20 Minutes France n°2017 31 mar 2011
20 Minutes France n°2017 31 mar 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2017 de 31 mar 2011

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (235 x 305) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4 Mo

  • Dans ce numéro : Sarkozy : pour 7 français sur 10, il ne sera pas réélu

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 IMMOBILIER Pour faciliter l’achat de votre logement, cumulez les prêts Le prêt à taux zéro rénové est cumulable avec les autres prêts servant à financer sa résidence principale, sachant que son montant ne peut pas dépasser la moitié de la somme du ou des autres prêts (supérieurs à deux ans). Ainsi, le PTZ + se marie avec un prêt bancaire complémentaire bien sûr, avec un prêt d’accession sociale (PAS), ou avec le prêt d’un CIL (Action Logement, ex-1% logement). Il se cumule également avec un JEUDI 31 MARS 2011 ACHAT Le nouveau prêt à taux zéro, réservé aux primo-accédants, varie en fonction de divers critères LE ZÉRO COMPLIQUE LE CALCUL CORALIE DONAS En vigueur depuis le 1 er janvier, le nouveau prêt à taux zéro (PTZ +) est accessible sans conditions de ressources à ceux qui achètent leur résidence principale. Il suffit de ne pas avoir été propriétaire de celle-ci les deux années précédant la demande. Le montant emprunté à 0% dépend du nombre de personnes qui occuperont le logement, de son emplacement (zones A, B1, B2 et C), de sa performance énergétique et du type d’acquisition : neuf ou ancien. Les revenus de l’emprunteur entrent en compte pour la durée du remboursement, qui peut s’étendre de cinq à trente ans. CORALIE DONAS/20 MINUTES A. GELEBART/20 MINUTES Le montant emprunté à 0% dépend de divers critères comme l’emplacement ou la performance énergétique. A chaque zone son PTZ + A Paris ou dans sa proche couronne, compte tenu des prix élevés de l’immobilier, le PTZ + ne représente pas une grande part du financement. « Dans les zones B1 ou B2, moins tendues que la zone A mais où la demande peut être forte, le PTZ + peut avoir une quotité élevée, d’autant plus si la performance énergétique du logement est bonne, note Isabelle Couëtoux du Tertre, directrice adjointe de l’Agence nationale pour l’information sur le logement (Anil). Dans l’ancien, c’est le diagnostic de performance énergétique – de A à D, E et F, puis G pour le moins bien classé - qui optimise le montant emprunté. Par exemple, une famille de quatre personnes qui effectue son achat dans l’ancien en zone B1, d’un montant de 150 000 €, classé de A à D, pourra obtenir un PTZ + de 30 000 €. Si la performance du logement est de classe G, le PTZ + ne sera plus que de 7 500 €, soit quatre fois moins. Dans le neuf, la différence est aussi importante entre bâtiment basse consommation (BBC) et non BBC. Ceux qui achètent ou font construire selon cette norme doivent exiger du constructeur d’inscrire dans le contrat qu’il est bien engagé dans une certification BBC. Le document sera demandé par l’établissement prêteur et évitera les mauvaises surprises à la livraison. Le PTZ + devient en tout cas incontournable dans un projet d’acquisition. « Il ne faut pas hésiter à faire plusieurs simulations sur des logements anciens ou neufs. Le calcul peut également se faire par zones pour ceux qui habitent près des frontières de deux d’entre elles : à quelques kilomètres, le montant peut varier aussi », conseille encore Isabelle Couëtoux du Tertre. W SOPHIE MAGNAN Responsable de produit au Crédit foncier. Quelles sont vos constatations à propos du PTZ + ? Au 15 mars, nous en étions déjà à 6 600 demandes. Les emprunteurs du Crédit foncier sont majoritairement des familles, contrairement à l’an dernier (une demande sur deux concernait des ménages d’une prêt social location accession (PSLA) et à un plan d’épargne logement (PEL). Si les prêts des collectivités locales sont réduits cette année, certaines en accordent encore (aux personnes déjà locataires sur le secteur), comme le conseil général des Hauts-de-Seine ou de Paris. Il convient de se rapprocher de son Adil locale (agence départementale pour l’information sur le logement) pour connaître l’ensemble des aides en vigueur. W « Au 15 mars, nous en étions déjà à 6 600 demandes » « L’éco PTZ est cumulable avec le PTZ. » à deux personnes). Autre différence avec l’ancienne formule, 9% des clients bénéficiant du PTZ + n’auraient pas été éligibles l’an dernier. Comment optimiser ce prêt ? Pour une acquisition dans l’ancien, si certains travaux portent sur des économies d’énergie, ils pourront entrer dans le cadre de l’éco PTZ, cumulable avec le PTZ. Que peut-on souligner dans ce nouveau dispositif ? Les propriétaires d’un investissement locatif ou d’une résidence secondaire peuvent demander un PTZ + tant qu’ils ne sont pas propriétaire de leur résidence principale. Et désormais, le PTZ + est ouvert à ceux qui logent sur leur lieu de travail (pompiers, gendarmes). Il suffit que le reste de la famille habite le logement en résidence principale. WC. D.
SMOOVUP JEUDI 31 MARS 2011 IMMOBILIER 13 ALTERNATIVE Effrayante pour les propriétaires, la colocation présente pourtant des avantages LES PLUS DE LA COLOCATION CORALIE DONAS Si la colocation reste encore marginale (5 à 10% des logements loués) selon l’Union nationale de la propriété immobilière (Unpi), la tendance se répand au-delà des étudiants. Familles monoparentales, salariés ou seniors isolés peuvent être tentés par l’aventure. Mais les propriétaires sont beaucoup moins enthousiastes à sauter le pas : la multiplication de locataires peut entraîner la multiplication des problèmes. Un raisonnement compréhensible, mais qui peut être contré dans la rédaction du bail. « Il est très important de bien rédiger son contrat, savoir ce que le propriétaire attend de ses colocataires et en discuter avec eux auparavant, conseille Arnaud Couvelard, juriste à l’Unpi. L’intérêt est partagé par tous : pouvoir louer une grande surface et cumuler les garanties pour le propriétaire, diviser le loyer pour les locataires. » Casanier, fêtard ? Trouvez le bon coloc. JAUBERT/SIPA A la signature du bail, les colocataires et le propriétaire établissent des clauses : la solidarité est la plus importante. La clause de solidarité avant tout La colocation n’est pas réglementée, elle est régie par les textes qui s’appliquent aux locations nues ou meublées. Première clause à faire figurer sur le bail, selon Arnaud Couvelard : la solidarité. Elle doit être stipulée noir sur blanc au début du contrat, car elle ne se présume pas. Avec cette clause, chaque colocataire, même s’il donne congé, reste tenu du paiement du loyer et des charges jusqu’à la fin du bail. Autre précaution pour le propriétaire, la caution, simple ou solidaire, par laquelle une tierce personne s’engage à rembourser les loyers et charges en cas de défaillance du locataire. Une caution peut être demandée à chaque colocataire. Il faut aussi prévoir une clause dans le bail pour que le propriétaire soit averti en cas de modification de l’identité d’un des colocataires. Dans ce cas, un avenant au bail devra être rédigé, voire un nouveau bail instauré. Le propriétaire doit également garder en tête que certains points ne le concernent pas. « Il n’a pas à s’occuper de la répartition des chambres entre colocataires par exemple, si l’une est Vivre en coloc, c’est partager un loyer. Mais pas uniquement... En signant leur bail, les colocataires s’engagent généralement à mettre en commun tâches ménagères, odeurs de linge sale, discussions interminables, voire, pour les plus ouverts, conquêtes sexuelles et brosse à dents. Mieux vaut donc ne pas se tromper. Smoovup (www.smoovup. com), premier site de rencontres de colocataires par affinités, peut vous aider. très grande avec vue sur jardin et l’autre petite, côté rue », illustre Hervé Jarrige- Lemas, auteur du livre La colocation : mode d’emploi*. « Le colocataire qui part avant les autres veut généralement récupérer sa quote-part du dépôt de garantie, observe aussi Arnaud Couvelard. Cette personne devra s’arranger pour cela avec les autres habitants, élément à faire figurer sur le bail. » Des précautions pour rester serein. W *Editions du Puits Fleuri. Le « Meetic Affinity » du coloc La rencontre par affinités a fait les beaux jours de bien des célibataires... Tu aimes le cor de chasse et les parfaits au chocolat. J’ai un corps parfait et je suis en chasse. Chabada, chabadabada, nous voici mariés. Smoovup fait de même pour les colocataires. Sur la base d’un questionnaire précis, il définit le profil de l’aspirant. Il aime cuisiner, ranger, repasser le linge de son coloc. Il est drôle, ouvert et généreux. Il a sa propre brosse à dents et n’est pas jaloux...* Une fois le W PRATIQUE Les chambres syndicales de propriétaires et copropriétaires informent et conseillent leurs adhérents : www.unpi.org. Renseignements gratuits pour les propriétaires et les locataires auprès des Adil : www.anil.org. Smoovup trouve le coloc qui colle à vos attentes Le site définit un pourcentage de compatibilité entre les aspirants. portrait dressé, Smoovup le compare à celui des autres candidats et définit un pourcentage de compatibilité. Ne reste qu’à organiser une rencontre et à signer le bail ou presque. Comme pour les sites de rencontre amoureuses, la base de données importe beaucoup. Plus grand sera le nombre d’inscrits, plus forte sera la probabilité de trouver chaussure à son pied. Lancé en octobre dernier, Smoovup ne compte qu’un peu plus de cinq cents inscrits pour l’instant. A vous de faire grossir ce chiffre. W LAURENT BAINIER *... et (malheureusement) il n’existe que dans mon imagination.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :