42 n°10 décembre 2009
42 n°10 décembre 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°10 de décembre 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 18,0 Mo

  • Dans ce numéro : Preacher.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
JEUX VIDEO TESTAGE DE JEUX dans un coin indique le skillz de cachecache de Snake, et on se trouve parfois avec une patrouille complète qui passe à moins d’un mètre sans même vous avoir calculé. Mais des fois non. Pourquoi ? Manger ça dit quelque chose à quelqu’un ? Bein dans le jeu, si lors d’une planque vous ne voulez pas être débusqué parce que votre brioche a fait une sorte de grouille indescriptible, il faut se nourrir. Dans Metal Gear Solid 3, il n’est pas question de barre de vie à l’ancienne où l’engloutissement d’une ration permettait de se retrouver à 100% de vie, ici il existe 2 paramètres, la santé et la vigueur. La vigueur, c’est l’endurance générale du héros, et s’il est fatigué, ça se ressent dans le jeu. Tremblements, souffle court, visée moins précise et Tout pour vous pourrir la vie quoi. Donc pour garder une forme olympique, il faut donc apprendre les bases de la survie en milieu hostile. Dans la jungle, point de lion mort ce soir, mais une faune plus réaliste au vu de l’environnement (donc impossible de chevaucher un griffon ou un truc du genre, retourne jouer à WoW, ça suffit maintenant), à base de serpents, de rats, de trucs courants, rampants, et même des crocodiles quand ça devient marécageux. Et c’est précisément cette faune qui va s’avérer être votre meilleure alliée, à condition qu’elle ne vous bouffe pas avant. Outre la cueillette des champignons et tous les dangers que ça comporte (malus chiasse +5 en cas de truc louche), il faudra chasser tous les trucs précités pour pouvoir s’en repaître et rester fringant. Pour les plus prudents (j’ai hésité avec couille molle, mais bon) un piège bien placé, ça fait un rat de capturé. Mais on peut aussi s’attaquer aux serpents avec le risque de se faire mordre, et même aux crocodiles parce qu’il y a fatalement plus à bouffer dessus. Seulement voilà, il ne faut pas oublier qu’en territoire ennemi, l’utilisation de la grenade pour chasser le lapin est déconseillée, et qu’il faudra parfois y aller aux gaufres pour remplir sa besace de nourriture. C’est surtout quand on doit tuer un crocodile avec une fourchette qu’on se rend compte que c’est pas facile tous les jours d’être un agent en mission. Alors une fois qu’on a compris ça, on serait tenté de se dire qu’il suffit de trouver un coin à bestioles isolé, de les saccager au M16, et de stocker ça dans la besace magique (vous savez celle où on peut stocker 15 armes, 468 rations, 32000 pièces d’or etc.) pour plus tard. Eh bein non !!! Parce que pour pousser le joueur à pas glander deux ou trois jours entre deux sessions de jeu, les programmeurs ont eu la bonne idée de caler le temps in game sur l’horloge de la console. Donc si vous stocker un peu de denrées dans la besace et que vous ne touchez pas au jeu pendant 1 ou 2 semaines, toute tentative de mangeage de ce stock se finira par un gros vomis derrière un buisson, avec optionnellement un empoisonnement. (Bon vous pouvez aussi changer l’heure de la console et paf pounaide, denrées en bon état, je sais, je suis un chacal des plaines.) Autre avantage de la faune locale, c’est qu’en plus d’être comestible, elle peut servir à faire diversion. Après avoir capturé un machin à l’aide d’un piège ou même de seringues hypodermiques, vous pourrez le relâcher plus tard pour attirer l’attention de gardes grâce au bruit qu’ils feront. (Ou alors paf un serpent sur la gueule, et hop garde en fuite.) Pensez tout de même que le jeu ne se déroule pas que dans la jungle, et que parfois, trouver des animaux à manger dans un building, c’est pas ce qui se fait le plus facilement. Je vous ai donc parlé de la vigueur et tout ce qui tourne autour, mais elle est indissociable de la santé. Pour faire simple, la santé varie toute seule selon - 16 (42lemag.fr) -
JEUX VIDEO l’état de vigueur dans lequel se trouve Snake. Exemple, vous ne mangez pas pendant un moment, votre vigueur baisse, si elle baisse trop, la santé fait pareil. Autres éléments affectant la santé, les blessures, qui sont de plusieurs natures et pas forcément évidentes. Dans Metal Gear Solid 3, vous pouvez être mordus, par les serpents, les chiens, les crocodiles, Zedig, vous pouvez vous péter un truc en prenant une gamelle d’un peu trop haut, vous pouvez vous prendre une balle (ou deux ou plein), vous pouvez être malade. Donc niveau santé, entre les blessures par balles, les fractures, les morsures, les empoisonnements, le rhume et les fajitas de Jenrathy, y a de quoi faire, surtout que certaines blessures font rapidement effet sur votre bonhomme (il boite, vomit, tombe, écrit pour 42…) autant certaines autres sont plus fourbes et peuvent mettre un moment à affaiblir Snake (pour forcément se manifester pile poil quand il ne faut pas). Et bien sûr, dans la jungle, terrible jungle (ou même dans les niveaux suivants, soyons fous), pas question d’attendre une quelconque visite du docteur Maison pour vous faire ressembler à quelque chose, ce sera à l’ancienne, avec un bout de bois entre les mâchoires. Vous devrez donc extraire les balles, désinfecter, suturer, bander (Bebealien, pose ce poneyz, douuuucement) si vous voulez éviter de « vous êtes mort » bêtement, et tout ça avec les moyens du bord. À noter que c’est la fourchette qui a servi à tuer un crocodile qui servira ici à extraire la balle logée dans votre corps d’athlète. Comme quoi Trauma Center, c’est encore bien la preuve que la Wii est une console pour les Mickeys. Une fois tous les soins prodigués, votre santé remontera pour peu que votre vigueur soit au top. Sriiii, dézinguer du méchant, tout un art Dans les divers niveaux du jeu, vous aurez la possibilité d’étrenner un arsenal de qualitay, allant du couteau de survie au lance patate roquettes en passant par le pistolet six coups ou le M16 et encore d’autres trucs. Bien évidement, l’utilisation de ces armes est délicate, d’une part du fait des munitions limitées, et d’autre part du fait que la discrétion est parfois de mise, et que tuer un garde dans un couloir de la base des méchants avec un M16 n’est pas ce qui se fait de plus discret, encore que l’utilisation d’un silencieux est possible, mais tout en sachant qu’il se dégrade dans le temps, donc qu’il faut l’utiliser intelligemment. De même, il faudra penser à cacher les corps qui ont la fâcheuse tendance à attirer le regard des gardes prêts à donner l’alerte, de préférence dans des placards plutôt que sous un bureau ou derrière un poteau. Les plus pacifistes pourront aussi essayer de jouer sans jamais tuer personne (hyper dur), en se contentant juste de les endormir ou les assommer le temps de franchir le coin. C’est plus classe, mais on est jamais à l’abri d’un accident, surtout via le CQC. TESTAGE DE JEUX Le Close Quarter Combat, c’est à priori votre meilleur ami pour progresser dans les endroits confinés et aussi dans le jeu. Il permet de salader votre adversaire à grand coups de bourre-pif, mais aussi de l’attaquer en fourbe. Ainsi il est possible de le maintenir couteau sous la gorge pour le faire parler, de l’étrangler pour l’assommer (mais des fois on lui pète la nuque c’est ballot), de s’en servir de bouclier quand ça sent le roussi, ou classe de la classe, de le mettre au sol pour le tenir en joue. Bon par contre si vous êtes aussi doué à la manette que Cerberussixeté avec une clé à molette, - 17 (42lemag.fr) -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :