42 n°10 décembre 2009
42 n°10 décembre 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°10 de décembre 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 18,0 Mo

  • Dans ce numéro : Preacher.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
BD/COMICS LA BANDE DESSINÉE DU MOIS PREACHER Parlons un peu de Dieu, d'amour, d'amitié 9h40, mon GSM sonne : Allo ? Bonjour. C'est qui ? C'est Familles de France. Wat ? Répondez-vous au nom de "Polo" ? Euh... ouais. Bonjour, FdF a appris que vous étiez un spécialiste de la bande dessinée. Comics en fait. Oui, mais nous n'utilisons pas de termes venant de la Perfide Albion, nous sommes franco-français. *touss touss* Donc nous souhaiterions que vous chroniquiez, vu que c'est votre spécialité, une bande dessinée qui vante les mérites de valeurs fortes comme l'amitié, la famille, l'amour et... Et de la religion tant qu'on y est ? Oui, parfaitement, mais sans être trop rétrograde, nous sommes pour le progrès chez FdF ! Ça vous irait une "bande dessinée" qui parle d'un pasteur qui fait un grand voyage pour trouver Dieu, aidé de son amour de toujours et de son meilleur ami ? Oh ! Ce serait for-mi-da-ble ! Ok bah je fais ça ! Merveilleux, prodigieux, formidable, fantast... Ouais ouais, bon faut que j'y aille là, je joue a Conker's Bad Fur Day, un jeu avec un écureuil. Superbe j'aime les écureuils ! Vous n'êtes pas un de ces dépravés des jeux vidéos qui font des tueries dans les collè... * TUT TUT TUT * [Groland]Connasse va...[/Groland] Bon, les enfants, vous avez compris, FdF veut que je parle d'une "bande dessinée" avec Dieu, un couple amoureux, de valeurs comme l'amitié, etc., tout le bataclan. Comme vous le savez, je peux rien leur refuser à FdF, ce mois-ci donc : Preacher. J'en avais parlé vite fait, mais ce coup-ci, vous allez VRAIMENT y avoir droit... Il est né le Divin Enfant... Preacher c'est un magnifique récit, fort en émotion, transcendant les valeurs humaines (amour, amitié, croyance) qui met en scène un pasteur investi d'un pouvoir divin à la recherche de son créateur. Sa quête sainte sera semée de divers obstacles qui mettront à l'épreuve sa foi en Le Tout Puissant, mais grâce à l'amour inconditionnel de sa bien-aimée et de son dévoué meilleur ami, le fier Jesse Custer mènera à bien sa mission, c'est merveilleux ! [/FdF] Nan, en fait, Preacher, c'est plutôt l'histoire d'un pasteur alcoolique qui se retrouve investi d'un pouvoir appelé "La Voix de Dieu" (concrètement, personne ne peut refuser ce qu'il ordonne, how - 28 (42lemag.fr) -
BD/COMICS convenient...) et qui veut retrouver Dieu "pour lui botter le cul" (wat ?) parce qu'il a "démissionné" (wat ? ?). Pour cela, il sera aidé de son ex – une nymphomane tueuse à gages (wat ? ? ? ?) – et d'un vampire irlandais junkie et alcoolique (wat ? ? ? ? ? ?). Vous savez c'est quoi le pire dans tout ça ? C'est que ce que vous venez de lire est – et de très très loin – le truc le plus "normal" et "soft" de Preacher. Pour toi public FdF, en route pour les aventures de Jesse. Il était une fois... Décrire efficacement et fidèlement Preacher est quasiment impossible tant on y rencontre des "choses" qui nous font obligatoirement penser (et dire) "Mais ils ont pris quoi les auteurs ? Oo" et autres "Oh putain, mais wtf wtf wtf wtf sans déconner...". Ce qui fait la force de ce comics (outre une narration impeccable) c'est la combinaison du côté décalé (je dis "décalé" parce que je pense pas qu'un mot existe vraiment pour décrire la réalité de la chose) avec l'humour extrêmement noir et les situations loufoques. Si au début on sombre dans le loufoque "gratuit", on y découvre plus tard un VRAI background complètement euh... bah "impossible" je dirais... Je vois En général quand Jesse tire cette tronche, c'est mauvais signe... pas mieux. Le background de Preacher est de si bonne facture pour la seule et bonne raison que les personnages sont hors normes. En effet, outre les trois personnages principaux (Jesse Custer le pasteur, Tulip sa chère et tendre nympho et Cassidy le vampire junkie irlandais queutard), les autres personnages de la série sont fuckedup, mais à un point relativement impressionnant (voir encadré). Et qu'est ce qui peut permettre à des personnages aussi timbrés/barrés/givrés de partager l'affiche ? Bah, Dieu bien sûr !!! In God We Trust (ou pas...) Aborder la religion, c'est marrant, parce que d'un côté y'a les neuneus à fond dedans, d'un autre, ceux qui conchient le fait de croire à un truc invisible "au-dessus" qui est tout puissant mais qui en fait est capable de rien branler et enfin, ceux qui s'en cognent. Et puis en fait y'aussi, Garth Ennis et SteveDillon (les papas de la série) qui ont décidé de prendre la religion, les croyances et tout le toutim autour comme un jouet, et de se maxi gaver avec, inutile de vous préciser à quel point c'est apprécié au pays de la Science de la nutrition. Outre le synopsis de base (qui vous pouvez revoir un peu plus haut), les auteurs vont se faire un plaisir de découper avec beaucoup de patience et de méticulosité l'Église. Un Cowboy avide de sang ressuscité par des anges et renommé "Le Tueurs des Saints" qui massacre tout sur sa route pour empêcher Jesse de mener à bien sa mission, un pape de 500 kg (nommé "l'Archipape") qui s'empiffre de mets "douteux" et qui ferait passer n'importe Hitler/Staline/Saddam/Cerb'pour un Bisounours, Herr Starr, l'homme de main du pape, un des personnages les plus awesome de l'Histoire des Comics et enfin mais surtout l'Élu, celui qui va accueillir le retour de Dieu qui... Nan je peux pas, c'est vraiment trop horrible. Bon, OK, je vous en parle un peu. DOSSIER DÉCOUVERTE Nos 3 héros, ils sont pas mignons tout pleins ? L'Élu, Le Sauveur, Celui qui va nous déli- - 29 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :