20 Minutes France n°2016 30 mar 2011
20 Minutes France n°2016 30 mar 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2016 de 30 mar 2011

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (235 x 305) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 3,2 Mo

  • Dans ce numéro : Hou-hou... Ségolène

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 MONDE 20 secondes SYRIE Démission du gouvernement Le président syrien, Bachar al-Assad, a démis hier son gouvernement, mais a reconduit le Premier ministre sortant, Naji Otari, au poste de chef du gouvernement par intérim, ont annoncé les médias officiels syriens. Après deux semaines de contestation populaire, dont la répression a fait une soixantaine de morts, le Président devrait s’exprimer très prochainement. JAPON Areva se rend sur place Le groupe français Areva a décidé d’envoyer cinq experts au Japon pour déterminer l’aide qu’il est possible d’apporter à Tepco, l’opérateur de la centrale nucléaire de Fukushima, en proie à une catastrophe majeure. Tepco avait fait appel lundi à l’aide d’EDF et d’Areva, car elle ne parvient pas à contenir les fuites de son réacteur n° 2. La présidente d’Areva, Anne Lauvergeon, s’y rendra aussi « rapidement », a précisé une porte-parole du groupe. YÉMEN Le maintien de Saleh au pouvoir, « un danger » La coordination des principaux groupes d’opposition au chef de l’Etat yéménite, Ali Abdallah Saleh, a estimé hier que « le maintien au pouvoir de Saleh est un danger pour le Yémen, son peuple et ses intérêts internationaux ». Des pourparlers indirects destinés à assurer un transfert du pouvoir vers les opposants, qui réclament le départ immédiat du Président, ont repris hier, a informé une source proche des tractations. IRAK 45 morts lors de l’attaque du gouvernorat de Tikrit Un commando a attaqué hier le gouvernorat de la province de Salaheddine, à Tikrit. Vêtus d’uniformes des services de sécurité irakiens, les assaillants équipés de ceintures d’explosifs et de grenades ont pris plusieurs personnes en otage et ont fait sauter un véhicule piégé lorsque les vraies forces sont intervenues. Un journaliste pigiste de Reuters et 45 personnes sont mortes. A.A./SIPA FAUSTINE VINCENT L a guerre d’abord, la politique ensuite. Un sommet réunissant plus de quarante pays et organisations – dont le Qatar et un représentant de la Ligue arabe, mais en l’absence remarquée de l’Union africaine – s’est tenu hier à Londres pour jeter les bases de l’après- Kadhafi. Un groupe de contact a été mis en place pour gérer le volet politique du conflit et coordonner les soutiens aux Libyens. Le Qatar organisera une première réunion dès que possible. La résolution 1973 de l’ONU se borne à la « protection des civils » et Kadhafi semble résolu à ne pas lâcher le pouvoir, LAURENT WAUQUIEZ Ministre des Affaires européennes. Lors du Conseil européen, les Vingt-Sept ont appelé Kadhafi à « quitter immédiatement le pouvoir ». Or, la résolution 1973 de l’ONU vise uniquement à protéger les civils. Quel est le véritable objectif en Libye ? Le seul objectif de l’intervention militaire, c’est de protéger les civils. Sur le plan politique, et dans le prolongement de la résolution, l’UE demande le départ de Kadhafi. Le devoir de l’UE est double : malgré le coup d’arrêt porté à son offensive par les bombardements de la coalition. De nombreux participants, dont l’Union européenne et les Etats-Unis, espèrent donc que la voie politique et diplomatique permettra de mettre le dirigeant libyen hors jeu. « Partir en exil » Mais, pour ne pas se mettre à dos les pays arabes, ils prennent soin à chaque fois de préciser que c’est aux Libyens de choisir leur avenir. L’Italie a assuré hier que « la meilleure solution pour tout le monde, c’est que Kadhafi accepte de partir en exil ». La France, elle, souhaite que le groupe de contact encourage un éviter les massacres – nous avons évité que Benghazi devienne un nouveau Srebrenica – et accompagner le peuple vers une transition démocratique. Et si Kadhafi reste ? Le pire n’est jamais sûr. On pèse de tout notre poids pour éviter que la folie de cette dictature reste en place. L’investissement de la France a porté ses fruits, donc on peut raisonnablement être optimiste. En une semaine, la coalition a arrêté l’avancée de Kadhafi. Après, personne ne souhaite un enlisement. Quel est le rôle de l’Europe en Libye ? MERCREDI 30 MARS 2011 DIPLOMATIE Un sommet s’est tenu hier à Londres sur le volet politique L’AVENIR DE LA LIBYE À L’ÉTUDE La conférence sur la Libye qui s’est tenue à Londres, hier, a réuni plus de quarante pays. processus démocratique « en soutenant le Conseil national de transition [CNT, l’organe de direction de la rébellion] et en favorisant le dialogue entre toutes les composantes de la société civile libyenne », selon le Quai d’Orsay. Paris a déjà dépêché un « envoyé spécial » à Benghazi auprès du CNT, et s’est déclaré prêt à parler avec la coalition de la fourniture éventuelle d’armes aux insurgés. Le CNT, que le Qatar a reconnu après la France comme l’ « unique représentant légitime du peuple libyen », s’est engagé pour sa part à organiser des élections libres si Kadhafi quittait le pouvoir. Il exclut tout compromis avec les partisans du régime. W « L’Europe demande le départ de Muammar Kadhafi » Il y a trois points importants. Au-delà des différences de sensibilité, l’UE a eu une voix unie pour dire « Kadhafi doit partir » et « on soutient la résolution de l’ONU ». Ce n’était pas gagné. Deuxièmement, elle assure le suivi humanitaire aux frontières. Troisièmement, l’UE avance sur les sanctions pour éviter que Kadhafi utilise l’argent du pétrole pour payer des mercenaires. Sur le plan politique, notre préoccupation, c’est de sauvegarder l’unité de la Libye pour qu’elle ne s’émiette pas en tribus s’opposant les unes aux autres. W RECUEILLI PAR F. V.
MERCREDI 30 MARS 2011 PLANÈTE 9 INITIATIVE La société nantaise vient d’être récompensée pour son biocarburant S3D CARBURE À LA GRAISSE A NANTES, GUILLAUME FROUIN Tout est bon dans le cochon. A Nantes, S3D (Solutions pour les déchets et le développement durable) l’a bien compris. Cette PME de neuf ingénieurs vient de voir son système ValorFat récompensé du 1er prix Actine stratégies, dont 20Minutes est l’un des jurys. Ce procédé transforme en biocarburant les eaux et graisses récupérées lors de la cuisson… des andouilles. Une première fabrique, à Guémené-sur-Scorff (Morbihan), vient de s’en équiper. Conséquence de la « vache folle » Le biocarburant fait tourner un générateur, qui couvre les besoins en chaleur et en électricité de l’usine bretonne. « Avant, l’industriel payait pour être débarrassé de ces graisses, qui étaient ensuite transformées en cosmétiques ou en huiles techniques », explique Anthony Kerihuel, président de S3D. « Maintenant, les excédents d’électricité lui sont rachetés par EDF. » L’idée est née chez ce Breton de 32 ans lors de sa thèse à l’Ecole des mines de Nantes (EMN), entre 2003 et 2007, alors que l’industrie agro-alimentaire croulait sous les stocks de graisses animales interdites après la crise de la « vache folle ». Son biocarburant lui avait permis de faire tourner un moteur Diesel, sans avoir à le modifier. W ÉTUDE Le bilan carbone des Français à la loupe Comment alléger son bilan carbone personnel ? En apprenant à partager, d’après une étude publiée lundi et mesurant pour la première fois les émissions de carbone des ménages français d’après leurs consommations alimentaires, pour leur logement et leurs transports. « La taille du foyer est le facteur le plus clivant entre les bons et les mauvais bilans carbone, explique Gabriel Dabi-Schwebel, du cabinet de conseil Green Inside. Les gens vivent de plus en plus seuls et cela ne va pas dans le bon sens pour les émissions de CO 2. » Le covoiturage ou la colocation réduisent plus le bilan carbone que les actions individuelles. FABRICE ELSNER A. GELEBART/20 MINUTES Anthony Kerihuel, président de S3D, transforme en biocarburant les graisses cuites. Alors que la moyenne des émissions d’un Français est de 7,4 tonnes par an, une personne seule peut atteindre 10,7 tonnes. Selon cette étude le bilan carbone des familles est plus léger pour chacun de ses membres au fil de l’agrandissement du foyer. Le covoiturage, la colocation ou la mise en commun d’appareils électroménagers réduisent plus le bilan carbone que toutes les actions individuelles », insiste Gabriel Dabi-Schwebel. W A.C. Tous les conseils pour réduire votre empreinte environnementale Le covoiturage réduit le bilan carbone. W PRIX Le 1 er prix Actine Stratégies sera remis ce matin à Innovact, forum européen de la jeune entreprise innovante, à Reims. www.prixdurablesactinestrategies.com C’est l’un des ouvrages référence pour mieux comprendre les enjeux du développement durable à travers le monde. L’édition 2011 de Regards sur la Terre, coréalisée par l’Agence française de développement et l’Institut du développement durable et des relations internationales, sortira en librairie le 6 avril. Outre le bilan de l’année écoulée, qui propose un état des lieux des enjeux internationaux 20 secondes RENDEZ-VOUS Semaine du développement durable La huitième édition de la Semaine du développement durable se tiendra du vendredi 1 er avril au 7 avril. Elle est consacrée cette année à la consommation durable, thème du salon Planète Durable qui se tient en parallèle. Il sera ouvert du 1 er au 3 avril Porte de Versailles, à Paris, et présentera des innovations produits dans les domaines de la vie quotidenne. www.planete-durable.com L’université de la Terre à l’Unesco L’Université de la Terre, événement consacré au développement durable, organisé par la Fondation Nature & Découvertes, se tiendra les 2 et 3 avril, à l’Unesco à Paris. François-Henri Pinault, Jacques Attali, Maud Fontenoy, Saul Griffith... viendront débattre des enjeux écologiques de demain. www.universitedelaterre.com dans les domaines du climat, de l’énergie, de la biodiversité, cette édition se penche en profondeur sur le thème des océans. Quel statut pour la haute mer - qui couvre 70% des surfaces marines -comment développer les énergies marines et contrôler l’exploitation biologique des fonds marins...Tous les enjeux posés par les océans font l’objet de chapitres très développés. Editions Armand Colin, 360 pages, 25 €. LIVRE Sortie de « Regards sur la Terre »



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :