20 Minutes France n°2015 29 mar 2011
20 Minutes France n°2015 29 mar 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2015 de 29 mar 2011

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (235 x 305) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 7,7 Mo

  • Dans ce numéro : Le prix du gaz flambe

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
LICENCES : 2-1033127/3-1033128 AUX PORTES DE PARIS, ACCÈS : MÉTRO 10 BOULOGNE PONT DE SAINT-CLOUD LOCATION : WWW.FNAC.COM - FNAC - GÉANT - CARREFOUR - 0892 683 622 (0,34 €/MIN) CHAPITRE - WWW.DIGITICK.COM > WWW.ROCKENSEINE.COM < PANINI COMICS 12 CULTURE American Vampire, écrit par Stephen King et Scott Snyder. BD ROUGE SANG LES VAMPIRES ONT LES CROCS OLIVIER MIMRAN Marre des vampires détrempés à la sauce hollywoodienne, capables de tomber amoureux d’une potentielle victime (Twilight) ou de boire un ersatz de sang pour préserver la race humaine (True Blood) ? Avec les récentes sorties d’American Vampire et Vamps (tous deux chez Panini) et celle à venir d’Urban Vampires (Vents d’Ouest) d’Eric Corbeyran, la BD remet les rejetons de Dracula à la place qu’ils n’auraient jamais dû quitter : celle de redoutables prédateurs prêts à tout pour épancher leur soif rouge. Quelques recettes pour faire du neuf avec du vieux. G Ils se rhabillent à la mode gore. Dans American Vampire (écrit par Scott Snyder et Stephen King en personne) comme dans Vamps, d’Elaine Lee et William Simpson, les vampires n’ont pas peur de tacher leur liquette : lorsqu’ils attaquent une proie, le sang fait des feux d’artifice et les viscères se répandent. Tout le contraire de leurs représentations hollywoodiennes, plus préoccupées par leur look. Auteur de nombreux livres sur le sujet, dont Visages du vampire (Dervy), Barbara Sadoul explique « qu’en leur offrant la parole, ils sont apparus comme des êtres tourmentés, déchirés par des conflits intérieurs ». En devenant plus humains, les monstres étaient donc aussi devenus plus « propres ». G Ils sont des sex addicts. Vamps retrace le périple à moto de cinq filles-vampires super sexy, qui n’hésitent pas à offrir leur corps à leurs futures victimes, et à se faire plaisir au passage. C’est dans la véritable nature du vampire, selon le scénariste Eric Corbeyran, qui souligne : « Au XIX e siècle, le besoin de sang du Dracula de Bram Stoker était déjà assimilé au sexe. » G Ils méprisent l’humain-objet. Dans American Vampire, les non-vampires sont tous des garde-manger en puissance. On en croque un morceau et on laisse dédaigneusement pourrir le reste. Normal, le vampire est avant tout « un tueur sadique qui se shoote à l’hémoglobine », selon Barbara Sadoul, Quoi qu’en ait dernièrement fait Hollywood, il reste une créature monstrueuse à laquelle la BD rend enfin son statut de Grand Saigneur. W
A. FEVRIER/FLAMMARION KARINE PAPILLAUD Elle n’a peur de rien, Véronique Chalmet : pour son premier thriller, Les Ecorchés (Flammarion), cette spécialiste en criminologie a choisi de mettre en scène le trafic humain mêlé d’art contemporain, sur fond d’économie des pays émergents. Pour un coup d’essai, c’est un coup réussi, avec une intrigue efficace et des personnages solides. Le livre raconte comment des prisonniers chinois et des Aborigènes brésiliens se volatilisent sans explication, tandis que des expositions d’humains écorchés font flamber la cote de leur mystérieux créateur. Deux grands reporters, le Sino-Américain Darwin Lee et la Française Rebecca Volconte, ne tardent pas à faire le lien entre les deux phénomènes. Leur enquête les conduit vers un richissime et ténébreux créateur, gourou sur les bords, nommé Farkas. Sa démarche CULTURE Les Ecorchés est le premier roman de la criminologue Véronique Chalmet. 13 LIVRE Polar décapant sur fond de trafic d’organes UN THRILLER POUR ÉCORCHÉS VIFS le coin des poches CAP VERS LE SOLEIL artistique n’est pas fantaisiste : elle s’inspire de celle de Fragonard, dont l’école vétérinaire de Maisons-Alfort expose les célèbres Ecorchés, des corps humains dont on a arraché la peau et embaumé les organes, et qui posent en situation, comme le célèbre cavalier, galopant dans le vide sur un cheval écorché. Des codes respectés Du Brésil en Chine, jusqu’en Amérique du Nord, les deux journalistes remontent des réseaux de trafic d’organes. Le propos de l’auteur pourrait être politique tant elle semble renseignée sur le contexte géopolitique chinois. Mais son talent principal est de savoir dessiner une figure de psychopathe tangible dans une intrigue sans pause, qui se tisse d‘un continent à l’autre sans jamais perdre son fil. Au final, Les Ecorchés tient bien ses promesses. Une auteur est née et ça pourrait faire mal. Très mal ! W En commençant chez soi avec Le Goût de la Provence (Mercure de France, 6,50 €). Barbara Lambert a recueilli quelques-uns des textes les plus savoureux sur la région mère de l’huile d’olive. Outre les incontournables Pagnol, Giono et Mistral, on y cueille Saint- John Perse, Maylis de Kerangal ou le Marquis de Sade dans une malicieuse leçon de provençal. Ils ripaillaient, et pimenté ! Les flibustiers ont inspiré Melani Le Bris en un livre goûteux à lire par tous les gourmands épris d’aventures. La Cuisine des flibustiers (Phébus,10 €) est un recueil d’histoires fabuleuses et de recettes, à tester entre cuisine et canapé. W K. P.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :