42 n°1 février 2009
42 n°1 février 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1 de février 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : 42lemag.fr

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 62

  • Taille du fichier PDF : 14 Mo

  • Dans ce numéro : les séries geeks.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
BD/COMICS On pourrait dire « logique » avec du recul. Analysons ce sublimissime costume qui rendrait Super-Man jaloux. Les pendeloques : à quoi peuvent-elles servir ? Hum, de base, on peut se dire que c’est pas pour l’aérodynamisme (imaginez les trucs pendouiller dans tous les sens pendant une course ou un combat, classe !) et que ce n’est pas non plus la source de son pouvoir « muahaha par la puissance de mes pendeloques, levez vous esclaves ! », pas glop. Alors il reste ? Bah le côté esthétique… ouch. Les pendeloques (ouais j’aime bien répéter ce mot) seraient donc un choix esthétique, une volonté de ressembler le plus possible à un coq de bassecours décérébré, mouais, pas forcément pire qu’un Tektonik boy dans l’absolu… La crête : mouais, élément que je suppose indissociable des pendeloques (!), la fameuse crête alakon. Comme, au dessus, c’est loupé pour l’aérodynamique, probablement aussi pour les pouvoirs, alors bon, à la rigueur, il reste encore l’esthétique… mouais… En fait, c’est plus pour effrayer ses adversaires « nan mais t’as vu ma crête ? Tu fear hein ? » ou alors pour l’impact physique « attaque de crête yaaaaaaaaaaaaaaaaaah » (rigolez pas, si vous épluchez quelques Naruto, vous trouverez cette « attaque » plus que plausible en comparaison …) Le slip : Evidemment, le slip… que serait un bon personnage de merde sans son éternel slip au dessus du costume/pantalon. Il est à noter ici très « je suis costaud des gencives ». La couleur aussi est très en harmonie avec le reste du costume (comment ça un costume bleu et jaune ça va pas avec un slip noir ? Vous avez vraiment des goûts de merde…) Je pourrais passer des heures sur ce costume, qui, selon moi, repousse encore les limites des costumes de merde (faut dire que entre Super-Man et Captain America, niveau costume de merde, on était servi) mais bon, je me dis que vous êtes capable de faire aussi bien que moi. Et maintenant ? Alors, qu’est devenu le Redoutable Ergot Noir 2 (rien que le fait de l’écrire je trouve ça ridicule…) ? Et bien depuis sa rencontre avec Deadpool, il a été gentiment mis au placard après qu’il se soit fait botter le cul par ce dernier. Vu à quel point il a été tourné en ridicule, je suis pas persuadé qu’on le reverra de sitôt (« Roh quel dommage Mme Chombier !!! ») ou alors juste sur une page, pour être un dégât collatéral lors d’une baston et mourir écrasé par une rame de métro/cheminée/poutrelle/cannette de RedBull géante/Fajitas au marcassin. Parceque oui, chez Marvel, avec du recul, on se rend compte des personnages de merde qui ont été créés (y’a quand même un méchant qui s’appelle le Gibbon et qui fait équipe avec le Kangourou *sigh*) et on a une façon relativement spécifique de les « gommer » : une mort vraiment débile au second plan d’un vrai combat. (Jack O’Lantern, un super-méchant débile qui avait une citrouille à la place de la tête (!) s’est fait tuer par une balle perdue du Punisher, « LOL comme Kenny dans South Park » je sais, je sais …) En même temps, avec un costume et des pouvoirs comme ça, il la mérite sa mort débile L’Ergot Noir 2 non ? Polo DEADPOOL (SUR UN MUR) Deadpool, c’est un peu le personnage préféré des Marvellophiles : il dit tout le temps de la merde, sort toujours des répliques wtfesque, un pur bonheur. Sa capacité à dire totalement n’importe quoi, et ce dans toutes les situations (même celles supposées dramatiques), en font un personnage absolument unique en son genre. Il a le même facteur autogérisseur que Wolverine, ce qui lui permet donc d’être increvable et de faire n’importe quoi avec ses bras/jambes/autres (hey à quoi vous pensez sales petits pervers ?) dès qu’il se les fait couper/bruler/exploser. LE SUPER HEROS EN MOUSSE DE BAOBAB DU MOIS - 38 -
IRL L’OBJET A LA CON DU MOIS Le Mégaphone « T’entends ! ! » Un objet pas si con que ça puisque ce mois-ci, on attaque avec le Mégaphone. Simple, efficace, indispensable, chaque foyer devrait en posséder un. Oui, mon objet est tout pourri, oui je ne vais rien vous apprendre de fondamental, non il ne changera pas votre vie et oui je vous proute très fort. C'est donc sur de bonnes bases que nous commençons notre petite rétrospective. Le mégaphone, cet objet si cher aux bons vieux flics ricains pour gueuler sur des méchants pas beaux qui font une prise d'otages dans une banque sans système de sécurité. Cet objet que les syndicalistes chérissent tant, ah quelles merveilleuses manifs ils ont fait ensemble ! Le mégaphone est utile en soi, mais pour un usage personnel, on conviendra volontiers que ça sert autant qu'une paire d'enjoliveurs chez un inuit. C'est que vous n'avez aucune imagination mes pauvres amis, on peut faire tant de choses avec un mégaphone, et des trucs super funs (aidez-moi à rendre ma chronique plus intéressante en envoyant vos dons au 0800 666 666, 40 euros à la connexion + prix d'un appel local). Le mégaphone ou l'ami des chats J'ai un chat à la maison, une sorte d'hybride entre Chewbaca et un paresseux, il est gentil comme un cœur, on lui donnerait le bon Monstre De Spaghetti Volant sans confession mais il y a un truc qu'il pige pas (ou alors il comprend parfaitement ce qu'on lui dit mais dans un pur esprit d'emmerdeur, il le fait exprès), il n'a pas le droit de monter sur la table quand on mange. C'est assez limpide comme truc normalement "toi pas monter sur table sinon toi pas croquettes", mais nan y a rien à faire il y monte tout le temps. Quand on le descend une fois et qu'on l'engueule, il fait genre "je vois pas du tout de quoi tu parles, hominidé stupide" et il roule sur cul plus loin d'un air dédaigneux. Il retente 30 secondes plus tard en grimpant sur une chaise vide, on lui secoue le palmito, on l'enguirlande encore, mais ça ne le décourage pas une seule seconde, ça l'incite même à recommencer. C'est là que le mégaphone prend place, vu que je n'ai plus de voix à force de lui gueuler dessus parce qu'il fait son gros chieur, je m'arme de mon objet de torture à décibels et je fais péter les insultes : "bouge ton gros cul poilu de ma table, espèce de gros tas mou à tendance narcoleptique ! " Ce que je dis importe peu, je pourrais très bien lui dire qu'il est beau et qu'il sent bon, mais le débit sonore suffit à lui faire dresser le poil dans le sens inverse de la peau et le faire se rouler en boule dans un coin et à me faire la tronche le reste de la journée. Y a pas à dire, manger des pâtes sans poil de chat dedans, c'est quand même meilleur. Marche également avec les enfants en bas-âge (Super Nanny est une bêcheuse, rien de mieux qu'une grosse gueulante suivie d'une méga baffe dans la tronche pour calmer des morpions). Le mégaphone, conseiller matrimonial En plus de vivre avec un chat sous prozac, je vis avec un geek (autant dire que je vis avec deux mollusques), ce dernier ne sachant pas faire à manger (mis à part une tartine de rillettes), la tâche ingrate de faire la bouffe m'incombe. Quand j'ai fini de me taper la vaisselle sale, que je me suis débarrassée du chat qui me miaule dans les jambes pour avoir sa ration de croquettes fourrées à l'héroïne (qu'estce qu'ils mettent dedans pour que les chats soient aussi dingues ?), j'appelle l'Homme pour manger… Et là en général, j'ai des réponses qui me conviennent peu : "Ouais attends, je trouve un point de sauvegarde et j'arrive ! ", "Attends, attends ! Regarde ça ! C'est pas génial ? ? Un grille-pain qui fait des Pacman ! " et ma préférée "J'arrive ! " + 10 minutes d'attente (il doit y avoir un gouffre spatiotemporel dans les escaliers…) Comme ça m'énerve au plus au point de m'être cassée la foufounette à faire des pâtes et que je commence à avoir grave la dalle, le mégaphone vient me démanger les cordes vocales : "Ramène-toi espèce de gros sac de pus ! Si t'es pas là à 5, je prends ta Xbox et je te la carre dans un - 39 -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :