24h Montréal n°15-131 18 sep 2015
24h Montréal n°15-131 18 sep 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°15-131 de 18 sep 2015

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Sun Media Corporation

  • Format : (273 x 317) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 60 Mo

  • Dans ce numéro : êtes-vous prêt pour le marathon ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
AD{JM011955012} g aina.r) - - LE MATOU lelketlikur tif pi Éléphant vous propose de voir ou revoir plus de Naviguez àtravers.Consultez. illico DISPONIBLE SUR I CANAL 900 I ILLICO.TV I APP ILLICO DE VIDÉOTRON JM011955007
POP Montréal Indépendance artistique recherchée À l’heure à laquelle on s’arrache les grandes vedettes à l’image contrôlée, POP Montréal se tourne vers l’indépendance artistique et propose une programmation comprenant plus de 400 créateurs, dont une kyrielle de talents émergents. – Yan Lauzon, collaboration spéciale Pour sa 14 e édition qui se déroule jusqu’à dimanche dans plusieurs quartiers de la ville, le festival offre des démonstrations d’art visuel, des défilés de mode et des projections cinématographiques. Le volet musical est toutefois le plus important, avec les populaires Cœurs de pirate, Win Butler et Giorgio Moroder en têtes d’affiche. POP Montréal est une véritable mer de possibilités pour des découvertes musicales. Les offres n’ont d’ailleurs pas manqué pour garnir le rendezvous 2015. 1000 à tenter leur chance Plus de 1000 propositions internet ou postales ont été reçues par l’organisation. Un travail de sélection qui a nécessité plusieurs semaines. « On écoute chaque De belles prises Outre Cœur de pirate, Win Butler et The Barr Brothers, POP Montréal a réussi à convaincre d’autres artistes dont la réputation n’est plus à faire... Giorgio Moroder « C’est une légende du disco. C’est un bon coup pour nous. Après trois ans, j’ai réussi [à le convaincre] », confie Dan Seligman, directeur artistique de POP Montréal. L’Italien a un parcours composé de nombreuses collaborations et de succès pour le cinéma, dont What a Feeling et Take my Breath Away qui lui ont valu deux Oscars. Après une disette de 30 ans sur disque, il est de retour. › Vendredi 18 septembre à l’Église St-Jean Baptiste, avec Organ Mood soumission. Ça prend environ trois mois. On choisit 100 artistes. On a aussi des showcases [concerts privés] avec des promoteurs comme Evenko, Boundsound, Dare to Care… », explique Dan Seligman, directeur artistique de POP Montréal. Menu musical et gastronomique Le festival mélange également musique et art culinaire. Cinq Barbara LynnBlues et funk inspirent cette chanteuse et guitariste texane. « C’est mon premier choix pour le festival, avoue Dan Seligman. Elle a écrit des chansons pour les Stones, a joué pour Aretha Franklin et Stevie Wonder. » La bande à Mick Jagger a même déjà repris sa pièce Oh Baby (We Got a Good Thing Goin’). Pour ses 73 ans, elle s’offre une première visite au Canada. › Samedi 19 septembre au Centre Phi, avec Lil Buck Sinegal et The Key-Lites chefs célèbres prennent part à des rendez-vous nocturnes avec DJ, au Théâtre Rialto. Les rassemblements BBQ en après-midi, devant l’ancienne École des beaux-arts de Montréal, permettent quant à eux d’écouter les artistes d’ici en dégustant une bonne bouffe. Bref, un menu fort touffu. Consultez la programmation de POP Montréal au www.popmontreal.com. Jesse Paris Smith La fille de Patti Smith est en ville pour le concert-événement Patways to Paris afin de sensibiliser les gens aux changements climatiques et amasser des fonds pour l’environnement. Une initiative que la multi-instrumentiste a mise sur pied avec Rebecca Foon qui foulera aussi la scène. Une soirée musicale pour une bonne cause. › Dimanche 20 septembre au Théâtre Rialto, avec plusieurs autres artistes W3 18-20 septembre 2015 Talents locaux à découvrir Ce ne sont pas les dignes représentants de la province qui manquent à POP Montréal. En voici trois qui pourraient fort bien se démarquer sous peu. Un Blonde « C’est une musique intéressante, étrange. Comme un mélange de Prince et John Zorn », dit Dan Seligman, directeur artistique de POP Montréal, à propos de ce jeune chanteur albertain qui vit maintenant à Montréal. On compare aussi Jean-Sébastien Audet, de son vrai nom, à D’Angelo et Dirty Projectors. Unique, il n’hésite toutefois pas à marier les styles, faisant résonner guitares rock avant de laisser place aux synthétiseurs. Vendredi 18 septembre à 21h, à La Sala Rossa, avec Arto Lindsay et Neil Holyoak Caravane Avec son premier album, Chien noir, la formation a redonné ses lettres de noblesse au rock québécois francophone. Habitué de jouer en anglais sous le nom The Hunters, le quatuor dans la vingtaine a misé sur l’authenticité et l’énergie. Si les prestations du groupe sont à l’image de ses créations intenses, crues et entraînantes, mieux vaudrait ne pas rater son passage. Samedi 19 septembre à 21h, à L’Hémisphère Gauche, avec Oktoplut, Gazoline et Ariel Jessica Moss Armée d’habiletés vocales et d’aptitudes au violon, elle s’approprie, depuis 1995, la scène musicale montréalaise en intégrant des groupes post-rock, grâce à des compositions instrumentales, mais aussi en acceptant d’enregistrer avec Arcade Fire et Broken Social Scene. Une invitation à planer. PHOTOS COURTOISIE PHOTOS COURTOISIE Samedi 19 septembre à 20h, à la Fédération Ukrainienne, avec Stars of the Lid et Ancient Ocean



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :