24h Montréal n°15-180 27 nov 2015
24h Montréal n°15-180 27 nov 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°15-180 de 27 nov 2015

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Sun Media Corporation

  • Format : (273 x 317) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 62 Mo

  • Dans ce numéro : trop de vêtements pour les réfugiés syriens.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 48 - 49  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
48 49
W6 27-29 novembre 2015 Quand les séries des années 1960 déboulent au grand écran Les sixties ont la cote à Hollywood ! Voici des films qui vont plaire aux nostalgiques et qui leur rappelleront de bien bons souvenirs… – Isabelle Hontebeyrie, Agence QMI Pour l’amour de Kirk (et Spock) Il y a quelques semaines, on apprenait que CBS avait l’intention de confier à Alex Kurtzman (coscénariste et producteur de Star Trek  : vers les ténèbres) le développement d’une toute nouvelle série Star Trek, qui sera diffusée dès janvier 2017. De surcroît, l’année 2016 sera indubitablement marquée par la célébration du 50 e anniversaire de Star Trek, la série télévisée originale avec William Shatner et Leonard Nimoy avait, en effet, pris le petit écran d’assaut en 1966 (eh oui, déjà !). De fait, Star Trek Beyond, troisième long métrage de la réinvention des personnages iconiques, initiée par J.J. Abrams va arriver dans les salles obscures le 8 juillet prochain. Cette fois-ci, comme l’a indiqué Roberto Orci, le producteur, le film sera beaucoup plus en phase avec la télésérie de départ. Les écureuils fous ! En 1961, d’amusantes créatures chantantes effectuent, en noir et blanc, leur première apparition à la télévision. De qui s’agit-il ? D’un certain Alvin… entouré de ses amis les Chipmunks. Présentés en couleur à partir de 1965, Alvin et sa gang deviennent rapidement un phénomène de culture populaire, mais il faut attendre 2007 avant que les studios de cinéma s’en emparent. Depuis, on a eu droit à deux autres longs métrages en 2009 et 2011, cette franchise cinématographique The Alvin Show et les premiers Chipmunks. Nos trois héros aujourd’hui. générant des revenus de 1,14 milliard de dollars au boxoffice mondial. Mais c’est loin d’être fini puisque les écureuils reviennent sur les écrans dès le 18 décembre dans Alvin and the Chipmunks  : The Road Chip. L’équipage original de Star Trek. Spock (Zachary Quinto) et Kirk (Chris Pine) dans Star Trek  : vers les ténèbres. - PHOTOS COURTOISIE Retour à la guerre froide Diffusée à partir de 1964 et pendant quatre saisons, la série présentait les aventures de Napoleon Solo (Robert Vaughn), espion américain, et d’Illya Kuryakin (David McCallum), espion soviétique, obligés de travailler ensemble. Réinventée par le tandem formé par Guy Ritchie et Lionel Wigram, la série est devenue un long métrage, Des agents très spéciaux  : Code U.N.C.L.E. (avec Henry Cavill en Américain et Armie Hammer en Soviétique !) , sorti en juillet dernier et générant 105,44 millions de dollars au box-office international. tà1 000 1 Les membres de la télésérie Mission  : Impossible. Les gentilles marionnettes Tom Cruise en Ethan Hunt dans Mission  : Impossible la Nation Rogue. Le premier épisode de Sesame Street. Les Muppets au grand écran l’an dernier. Apparus sporadiquement au petit écran américain à partir de 1955, les célèbres Muppets de Jim Henson sont devenus le point d’ancrage de la série éducative pour enfants Sesame Street, qui a pris l’antenne en 1969. Déclinés tout d’abord en long métrage en 2011, Kermit, Miss Piggy et toute la gang ont refait surface au grand écran en 2014 dans Muppets Most Wanted. Dark shadee's Napoleon Solo (Robert Vaughn) etlllya Kuryakin (David McCallum) au siècle dernier. Napoleon Solo (Robert Vaughn) et Illya Kuryakin (David McCallum) au siècle dernier. Napoleon Solo (Henry Cavill) etlllya Kuryakin (Armie Hammer) en 2015. Napoleon Solo (Henry Cavill) et Illya Kuryakin (Armie Hammer) en 2015. Votre mission, si vous l’acceptez… Mission  : Impossible, riche de 171 épisodes, diffusés par CBS et ABC de 1966 à 1973 a donné naissance à une franchise cinématographique, portée par Tom Cruise, et dont le succès ne se dément pas avec les années. Sorti le 31 juillet dernier, Mission  : Impossible la Nation Rogue, avec Jeremy Renner, Simon Pegg, Rebecca Ferguson, Ving Rhames, Sean Harris et Alec Baldwin a engrangé pas moins de 682,3 millions de dollars, devenant ainsi le plus rentable des cinq films de ce qu’il faut bien qualifier de saga. L’autre dimension… L’attrait pour les vampires, loups-garous et autres créatures ne date pas de Twilight ! En 1960, ABC débute la diffusion de Dark Shadows, un soap gothique. Six ans et 1225 épisodes plus tard, les fans en redemandent. Du coup, en 2012, Tim Burton sort son Dark Shadows, qui met Dark Shadows au grand écran en 2012. Dark Shadows au petit écran dans les années 1960. E J I (F ((I a E r r 1 f Ii c F r r 2 c t u r en vedette Johnny Depp, Helena Bonham Carter et une pléthore d’autres acteurs de renom. Or, le succès anticipé aux États-Unis n’est pas au rendez-vous, même si le film plaît dans les autres pays du monde. Résultat, le long métrage qui a rapporté 245,5 millions de dollars au box-office international n’aura pas de suite.
critiquesdvd CHRigMAS HO ? R poils A Christmas Horror Story Grant harvey, Steven hoban et Brett Sullivan dRaME d’hoRREuR Can. 2015. Drame d’horreur avec George Buza, William Shatner, Zoé De Grand Maison. La veille de Noël, diverses personnes, dont Santa Claus, connaissent des aventures tragiques et sanglantes. Récits peu originaux, mais assez habilement entremêlés. Bonne montée dramatique. Coup de théâtre final inattendu. Réalisation soignée. Interprétation satisfaisante, sans plus. – MÉDIAFILM Hyper agent américain nima nourizadeh CoMédiE É.-U. 2015. Comédie avec Jesse Eisenberg, Kristen Stewart, Topher Grace. Un commis phobique et grand consommateur de marijuana découvre qu’il est en vérité le prototype désactivé d’une manufacture d’hyper-agents meurtriers commanditée par la CIA. Virée nocturne jubilatoire. Ensemble imparfait mais irrévérencieux et pince-sansrire. Signature visuelle forte, sans ostentation. Jeu harmonieux des deux vedettes. – MÉDIAFILM ○Minable ○○ Pauvre ○○○ Moyen ○○○○ Bon ○○○○○ Très bon ○○○○○○ Remarquable ○○○○○○○ Chef-d’oeuvre Mensonge blanc Ben Palmer CoMédiE SEntiMEntalE G.-B. 2015. Comédie sentimentale de Ben Palmer avec Lake Bell, Simon Pegg, Rory Kinnear. Lorsqu’un homme la confond avec son rendez-vous arrangé, une éternelle célibataire joue d’audace en choisissant de ne pas détromper ce soupirant impromptu. Production légère et sans prétention. Récit plutôt conventionnel. Réalisation efficace, reposant sur l’humour burlesque. Belle chimie entre les deux vedettes. – MÉDIAFILM Revisiter le mythe de Frankenstein n’est pas facile. – Isabelle Hontebeyrie, Agence QMI Nous entrons dans ce monde via le cirque dans lequel Igor est retenu depuis son enfance. Bossu, il est l’objet de toutes les railleries et les quolibets. Amoureux de la trapéziste Lorelei(Jessica Brown Findlay), Igor est traité en bête de foire. Mais, quand la jeune femme a un accident en pleine représentation, à laquelle assiste par chance Victor Frankenstein. Victor, lui-même étudiant à la faculté de médecine de Londres, prend le jeune bossu sous son aile, le débarrasse de sa bosse et lui donne l’identité de son ancien colocataire, héroïnomane. Il en fait également son assistant, lui confiant divers travaux à effectuer. Il effectue donc ses Victor Frankenstein Prometteur, mais inégal premières expériences sur des animaux, ce qui donne une créature particulièrement affreuse baptisée Gordon. Dénouement connu Parallèlement, Scotland Yard est aux trousses de Victor et d’Igor. La direction du cirque les a accusés de meurtre. Au terme d’un cheminement inégal de 110 minutes, il arrivera donc ce qu’il devait arriver, l’« humain » ramené à la vie par Frankenstein devra mourir. La première moitié de Victor Frankenstein se déroule de manière suffisamment éloignée du canon officiel pour qu’on y prenne plaisir et intérêt. La relation entre les deux hommes est habilement exploitée. Malheureusement pour nous, le PHOTOS COURTOISIE tout se corse à mi-chemin, alors que le filet de Scotland Yard se resserre et que Victor doit fuir en Écosse pour parvenir à donner la vie à un homme. L’intrigue devient, à ce moment-là, cousue de fil blanc tellement qu’on décroche aussitôt. Anachronismes De plus, un certain nombre d’anachronismes (par exemple, l’existence de Scotland Yard, postérieure au roman) empêchent l’appréciation pleine et entière du long métrage. De fait, et malgré le jeu convaincant des deux comédiens principaux, on ne parvient jamais à adhérer pleinement à cette proposition, pourtant prometteuse. Dommage. 2,5/5 AD{JM011977945} Ricki and the Flash Jonathan demme CoMédiE dRaMatiquE É.-U. 2015. Comédie dramatique de Jonathan Demme avec Meryl Streep, Kevin Kline, Mamie Gummer. Ayant tout abandonné pour se consacrer à sa carrière, une chanteuse rock est contrainte de renouer avec sa famille lorsque celle-ci traverse diverses épreuves. Portrait sage d’une iconoclaste. Récit de rédemption mince en contenu, généreux en bons sentiments. Réalisation de métier. M. Streep rayonnante. – MÉDIAFILM « LOVE REPOUSSE LES LIMITES. » -Variety www.dfilmscorp.ca Self C1101.0 » 106. HORS COMPÉTITION GASPAR NOE Sans issue John Erick dowdle thRillER É.-U. 2015. Thriller de John Erick Dowdle avec Owen Wilson, Lake Bell, Pierce Brosnan. Nouvellement installée dans un pays de l’Asie du Sud-est, une famille américaine se retrouve piégée au beau milieu d’une violente révolte populaire contre les étrangers. Fuite éperdue habilement racontée. Contexte géopolitique mal défini. Tension en hausse continuelle. Quelques lourdeurs de style. O. Wilson convaincant. – MÉDIAFILM AU CINÉMA DÈS AUJOURD’HUI version anglaise sous-titrée en français Shaun le mouton - Le film Mark Burton et Richard Starzak FilM d’aniMation G.-B. 2015. Film d’animation de Mark Burton, Richard Starzak. Pour profiter d’une journée de repos, un mouton et ses compères endorment leur fermier dans une caravane, avec des conséquences catastrophiques. Intrigue quasi muette trépidante, tirée d’une série télévisée. Gags visuels ingénieux. Références cinématographiques amusantes. Animation et réalisation de haut calibre. – MÉDIAFILM « BRILLANT. » -The Independent AOMI MUYOCK KARL GLUSMAN KLARA KRISTIN W7 27-29 novembre 2015 CINÉMA DU PARC JM011977945



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


24h Montréal numéro 15-180 27 nov 2015 Page 124h Montréal numéro 15-180 27 nov 2015 Page 2-324h Montréal numéro 15-180 27 nov 2015 Page 4-524h Montréal numéro 15-180 27 nov 2015 Page 6-724h Montréal numéro 15-180 27 nov 2015 Page 8-924h Montréal numéro 15-180 27 nov 2015 Page 10-1124h Montréal numéro 15-180 27 nov 2015 Page 12-1324h Montréal numéro 15-180 27 nov 2015 Page 14-1524h Montréal numéro 15-180 27 nov 2015 Page 16-1724h Montréal numéro 15-180 27 nov 2015 Page 18-1924h Montréal numéro 15-180 27 nov 2015 Page 20-2124h Montréal numéro 15-180 27 nov 2015 Page 22-2324h Montréal numéro 15-180 27 nov 2015 Page 24-2524h Montréal numéro 15-180 27 nov 2015 Page 26-2724h Montréal numéro 15-180 27 nov 2015 Page 28-2924h Montréal numéro 15-180 27 nov 2015 Page 30-3124h Montréal numéro 15-180 27 nov 2015 Page 32-3324h Montréal numéro 15-180 27 nov 2015 Page 34-3524h Montréal numéro 15-180 27 nov 2015 Page 36-3724h Montréal numéro 15-180 27 nov 2015 Page 38-3924h Montréal numéro 15-180 27 nov 2015 Page 40-4124h Montréal numéro 15-180 27 nov 2015 Page 42-4324h Montréal numéro 15-180 27 nov 2015 Page 44-4524h Montréal numéro 15-180 27 nov 2015 Page 46-4724h Montréal numéro 15-180 27 nov 2015 Page 48-4924h Montréal numéro 15-180 27 nov 2015 Page 50-5124h Montréal numéro 15-180 27 nov 2015 Page 52-5324h Montréal numéro 15-180 27 nov 2015 Page 54-5524h Montréal numéro 15-180 27 nov 2015 Page 56-5724h Montréal numéro 15-180 27 nov 2015 Page 58-5924h Montréal numéro 15-180 27 nov 2015 Page 60-6124h Montréal numéro 15-180 27 nov 2015 Page 62-6324h Montréal numéro 15-180 27 nov 2015 Page 64