20 Minutes France n°2018 1er avr 2011
20 Minutes France n°2018 1er avr 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2018 de 1er avr 2011

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (235 x 305) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 6,6 Mo

  • Dans ce numéro : Des primaires qui font PSchiit

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
TIPHAINE RÉTO/20 MINUTES 14 CAHIER VERT VENDREDI 1 ER AVRIL 2011 RECYCLAGE La Réserve des arts récupère les déchets des entreprises et les propose aux artistes LE GRAND BAZ’ART DE LA RÉCUP TIPHAINE RÉTO Des vis, des boutons de chemise, des rideaux rouges et un présentoir en fer… Pousser la porte de la Réserve des arts, c’est entamer un interminable inventaire à la Prévert. Depuis janvier, dans cette drôle de boutique du 20 e arrondissement de Paris, les poubelles des entreprises commencent une nouvelle vie. Réservée aux initiés Cette plateforme de récupération est l’occasion d’une collaboration des plus originales. « Nous avons voulu mettre en relation deux mondes, explique Sylvie Bétard, cofondatrice de l’association. Celui des sociétés, qui jette beaucoup de matériel encore utilisable, et celui de la culture, qui est un secteur économique fragile, sans cesse en quête de matériaux pour créer. » Pas question donc pour n’importe quel quidam de faire ses emplettes dans ce grand bazar de la récup. Seuls les étudiants en art, intermittents du spectacle, salariés culturels, auto-entrepreneurs artistiques, associations ou entreprises culturelles obtiendront un laisser passer. Il faut justifier d’un projet professionnel artistique ou éducatif pour y faire son plein de déchets. On ne dit pas « déchet », on dit « matériel valorisable » ! », plaisante Frédérique en mesurant un lé de tissu. La jeune femme est bénévole de l’association et vient y passer un après-midi par semaine pour trier, étiqueter et ranger les nouvelles livraisons. SYLVIE BÉTARD, COFONDATRICE DE LA RÉSERVE DES ARTS « Les artistes font plus que recycler : ilsupcyclent » « Vous voyez la Tête de taureau, l’œuvre de Picasso ? Ce n’est rien de plus qu’une selle et un guidon réutilisés… » Pour Sylvie Bétard et Jeanne Granger, fondatrices de la Réserve des arts, faire de la valorisation de déchets auprès des artistes et artisans d’art était une évidence : « réemployer des RÉSERVE DES ARTS La Réserve des arts est accessible aux porteurs de projets artistiques ou pédagogiques. « J’ai été artiste avant de devenir éducatrice de jeunes enfants. A l’époque, ça m’aurait aidé d’avoir un tel choix de matériel à un prix si bas. » Chaque objet est ici mis en vente au minimum à la moitié de son prix initial. « Notre but est avant tout de sensibiliser sur l’utilité du recyclage, reprend Sylvie Bétard. Du coup, sur nos factures nous n’indiquons pas le prix en euro, mais en poids de matériel valorisé. » Un choix qui fait mouche : particuliers ou entreprises, l’association compte déjà près de deux cent membres. De quoi valoriser le concept ! W matériaux demande des compétences et le milieu culturel fourmille de gens qui ont ces savoir-faire, reprend Sylvie Bétard. Nous, on sait que ça peut resservir. Mais les gens qui passent ici savent comment s’en resservir. Depuis toujours, les artistes utilisent des matériaux de récupération. » LE CHIFFRE 500 C’EST LE NOMBRE DE KILOS VALORISÉS EN DEUX MOIS PAR LA RÉSERVE DES ARTS. Les artistes, professionnels du recyclage ? « En fait, cela va au-delà. Les artistes font plus que recycler : ils « upcyclent ». C’est-à-dire qu’ils donnent un surplus de valeur aux objets du quotidien. Une valeur monétaire, dans le cas de Picasso, émotionnelle ou culturelle. » W T. R.
Derrière de bons résultats. il y a d'abord une belle ambition partagée par tous. Une ambition de performance Dans un contexte économique difficile, SPIE a fait mieux que résister en 2010: grâce aux efforts de nos équipes. à la croissance externe et à notre engagement dans l'économie verte, l'activité de SPIE a atteint 3,75 milliards € pour un résultat opérationnel de 192,3 millions € Leader européen des services dans les domaines de rénergie et des communications, SPIE reste fidèle à ses valeurs fondamentales : performance, proximité, et responsabilité. Elles font de L'entreprise un moteur de pro grés pour tous et d'abord pour nos 28 600 collaborateurs : 23% des salariés du Groupe sont déjà actionnaires de l"entreprise et détiennent 12,75% du capital.,r,t ; -1 ! Accédez au communiqué de presse sur votre mobile www.sp1e.com www.mysp1e.eu Chiffre d'affaires 2010 (M €).., Résultat opérationnel courant 2010 192.3 M € +5,,% soit une progru&lon da• SPIE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :