42 n°1 février 2009
42 n°1 février 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1 de février 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 62

  • Taille du fichier PDF : 14 Mo

  • Dans ce numéro : les séries geeks.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
PORTNAWAK passer des tests psychologiques très poussés. Si on veut énumérer les risques, on pourrait avoir ça Outre la possibilité de finir en confettis dans l’atmosphère, l’équipage peut aussi bien se retrouver hors trajectoire suite à un phénomène non maîtrisable (éruption solaire, collision ou autre) et se voir dériver dans l’espace sans aucune chance de retour. Dans les films, ça permet de faire un chouette scénar’avec des aventures de fous, mais en vrai, j’ai comme un doute. En ce qui concerne les rayonnements, qu’ils soient ionisants ou cosmiques, ils sont pas trop bons pour la santé. Dans le 1er film des 4 Fantastiques, c’est un truc du même genre qui transforme les héros du film en super héros, sauf qu’en vrai, ça doit avoir pour conséquence de vous transformer en carotte liquide bleue ou un truc approchant. Et même s’il est prévu un caisson de protection dans la navette, les effets seront simplement atténués. Si on ajoute à ça l’apesanteur qui atrophie les muscles, fragilise le squelette et augmente le taux de calcium dans l’urine (ouais faire pipi des cailloux, comment ça doit faire trop du bien), ça commence à faire pas mal d’éléments hostiles à la survie de l’équipage. Bon, il paraît que les voyages et missions dans les stations ISS durent une dizaine de mois, et que donc l’équipage ne souffrira pas des troubles liés à la vie à 8 dans 10m² sans aucun exutoire. Seulement depuis l’ISS on voit la Terre, là pendant 9 mois de voyages, à part le vide intersidéral, y a pas trop de décors, et surtout plus la référence maison. C’est pas pour rien si E.T. il a mal au ventre pendant le film du même nom. Donc bon, je serai pas surpris qu’il y a ait un peu de bastonnage pendant le trajet, y aura forcément des instincts psychopathes qui vont se réveiller, j’espère qu’il feront un Loft Story dans la navette. Sans parler en plus de l’abstinence sexuelle durant tout ce temps, pas possible, ça finira en partouze. (TF1 doit déjà être sur le coup pour signer l’exclu) pire. Même en prenant toutes les précautions possibles, un accident peut survenir et avoir des conséquences aussi lolesques que la météo. Une blessure simple peut s’infecter avec des bactéries martiennes (rigolez pas, c’est tout con, mais notre organisme n’est immunisé qu’aux bactéries terriennes et c’est bien normal), et autant certaines pathologies pourront être traitées dans le centre médical embarqué, autant des choses plus lourdes (comme un cancer du aux rayonnements par exemple) peuvent signer l’arrêt de mort d’une personne. « Vous avez une cellule cancéreuse. Si elle est traitée dans les 3 mois, pas de soucis. Mais là on a pas de chimio, et on rentre sur Terre dans 17 mois. Crémation ou enterrement traditionnel ? » Bon, des trucs stérilisés à 100%, ça n’existe pas. Alors qu’est ce qui nous dit que le matos embarqué par les humains ne risque pas de contaminer Mars et ainsi détruire les potentielles sources de vie ? Les chercheurs, encore eux, annoncent que le rayonnement en surface agira comme un antiseptique de l’enfer et que rien de ce qui ne sera pas protégé ne pourra survivre. Soit. Mais dans l’autre sens ? Quand (enfin plutôt si) l’expédition reviendra sur Terre, est ce qu’elle ne baladera pas des bactéries martiennes ? Bouooouuuh fear… Aller sur Mars, pourquoi pas, d’autant que le 1er voyage est prévu pour 2040, ce qui laisse à penser que le futur équipage doit être tout juste sorti de sa phase Pokémon, et qu’à priori, ils ont bien le temps de le formater au risque de l’expédition. Reste qu’avec des chances de survie qui doivent avoisiner celles d’une limace face à un corbeau, soit 0.02%, des fois qu’il existe des corbeaux aveugles, je ne sais pas s’ils vont trouver beaucoup de volontaires (Bon on en trouve toujours, ça dépend du poids des menaces sur la famille). Et s’ils en réchappent et reviennent, non seulement ils auront l’impression de sortir de 3 ans de coma, mais ils pourront finir leur vie dans des caissons hermétiques tout en étant soumis à une multitude d’expériences marrantes à base d’objets étranges et même des fois phalliques. Alors finalement, ne vaut il pas mieux qu’ils y restent sur Mars ? Au moins ils auront pas à s’emmerder à faire du Propergol, pas d’impôts à payer, et pas TF1. La science c’est chouette. obi SCIENCUM NAZUS Bon mettons que la majorité de l’équipage survive au voyage (avec les rayonnements, le huit clos, ça va faire une belle sélection naturelle). Une fois sur place, l’environnement sera des plus hostiles puisqu’inconnu, et la météo sera sans doute aussi lolesque que la notre mais en - 52 -
PORTNAWAK TUTORIAL POUR LES NULS PAR UN NUL Les MMORPGs pour les nuls par un nul Parce que la médiocrité existe aussi chez 42 Comme le disait encore ce matin ma Boulangère quand j’ai voulu lui acheter trois hamburgers, « et les marmottes elles mangent du papier alu ? ». Bon, après cette phrase d’accroche totalement inutile et hors sujet ne devant son existence qu’à ma volonté de me mettre en valeur par rapport aux autres rédacteurs, je peux commencer mon article. Si vous vous êtes arrêté sur cette page c’est probablement attiré par ce mot si étrange qu’est MMORPG. Si vous n’avez absolument aucune idée de la signification de ce mot, ou si, tout au contraire, vous ne vivez que pour lui, suivez le guide. Bon, puisque vous êtes là, je vais vous expliquer le sens magique de ce mot plein de mystère et à la puissance sans limite. Ce mot vient du grec ancien « mmorpegueus » qui veut dire, en gros, « BASTOOOOON ». Pour les adeptes, bien sûr, il y a une abréviation de ce mot sans fin : « morpeug ». Le morpeug existe depuis la nuit des temps, on l’appelle même entre initiés « le jeu le plus vieux du monde ». Son ancêtre ne tournait pas sur PC, il paraît que c’est parce qu’il y avait un conflit système… Tu parles, ils avaient encore dû délocaliser, ces chacaux. Ceux qui voulaient quand même jouer malgré cet handicap jouaient donc avec des stylos et des cartes et l’appelaient le « je drôle » même si je n’ai jamais bien compris en quoi c’était marrant. Maintenant que vous êtes trop un beau gosse dans votre corps et que vous connaissez tout sur le morpeug, vous pouvez JOUEEEEEERR Loool OMFFG ! ! 1 ! eleven ! Excusez-moi pour cet enthousiasme, c’est juste que cette partie m’excite toujours, enfin pas comme un mouton excite un zoophile bien sûr… Plutôt comme un passage lvl 80 excite un gamerzZz… Bien, puisque vous êtes toujours là, c’est là que je vous explique comment enfin jouer à cette légende aussi bien vivante qu’urbaine qu’est le morpeug ! La première chose à faire, c’est le choix du jeu, car, mine de rien, il y en a. Allez donc dans votre navigateur préféré (non, pas IE, Kevin) et tapez « mmorpg » dans gougeul en rajoutant « gratuit » si vous êtes un aussi gros radin que Crap. Là devrait s’afficher une liste plus ou moins complète des différents morpeugs existant, choisissez-en un avec un nom qui déchire, du genre Anarchy Online ou World Of Warcraft (tout en sachant que jouer à WoW nuit gravement à la santé, mangerjouer.com) et téléchargez-le ! C’est la partie la plus facile, à ce moment-là vous n’avez qu’à aller lire un autre bout du magazine, boire un verre, faire une sieste, aller faire du ski et revenir ici quand c’est fini. Les filles aiment les hommes qui ont de l’Xp Une fois le jeu installé et lancé vous allez devoir créér votre perso. Plus il est grand, laid, bodybuildé, plein de cornes, plus c’est mieux, choisissez ensuite un nom qui roxXx du boudin car c’est trop super important (ThE-DaRK-bOgOSs-oF60 c’est bien) et entrez dans le jeu ! (pour plus d’infos sur le choix d’un bon type de personnage, gogo encadré). Cette étape franchie, une cinématique vous accueillera pour vous guider dans le jeu, sautez-la, le background c’est pour les tafioles toute façon. Un tutoriel peut aussi être présent, sautez-le aussi (sauf si il rapporte de l’argent bien sûr), c’est bien - 53 -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :