoluée = western post-apocalyptique. On retrouve donc dans ce jeu un peu de Mad Max, de Trigun et de Knights Of Cydonia (mais si ! le clip de Muse !), ce qui fait du monde de Fallen Earth un endroit vraiment grandiose et très intéressant à parcourir. Une atmosphère sombre englobe tout le paysage et c'est d'ailleurs un des arguments de vente : « Arrêtez de jouer avec votre baguette magique, finis les elfes, bienvenue dans le vrai monde. ». Partout on voit les vestiges d'une grandeur passée : un monorail abandonné parcourt la totalité du Secteur 1, çà et là des ruines de centrales nucléaires, de paraboles géantes, de grands bâtiments parsèment l'étendue désertique qu'offre le Grand Canyon. On peut même voir une fête foraine abandonnée à côté de Depot 66 ! Que du bon. Pour couronner le tout, les monstres sont au rendez-vous : des sortes de poulets très moches seront vos premières cibles, mais, bien vite, ce seront des humains déformés et des loups radioactifs gigantesques qui vous attaqueront, aidés que des bernards lhermite terrestres ayant trouvé refuge dans des écrans d'ordinateur ou dans des seaux en fer et des vers de sables géants (ce qui n'est pas sans nous faire penser à Dune). Hélas, mal servis par des animations assez brouillonnes et une AI pas - 31 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


42 numéro 11 janvier 2010 Page 142 numéro 11 janvier 2010 Page 2-342 numéro 11 janvier 2010 Page 4-542 numéro 11 janvier 2010 Page 6-742 numéro 11 janvier 2010 Page 8-942 numéro 11 janvier 2010 Page 10-1142 numéro 11 janvier 2010 Page 12-1342 numéro 11 janvier 2010 Page 14-1542 numéro 11 janvier 2010 Page 16-1742 numéro 11 janvier 2010 Page 18-1942 numéro 11 janvier 2010 Page 20-2142 numéro 11 janvier 2010 Page 22-2342 numéro 11 janvier 2010 Page 24-2542 numéro 11 janvier 2010 Page 26-2742 numéro 11 janvier 2010 Page 28-2942 numéro 11 janvier 2010 Page 30-3142 numéro 11 janvier 2010 Page 32-3342 numéro 11 janvier 2010 Page 34-3542 numéro 11 janvier 2010 Page 36-3742 numéro 11 janvier 2010 Page 38-3942 numéro 11 janvier 2010 Page 40-4142 numéro 11 janvier 2010 Page 42-4342 numéro 11 janvier 2010 Page 44-4542 numéro 11 janvier 2010 Page 46-4742 numéro 11 janvier 2010 Page 48-4942 numéro 11 janvier 2010 Page 50-5142 numéro 11 janvier 2010 Page 52-5342 numéro 11 janvier 2010 Page 54-5542 numéro 11 janvier 2010 Page 56-5742 numéro 11 janvier 2010 Page 58-5942 numéro 11 janvier 2010 Page 60-6142 numéro 11 janvier 2010 Page 62-6342 numéro 11 janvier 2010 Page 64-6542 numéro 11 janvier 2010 Page 66-6742 numéro 11 janvier 2010 Page 68-6942 numéro 11 janvier 2010 Page 70-7142 numéro 11 janvier 2010 Page 72-7342 numéro 11 janvier 2010 Page 74-7542 numéro 11 janvier 2010 Page 76-7742 numéro 11 janvier 2010 Page 78-7942 numéro 11 janvier 2010 Page 80-8142 numéro 11 janvier 2010 Page 82