42 n°10 décembre 2009
42 n°10 décembre 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°10 de décembre 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 18,0 Mo

  • Dans ce numéro : Preacher.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
PORTNAWAK JEU DRÔLE consumer dans un large brasier autour duquel une cinquantaine de silhouettes en robes cramoisies psalmodient des incantations semblant sortir d’un autre âge, qui peinent cependant à couvrir les cris de terreur des jeunes filles (parmi lesquelles le colonel pourra reconnaître sa fille Marie-Virginie qui était censée passer la nuit de Noël chez son fiancé) violées sur l’autel. En réussissant un jet de connaissances occultes, les PJs comprendront qu’ils sont en train d’assister à une messe noire. A leur entrée, les cultistes commenceront d’ailleurs à avancer vers les PJs en brandissant leurs faux et leurs dagues sacrificielles, sans toutefois arrêter de psalmodier leurs incantations impies. Face à leur comportement agressif, les PJs n’auront d’ailleurs probablement pas d’autre choix que de faire feu, les cultistes continuant à se battre jusqu’à la mort. Sous les cagoules des cultistes, les PJs pourront reconnaître entre autres le maire de Cessons-Sévigné, le notaire, le médecin, le directeur de l’école primaire, le fiancé de Marie-Virginie et la femme du sous-préfet. Avant de mourir, le maître de la cérémonie (que l’aumônier pourra reconnaître comme l’évêque du diocèse) criera « Pauvre fous ! Vous ne pouvez rien faire contre l’avènement d’Ul-Quaqthot ! » puis crachera un litre de bile sur les PJs. Malheureusement, les PJs ne trouveront aucunes bougies utilisables dans l’église, et seront donc obligés de descendre dans les catacombes, dont l’entrée secrète est ouverte en actionnant un interrupteur dissimulé dans l’anus d’une statue de Jésus-Christ décapitée, s’ils veulent trouver des bougies. Parcourant les galeries souterraines ornées de bas-reliefs aux motifs blasphématoires suintant d’une matière organique répugnante qui semble animée de vie et frémir d’indignation au passage des PJs, ceux-ci devront affronter les nombreuses goules, vampires et danseurs de la mort de Nur’Kelthas qui gardent les catacombes. Finalement, les PJs déboucheront dans la chambre d’invocation où ils assisteront à une scène dépassant en horreur tout ce qu’ils peuvent imaginer. Dans une caverne aux parois entièrement tapissées d’un amas de chair purulente et de viscères dans lequel on peut voir s’ouvrir périodiquement des yeux monstrueux ou des visages désincarnés hurlant leur agonie, les corps affreusement suppliciés d’une centaine de vierges (du moins, les PJs pourront, au prix d'un peu d'imagination, supposer qu’elles l’étaient avant ce soir) achèvent de se vider de leur sang qui coule lentement dans un vaste bassin où cultistes, sorciers, démons et chèvres copulent sauvagement. Et au fond de la caverne, la monstruosité mi-homme mi-loup mi-Jacques Séguéla, qui supervise les opérations, a les yeux rivés sur la femme du capitaine, qui semble souffrir le martyre. En voyant les PJs arriver, il se tournera vers eux et s’exclamera : « Ha ! Ha ! Ha ! Vous arrivez trop tard ! Le rituel est commencé, rien n’empêchera son corps d’accueillir l’Antéchrist ! ». Après avoir triomphé de tous les monstres, les PJs réaliseront qu’ils sont obligés de tuer la femme du capitaine avant que l’Antéchrist n’ait le temps de s’incarner dans son corps. Cependant, après avoir mis fin aux souffrances atroces de la pauvre femme, une voix d’outre-tombe retentira alors : « Ha ! Ha ! Ha ! Cela ne sert à rien ! Vous ne pouvez plus rien faire maintenant ! », et les PJs se rendront alors compte qu’une fumée nauséabonde sort maintenant du vagin de feu madame Berger d’Urvoy et que quelque chose d’indiciblement hor- - 44 (42lemag.fr) -
PORTNAWAK Distribution des points d’expérience rible commence à y apparaître tandis qu’un rire démoniaque commence à retentir de plus en plus fort. Heureusement, PJs verront, abandonné sur un piédestal constitué de crânes, un livre, dont les pages semblent être faites de peau humaine sur lesquelles d’anciens rituels illustrés d’images abjectes ont été décrits en lettres de sang (en réussissant un jet de perception, les PJs s’apercevront qu’en fait, c’est du sang de bébé phoque, car le sang humain adhère mal à la peau et ne donne pas une aussi jolie teinte). En lisant ce livre, l’aumônier (c’est le seul à pouvoir déchiffrer le latin dans lequel il est écrit) pourra y trouver un rituel permettant d’annuler la venue de l’Antéchrist. Le rituel que devront effectuer les PJs consiste à avoir une relation sexuelle avec une vierge (pour cela, le caporal Julie Clément sera tout indiqué), à l’égorger au moment de l’orgasme puis à boire son sang, le tout sans jamais s’arrêter de lire les incantations maléfiques écrites dans le livre. dans un halo de lumière aveuglante, et s’engagent dans une bataille titanesque contre l’Antéchrist. Après un combat acharné, les archanges sont malheureusement défaits et les PJs verront avec horreur l’Antéchrist leur ouvrir la poitrine, leur arracher le cœur, s’en repaître puis s’écrier avec jubilation : « Ha ! Ha ! Ha ! Le pouvoir divin, voilà la dernière chose qui me manquait ! À présent plus rien ne s’oppose à la Chute du Royaume des Cieux ! » avant de disparaître dans une colonne de flammes. Après toutes ces émotions, les PJs (du moins ceux d’entre eux qui sont encore vivants) auront alors l’occasion de fouiller tranquillement la caverne et de trouver une boîte de bougies provenant de chez l’épicier arabe, qu’ils pourront ramener à la base pour célébrer dignement la messe de Noël. Si les PJs réussissent à réparer la voiture : 500 XP Si les PJs réussissent à trouver le chemin jusqu’à Cessons-Sévigné : 750 XP Si les PJs décident de passer plutôt la soirée de Noël à se la coller à l’alcool de châtaignes que les paysans distillent illégalement dans leur cave : 40 XP Si les PJs convainquent le clochard de donner un sens à sa vie en s’engageant dans l’armée : 1000 XP Si les PJs convainquent l’épicier arabe de se convertir à la Vraie Foi : 1000 XP Si les PJs réussissent à trouver l’église sans se perdre dans les petites routes à sens unique de Cessons- Sévigné : 200 XP Si les PJs réussissent à stopper la messe noire : 2000 XP Si le colonel réussit à éviter à sa fille de mourir dans le péché en l’abattant avant son viol : 1500 XP Si les PJs réussissent à trouver et détruire l’orbe de Baal-Elzuyrth avant que l’archimage Sulmandar n’active le Pendule d’Eternité : 10 000 XP Si le caporal Jean Dupont profite de la venue imminente de l’Antéchrist pour conclure avec Julie : 1000 XP Si les PJs réussissent à « stopper » l’avènement de l’Antéchrist : 7500 XP Si l’aumônier pense à fouiller la réserve de la chapelle pour récupérer le carton de bougies qu’il n’avait pas utilisé l’année dernière : 1000 XP Mppprrrrfffffchier JEU DRÔLE Une fois ce rituel effectué, le corps où allait s’incarner l’Antéchrist explose violemment, éclaboussant au passage tous les PJs, et à sa place se tient un imposant démon semblant correspondre assez bien à la représentation qu’on se ferait du Prince des Ténèbres, qui s’exclame : « Mortels stupides, vous avez fait exactement ce qu’il fallait ! Vous m’avez bien servi mais je n’ai plus besoin de vous, préparez-vous à mourir ! ». Mais au moment où tout semble perdu, trois archanges apparaissent soudain - 45 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :