20 Minutes France n°2014 28 mar 2011
20 Minutes France n°2014 28 mar 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2014 de 28 mar 2011

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (235 x 305) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4 Mo

  • Dans ce numéro : L'UMP se plante, le FN s'implante

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 ÉPARGNE A 40 ans et deux enfants, l’assurance-vie tient la corde Ils habitent à Bordeaux et sont propriétaires d’un petit pavillon. Christophe est ingénieur informaticien et gagne 60 000 € annuels. Quant à Florence, elle enseigne dans un collège et gagne 25 000 €. Chaque mois, le couple reverse 1 500 € pour rembourser l’emprunt contracté pour l’achat de la maison. Pour un revenu total net de 61 000 €, leur impôt s’élève à 4 300 € par an et leur train de vie se situe autour de 30 000 €. Si l’on LUNDI 28 MARS 2011 CAS TYPES Les experts sont unanimes : à chaque période de vie correspond sa solution d’épargne SE PRÉPARER, UNE IDÉE JEUNE HÉLÈNE DUVIGNEAU Faut-il commencer à amasser un petit pécule pour ses vieux jours quand on a 25 ans ? Encore faudrait-il avoir la capacité d’épargner, d’autant que la France est l’un des pays de l’OCDE où le taux d’emploi des jeunes est le plus bas. Les banques y ont pensé et ont créé des produits d’épargne bancaires spécialement relookés pour mieux séduire les jeunes diplômés, avec, à la clé, des tickets d’entrée attractifs. Faut-il souscrire à des contrats d’épargne longue sachant que l’on pourrait avoir besoin de son capital pour payer son loyer en cas de fin de CDD, ou pour acheter une voiture ? « Petit à petit, l’oiseau fait son nid » Pour les professionnels de l’épargne retraite, pour qui l’on n’est jamais trop prudent, mieux vaut commencer tôt à épargner, même si c’est pour investir de petites sommes. « Un jeune aura plutôt intérêt à investir tôt sur un contrat d’assurance-vie, voire un PEA s’il a l’intention d’investir sur le long terme. Mais s’il envisage d’acheter sa première résidence principale, il aura plutôt intérêt à le faire sur un Perco, s’il y a accès avec son entreprise, ou sur un plan d’épargne logement, afin de se constituer un apport », analyse Laure Delahousse, directrice épargne retraite à l’AFG. Si la réforme des retraites a permis d’alerter les jeunes sur la question, les outils d’épargne retraite pèchent cependant par leur manque d’adaptation à leurs besoins, étant souvent associés à des incitations fiscales dont les jeunes n’ont cure. Voilà pourquoi Henri Sterdyniak, économiste à l’OFCE, conseille de commencer par préparer l’achat de son logement plutôt que de s’aventurer dans des produits « tunnels » non liquides. Il n’en reste pas Nathalie est secrétaire de direction à Strasbourg et gagne 60 000 € par an. Son fils de 25 ans a décroché un contrat en communication et n’habite plus avec elle. Ce qui n’est pas le cas de sa fille de S. POUZET/20 MINUTES PURESTOCK/SIPA Les jeunes ont tendance à acheter à crédit en oubliant d’épargner. Il est pourtant conseillé d’économiser au plus tôt. moins que chaque situation est différente. « Avant 30 ans, rappelle Sandra Barthelemy, ingénieure patrimoniale à Fiducée, les jeunes ont tendance à beaucoup bouger. D’où l’intérêt pour eux de souscrire à un PEL en attendant de se fixer. » Dans tous les cas, préparer l’avenir suppose de mettre de l’argent de côté. « Le problème, estime Didier Cornardeau, président de l’Appac, c’est que les jeunes ont tendance à oublier d’épargner et à vouloir tout acheter à crédit. A mon avis, mieux vaut au contraire acheter le moins souvent à crédit, surtout quand on a des petits revenus. » W Les quinquas ont intérêt à sortir la calculatrice 23 ans, qui termine ses études d’architecture. Divorcée depuis quatre ans, Nathalie a vendu la maison dont elle était propriétaire avec son mari, et loue aujourd’hui un appartement de trois chambres. Au vu de sa situation, elle n’aura bientôt plus à financer les études de sa fille. A la retraite, elle peut s’attendre à une pension annuelle de 24 000 €, ce qui ne suffira pas à couvrir tous ses besoins, estimés à 28 000 €. « Avec le capital obtenu par la vente de sa maison, Nathalie peut racheter un appartement sans avoir besoin d’emprunter, analyse Hervé de La Tour d’Artaise. Elle peut également souscrire à un contrat d’assurance-vie pour se garantir une rente viagère de 4 000 € prend en compte les 5 000 € de dépenses courantes, leur capacité d’épargne s’élève donc à 8 000 € par an. Pour Hervé de La Tour d’Artaise, Christophe et Florence auraient intérêt à souscrire à un contrat d’assurance-vie pour épargner environ 400 € par mois. « L’assurancevie est un support idéal pour un placement à long terme, d’autant que l’argent reste disponible, contrairement au Perp par exemple. » W H. D. par an. Si Nathalie part à la retraite à 65 ans, elle devra verser 530 € par mois pour se constituer le capital nécessaire au maintien de son pouvoir d’achat, compte tenu de son espérance de vie et de l’inflation. » W H. D.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :