20 Minutes France n°2024 11 avr 2011
20 Minutes France n°2024 11 avr 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2024 de 11 avr 2011

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (235 x 305) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 2,6 Mo

  • Dans ce numéro : Interdit le voile intégral

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 FRANCE 20 secondes FAITS DIVERS Deux membres présumés d’ETA interpellés Deux membres présumés de l’organisation séparatiste basque ETA, auteurs de tirs répétés contre des gendarmes samedi, ont été arrêtés hier dans la Creuse. Un gendarme blessé par balle a été opéré et ses jours ne sont pas en danger, précise la gendarmerie. Les interpellations ont donné lieu à un échange de tirs. Un intrus Place Beauvau Un intrus a semé la panique pendant plusieurs heures au ministère de l’Intérieur, vendredi, où il a réussi à pénétrer pendant quelques minutes avant de disparaître, a révélé Le Parisien hier. L’homme d’origine maghrébine se serait introduit dans le bâtiment dont il est ressorti trois minutes plus tard. Des dizaines de policiers ont participé aux recherches pendant près de cinq heures et l’homme n’a été ni interpellé ni même identifié. Un corps au fond du lac Le corps sans vie d’un homme de 51 ans a été découvert dans le lac de canotage du parc de l’Orangerie à Strasbourg, samedi vers 16 h 40, indique le site des Dernières Nouvelles d’Alsace. L’examen initial du corps, réalisé par un médecin légiste, n’a révélé aucune trace suspecte. La police est intervenue rapidement après qu’un promeneur a vu le corps flotter à la surface du lac. Il s’agit d’un homme né en 1959, selon les papiers d’identité retrouvés sur lui. La piste d’une chute accidentelle est privilégiée par la police. POLITIQUE Stéphane Lhomme, candidat aux primaires écologistes Stéphane Lhomme, président de l’Observatoire du nucléaire, a annoncé vendredi sa candidature aux primaires d’Europe Ecologie- Les Verts. Dans une interview au nouvelobs.com, il se positionne clairement contre Nicolas Hulot. « Je trouve insupportable l’idée qu’[il] s’attribue le rôle de représentant des écologistes en France, justifie-t-il. Il n’est écologiste qu’au petit écran. » S. ORTOLA / 20 MINUTES ALEXANDRE SULZER Un PV de 150 € et/ou un stage de citoyenneté La loi du 11 octobre 2010 qui interdit « la dissimulation du visage dans l’espace public » s’applique aussi bien aux lieux dont l’accès est libre qu’aux cinémas, théâtres, cafés et restaurants. Les véhicules privés ne font pas partie du champ d’application de la loi qui ne concerne pas non plus les porteurs de casque de moto, les tenues justifiées pour des raisons de santé (bandages, etc.) ou motifs Le scepticisme domine chez les policiers alors que la loi qui prohibe le port du voile intégral entre en application aujourd’hui. Ils craignent que le texte, qui interdit d’avoir le visage dissimulé dans les espaces publics, ne soit difficile à appliquer. Car une circulaire du ministère de l’Intérieur datée du 31 mars le précise : « Les forces de sécurité n’ont pas le pouvoir de faire ôter le vêtement qui dissimule le visage. » Si la personne refuse d’enlever son voile afin de contrôler son identité, elle pourra être conduite au poste, c’est tout. « Il conviendra […] de faire preuve de persuasion, de façon à ne recourir à cette faculté qu’en dernier recours », précise la circulaire, qui prévient : « Les forces de sécurité veilleront à apprécier avec discernement le contexte général entourant le déroulement du contrôle. » Preuve que les pouvoirs publics ont conscience de la sensibilité du sujet. « Les policiers devront faire attention à leur propre sécurité, ils ne sauteront pas sur tout ce qui bouge, juge Frédéric Lagache, du syndicat Alliance. On ne va pas aller chercher une personne au milieu d’une foule. Si je devais le faire, j’y réfléchirais à deux fois si je me trouve dans un quartier sensible. » Risques de provocation « La loi sera difficilement appliquée de la même façon partout en France, confirme Mohamed Douhane, du syndicat Synergie Officiers. Cela pose le problème de l’égalité de tous devant la loi. » D’autant que les policiers anticipent des provocations de la part d’une minorité. « Des mouvements intégristes ne demandent qu’à faire monter professionnels (masque de soudeur, etc.), les tenues sportives (masque d’escrimeur, etc.) ou celles portées dans le cadre de fêtes ou manifestations artistiques. « Il est recommandé aux forces de l’ordre d’éviter toute intervention à proximité d’un lieu de culte qui pourrait être interprétée comme une restriction indirecte à la liberté de culte », précise une circulaire du ministère de l’Intérieur. LUNDI 11 AVRIL 2011 LOI La police craint d’avoir des difficultés à faire appliquer la législation sur « la dissimulation du visage » qui entre en vigueur aujourd’hui UN EMBARRAS À PEINE VOILÉ A compter d’aujourd’hui, il n’est plus permis de se déplacer dans les espaces publics le visage totalement dissimulé. les enchères. Les policiers savent qu’ils seront tenus responsables d’éventuels troubles à l’ordre public. » Autre questionnement : « Peut-on appliquer la loi à la femme d’un émir qui sort de chez Cartier ? », se demande le syndicaliste. Avec ses confrères, il redoute que les policiers qui appliqueraient la loi à de puissants étrangers ne se voient ensuite lâchés par leur hiérarchie. « Ça risque de carillonner entre le Quai d’Orsay et la Place Beauvau. » W W INTERPELLATIONS Une soixantaine de personnes ont été interpellées samedi lors d’un rassemblement d’islamistes radicaux à Paris contre la loi sur le port du voile intégral. Les contrevenants risquent une contravention de 150 € maximum et/ou l’obligation d’accomplir un stage de citoyenneté. Pour répondre aux « questions soulevées par la loi », le gouvernement a mis en place un site Internet *, ainsi que des dépliants disponibles notamment dans les postes consulaires français à l’étranger. W A. S. * www.visage-decouvert.gouv.fr.
LUNDI 11 AVRIL 2011 FRANCE 5 FAITS DIVERS Un réseau revendait les données des cartes bleues LES ESCROCS DU DAB ARRÊTÉS À MARSEILLE, LAURENT BERNERON (AVEC REUTERS) Huit spécialistes de la fraude bancaire ont été mises en examen dans la nuit de vendredi à samedi, selon une source judiciaire. Elles sont poursuivies notamment pour « fabrication et usage de cartes bancaires et association de malfaiteurs ». Le groupe, conduit par un ressortissant Roumain de 46 ans qui opérait depuis une cité des Olives, dans le 13 e arrondissement marseillais, avait mis au point des kits de fausses façades de distributeurs automatiques de billets (DAB). Les cartes utilisées à l’étranger A l’aide de caméras et de lecteurs truqués, le système permettait de capturer les données et codes secrets des cartes bancaires. Les informations ainsi obtenues étaient ensuite réencodées sur la bande magnétique de cartes vierges. Revendues à des spécialistes de ce type de trafic, les cartes étaient utilisées à l’étranger, principalement en Espagne et en Italie. Les distributeurs français, P.MAGNIEN / 20 MINUTES Le système permettait de capturer les codes secrets des cartes bancaires. équipés d’une protection, ne permettaient pas l’utilisation des fausses cartes dans l’Hexagone. Le préjudice est estimé à plusieurs centaines de milliers d’euros. Cinq des huit personnes visées ont été écrouées aux Baumettes, les trois autres ont été libérées sous contrôle judiciaire. W W PRÉCÉDENT Deux ressortissants bulgares, qui pratiquaient le vol de données de cartes bancaires avec le même système, ont été arrêtés à Lyon en mars dernier. 20 secondes LAPSUS Rachida Dati récidive Le 1 er avril sur LCI, Rachida Dati a fait un nouveau lapsus. Interrogée à propos du débat sur la laïcité organisé par l’UMP, elle a évoqué un « gode de bonnes pratiques ». NUCLÉAIRE Rassemblement contre la centrale de Fessenheim Plus de 1 500 personnes, selon les gendarmes, se sont réunies hier en face de la centrale nucléaire de Fessenheim pour demander son arrêt immédiat. SANTÉ Le Vastarel bientôt retiré ? Le Vastarel du laboratoire Servier, dont 20 Minutes a révélé que l’autorisation de mise sur le marché avait été entaché de conflits d’intérêts (lire notre édition du lundi 4 avril 2011), fait l’objet d’une procédure de suspension, a annoncé l’Afssaps.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :