24h Montréal n°15-44 15 mai 2015
24h Montréal n°15-44 15 mai 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°15-44 de 15 mai 2015

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Sun Media Corporation

  • Format : (273 x 317) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 51,6 Mo

  • Dans ce numéro : un été électronique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
AD{JM011929164} W6 15-18 mai 2015 Entrevue avec Freg et Makina Les artisans derrière les BD La Bande à Smikee Freg et Makina sont de véritables coqueluches dans les salons du livre unpeu partout àtravers le Québec et au Canada. Freg est le créateur et le dessinateur de La Bande àSmikee qu’il coécrit avec sa sœur Makina. Ils ont créé àeux deux un univers complètement unique, celui de La Bande àSmikee qui est très populaire auprès des jeunes et aussi de leurs parents. Rencontre avec les deux créateurs. –Patrick Delisle-Crevier, collaboration spéciale Ma première rencontre avec cetandemcréatifdate dudernier Salon du livreàQuébec en avril dernier.J’ai été surpris et épaté de voir àquel point les jeunes sont connectésdirectementavecl’univers de ces deux bébittesdela BD québécoise. Ils sont plusieurs à faire la file devant le kiosque de Smikee. Belle équipe ! Freg dessine soigneusement et de mains de maîtreune vignette de Smikee dans chacun des livres qu’onlui présentetout en discutantdes personnages,des aventures de ceux-ci ou simplementde sa passion pour la BD avec les jeunes.Makina,elle, ajoute ensuitesatouche àchacun des dessins en y ajoutant des phylactères dans lesquelles elle griffonne quelques phrases.Ils sont de véritables stars de la BD québécoise. Il suffit de voir l’achalandage devant leur kiosque pour en juger. L’univers deLa Bande à Smikee tourne autour d’une douzaine de personnages dontleplatderésistance est le quatuor formé de Smikee un fantôme sans talent qui ne fait peur àpersonne et qui a peur de tout. Puis, ilya Ramone, un vampirequi a une phobie du sang, puis Guzume qui a un œil aveugle et Gégé, un écervelé qui carbureaucafé. « C’est un univers un peu absurdeetrigolo.Onyvaavecla formule une planche une blague et les histoires de Smikeesont souventinspirées des défauts humains qui sont exagérés », explique Makina. Sur uncoup de tête L’histoiredeSmikee est un peuarrivéetoutàfaitparhasard vers la fin des années 90 alors que Freg étudie en graphisme au CÉGEP du Vieux-Montréal. « Dans le cadre d’un coursilfallait faireun flip book (vous savezces livres dontles dessins sont en mouvement lorsquenoustournonsles pages rapidement.) « Mon projet mettait en scène une première ébauche de Smikee. Il était alors beaucoup plus trash,et il était rouge. Ensuite après le cours, j’ai rangé tout ça dans un tiroir et pour finalement le ressortirtoutàfaitparhasard en2011 », raconteFregquienfant aété initié àlaBDpar sa mèrequi voulait l’encourager àlalecturemalgrésadyslexie. C’est ainsi que la BD est entrée dans la vie du jeune homme qui admirait particulière- ment la B D franco-belgeetGarfield. Alors que sa sœur Makina préférait Mafalda, Iznogoud et Cellulite. De fil en aiguille En 2011 en retombant sur ses dessins déjà vieux d’une décennie, le graphiste de formation se dit que c’était pas mal et il al’idée de créer une page et de partager ses dessins sur FB. « Freg a commencé àmettre ici et là des dessins et àdemander aux gens de sonentourage d’aller aimer sa page. Maisdefilenaiguillec’estdevenu de plus en plus fouetila atteint rapidement les quelques milliersdefans en à peine six mois.Ilyenavait d’Europe, de Tunisie et de partout et plusieurslui demandait où ils pouvaient se procurer les albums.J’ai ensuitecommencé àtravailler avec Freg, j’écrivais les textes avecluietnousnoussommes présentés aux éditions Petit homme et ils ont embarqué et quelques mois plus tard nous lancions le premier » L’univers deLa Bande à Smikee tourne autour d’une douzaine de personnages dont le plat de résistance est le quatuor formé de Smikee un fantôme sans talent qui ne fait peur à personne et qui apeur de tout –Patrick Delisle-Crevier, collaboration spéciale album. Nous en avons trois à cejouretdeuxprojetssonten chantier pour l’automne », a conclu Makina. Le tandem Freg et Makina est aussi très actif dans les écoles où ils vont àlarencontredes jeunes avec lesquels ils font des ateliers. Pour plus d’informations www.smikee.com PHOTOS JULIE MAROIS ET COURTOISIE r Ro lingStone « VOUS N'AVEZ JAMAIS RIEN VU DE TEL UN TOUR DE FORCE A LA FOIS FASCINANT ET ENSORCELANT QUI VOUS HANTERA LONGTEMPS.. AP Associated Pmss NÉCESSAIRE ET INOUBLIABLE. UN THRILLER PSYCHOLOGIQUE UNIQUE ET PROFONDÉMENT TROUBLANT. ******** The iJatlg Telegraph theguarüian EX_MA NINA ÉCRIT ET RÉALISÉ PAR ALEX GARLAND SCÉNARISTE DE 28 JOURS PLUS TARD 13.13 FILM4 PRÉSENTEMENT À L'AFFICHE UNIVER métropole me tropolefilms.cam JM011929164 critiquesdvd ○Minable ○○ Pauvre ○○○ Moyen ○○○○ Bon ○○○○○ Très bon ○○○○○○ Remarquable ○○○○○○○ Chef-d’œuvre FELIX & MEIRA 4 Félix et Meira Maxime Giroux DRAME ●●●●● Can. 2014. Drame de Maxime Giroux avec Martin Dubreuil, Hadas Yaron, Luzer Twersky. Un Montréalais solitaire et indépendant de fortune amorce une liaison avec une jeune mère de famille juive hassidique. Œuvre inspirée et généreuse sur la solitude et la peur de l’autre. Quelques maladresses d’écriture. Mise en scène délicate. Belle complicité entre les deux vedees. – MÉDIAFILM Infectée Henry Hobson DRAME ●●●● É.-U.2015. Drame de Henry Hobson avec Abigail Breslin, Arnold Schwarzenegger,Joely Richardson. Bien que sa fille adolescentesoit infectée par un virus qui la transformeraen zombie, un fermier refuse de la placer en quarantaine, pour prendresoin d’elle jusqu’à la fin. Drame familial prenant. Habile renouvellement de thèmes de films d’horreur. Intrigue mince. Réalisation atmosphérique. A. Breslin poignante. A. Schwarzenegger étonnamment sobre. – MÉDIAFILM
AD{JM011930683} W7 15-18 mai 2015 Des clowns maléfiques débarquent àLaRonde Ils sont àl’antipode de Bozo le clown et de Ronald McDonald, ils sont maléfiques disjonctés et terrifiants et ils débarquent dès ce week-end àLaRonde alors que la Maison Rouge –lelabyrinthe de la terreur installe ses pénates enplein cœur du populaire parc d’aractions. Mais qui sont ses clowns plus terrifiants les uns que les autres ? Quelle est leur histoire ? –Patrick Delisle-Crevier, collaboration spéciale Ilsn’ontpasdenoms,ilssemblentêtreunhybride àmichemin entre le clown conventionnel et le mythique personnagedeRegan Mac- Neil, la fillette possédée de L’Exorciste incarnée par Linda Blair dans le mythique film. Entêteàtêteaveceux, ils sontterrifiantsetpastrèscausants. D’autantplusqu’onsait que très peu de choses d’eux. Légende Bon, une légende voudrait que cette douzaine de clowns faisait partie jadis d’un populaire carnaval qui a plié bagage,ilyaquelques décennies,tout en laissant derrière ses sympathiques clowns qui ne le sont plus du tout.La maison qu’ils habitentest hantéeetaufildutemps un côtémaléfique s’est installé dans chacun d’eux et ceux qui faisaient rire les enfants et leurs parents autrefois sont devenus aujourd’hui de véritables emblèmes de la terreur. « Après tout ce temps abandonné dans cette maison hantée, ilssont devenus un peu débiles et pas très commodes et ils donnerontune bonne frousse à chaque individu qui s’aventureradans l’un où l’autredes corridors de cet endroit maléfique », a dit Jules Hébert responsable des communications pour La Ronde. Après la disparition de la populaire maison hantée, qui avait pour nom Le moulin de la sorcière (1969-2004), dans sa forme plus traditionnelle il yaquelques années,c’est uniquement lors des semaines de l’Halloween que La Ronde sortait différentes maisons hantées qui s’installaient durant quelques jours pour finalement plier bagage. Engouement Mais aucune d’entre elles n’avait sonemplacementrégulier parmi les manèges de l’endroit. « Maisonavitecomprisl’engouement pour ce type d’attractions à La Ronde, le public en redemandait et comme la maison hantée conventionnelle n’existe plus et bien c’est ainsi qu’est née La Maison Rougeetdisons qu’elle en mettraplein la vue aux adeptes du genre », a dit Monsieur Hébert. L’endroit assez imposant proposera deux trajets différentsparmidescouloirssombresremplisd’objetsétranges et dans lesquels se promènent plusieurs clowns fous. « Des murs s’effondrent, les clowns feront faire le saut à plusieurs et il va y avoir des frissonsgarantis,maisjetiens à rassurer les gens que c’est un manège, que c’est scénariséetque jamais il n’yaura de contact direct entreeux et lesclowns qui sont campés par des comédiens d’expériences », précise, Monsieur Hébert. D’ailleurs chaque comédien aeuàsesoumettre àplusieurs heures de répétitions » Les clowns portent des masques et aussi du maquillage pour amplifier l’effet de terreur. Le résultat est assez intimidant et disons qu’ils feront vivre des sueurs froides àplusieurs (...) – Jules Hébert, responsable des communications pour La Ronde afin de se préparer adéquatement. « Cesontdes comédiens qui jouent des rôles,ils campent des clowns fous. C’est certain qu’il y a eu une préparation au départ et disons qu’ils ont beaucoup répété tout ça ces derniers joursenvue de la grande ouverture », a ajouté Jules Hébert. Prêts à vous faire peur ! Les clowns semblent porter des costumes plutôt conventionnels si ce n’était que ceux-ci sont imbibés de sangs. Ils ont les cheveux rouges,verts ou rouge et vert et portent unmaquillage pour le moins effrayant. « Les clowns portent des masques et aussi du maquillage pour amplifier l’effet de terreur.Le résultat est assez intimidant et disons qu’ils feront vivre des sueurs froides àplusieursdurantlabelle saison qui débute », aconclu celui-ci. sortiescd notrechoix LeonardCohen Can’t Forget : A Souvenir Of The Grand Tour POP/ROCK ●●●● Inaendu. Coïncidant avec la remise du prix Juno pour son CD Popular Problems (2014), sacré meilleur album de l’année (2015). Celui-ci est une carte postale, prise d’arrièrescène, croquée sur le vif, pendant la tournée (2012) de son album précédent Old Ideas,visant sans conteste à séduire les fans de longue date. Les producteurs et ingénieurs ont restitué dix moments singuliers, tant pour la sélection du répertoire que pour les conditions d’enregistrement. D’abord glanées ici et là, de Copenhague à Québec, on y retrouve de très anciennes chansons dont certaines n’ont jamais été chantées sur scène (Joan of Arc) ; de nouveaux arrangements qui transfigurent de vieux chevaux de bataille comme Field Commander Cohen, I Can’t Forget ou Light as the Breeze enregistrés spontanément durant des tests de son ; deux nouvelles dont Never Gave Nobody Trouble, pur blues, et Got aLile Secret,pur soul, pour boucler le tout deux reprises, Choices de Georges Jones et surprise La Manic de Georges Dor. Même le tonusé de sa voix est plein de charme, mis en valeur par des arrangements fabuleux et une exécution instrumentale impeccable. – AGENCE QMI Disponible sur K Disponible sur Patrick Watson Love Songs For Robots VINYLES ●●●◗ Une dérive et une digression. Il faut en accepter les termes et l’aventure. Watson prend des risques, au prix d’une certaine confusion (Know That You Know). Le falseo vocal de Watson et l’environnement dense dans lequel il baigne rendent le caractère audible des paroles difficiles. Heureusement, le livret permet de combler partiellement cee lacune. La digression, c’est l’amour au temps des machines ; du moins, semble-t-il. Beaucoup d’agressivité, de rage contenue, mais aussi d’espoir. Un album à apprivoiser. – AGENCE QMI Disponible sur DU DD M RÉALISATEUR L3E G°a U D Caû E M G3 D DE LE SEIGNEUR DDDDDDD DE GUERRE DDDG3RD ETHAN ET Eû LED LESpL3DDDMDÛEML3D PRODUCTEURS DE DDE DÉMINEUR DDDODDDR NOMMÉ AUX O SCARS HAWKE « UNFILM IMPORTANT » TELERAMA TF1 NEWS THE TIMES « FASCINANT » THE HOLLYWOOD REPORTER UN FILM DE ANDREW NICCOL QUAND LA GUERRE EST UN JEU DE DRONES VERSION FRANÇAISE DE GOOD KILL f*i4-1UfQ`a. aQ IE BRUCE GREENWOOD ZOE KRAVITZ REMSTARFILMS ET JANUARY JONES MAINTENANT AU CINÉMA JM011930683



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :