20 Minutes France n°2013 25 mar 2011
20 Minutes France n°2013 25 mar 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2013 de 25 mar 2011

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (235 x 305) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,9 Mo

  • Dans ce numéro : Tendance : le rock part en campagne

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 FRANCE 20 secondes GAUCHE Pour Mélenchon, Aubry est une « mante religieuse » « Le côté mante religieuse de Martine Aubry est insupportable », a indiqué hier à Dole (Jura) Jean-Luc Mélenchon. C’est ainsi que le coprésident du Parti de gauche a justifié son refus « d’être vu » avec la première secrétaire du PS. « Je ne veux pas qu’il y ait de confusion et je ne veux pas donner l’impression d’être englobé par le PS, ni faire croire que les problèmes sont réglés. » DROITE Borloo incarne le leadership d’une autre ligne Le Parti radical pourrait prochainement quitter l’UMP, selon des rumeurs relayées dans la presse hier. Son dirigeant, Jean-Louis Borloo, a indiqué au Figaro qu’il y a « deux lignes dans la majorité ». « J’incarne, de fait, le leadership de la deuxième ligne », a-t-il assuré. GOUVERNEMENT Pas de nouveaux secrétaires d’Etat en perspective Les centristes ne devraient finalement pas avoir de strapontins gouvernementaux. Depuis le mois de janvier, le Tout-Paris politique bruissait de rumeurs sur la possibilité d’intégrer des centristes dans le gouvernement en créant des secrétariats d’Etat sur mesure. Récemment, des noms ont de nouveau circulé, notamment celui de la députée de Meurthe-et-Moselle, Valérie Rosso-Debord. Mais finalement, cette perspective s’éloigne. « Je n’y crois plus », glisse l’un des ténors qui aurait pu espérer un poste. Les raisons sont multiples. A l’Intérieur, Claude Guéant n’entend pas lâcher l’immigration, un dossier sur lequel il était prévu qu’un secrétaire d’Etat planche à temps plein. La ministre de la Solidarité, Roselyne Bachelot, ne souhaite pas se défaire du dossier consensuel de la dépendance, devenu une priorité de l’Elysée. Enfin, créer un secrétaire d’Etat aux Anciens Combattants semble un peu à contreemploi, alors que la guerre bat son plein en Libye. W A. S. ET V. V.C. VOISIN/20 MINUTES CANTONALES 2011 SCRUTIN Dans la commune de Villetaneuse, l’abstention a atteint 75% MATTHIEU GOAR Au cœur de la France qui vote peu, bienvenue dans la France qui ne vote plus. Dans le canton de Pierrefitte-Villetaneuse, en Seine- Saint-Denis, le dépouillement de dimanche a été plutôt rapide. Sur les 16 640 inscrits, seulement 28% des électeurs se sont déplacés aux urnes. Sur la commune de Villetaneuse, le taux d’abstention a atteint 75%. « Le lundi matin, je les ai engueulés au café, raconte Salem, qui tient l’un des deux bars du centre-ville. Les gens râlent sur tout, mais ils ne saisissent pas la chance qu’on leur donne. » Dans cette petite ville francilienne, les pavillons et les jardins ouvriers côtoient des petites tours. Comme partout dans ce département, qui est celui qui a le moins voté Un peu mieux ou encore pire ? Après un taux d’abstention record au premier tour (55,67% des inscrits), les partis ont tenté de remobiliser les électeurs cette semaine. Sur le terrain, les militants espèrent qu’elle baissera. « Toute la semaine, j’ai fait les marchés, le centreville. Je rencontre des gens qui n’étaient pas au courant qu’il y avait une élection dimanche dernier. Avec les articles qui sont parus et les duels du second tour, en France (67,3% d’abstention), le taux de chômage oscille entre 20 et 25%. « Les politiciens ne représentent pas les gens. Ils se font élire, mais ensuite restent dans les salons, alors qu’il faut aller les chercher », s’emporte Farid Aïd, ancien animateur de quartier et candidat PC qui a convaincu 22,54% des votants. Faux, répond Michel Fourcade, le maire de Pierrefitte-sur-Seine, qui a tenu plus de 800 permanences depuis son arrivée à l’hôtel de ville en 2008. En tête du premier tour, il s’apprête en ce jeudi ensoleillé à aller mobiliser les électeurs à la il y aura plus de bulletins dans les urnes », espère Florent Pigeon, candidat PS dans la Loire. Avec la montée du FN et des affrontements PS-UMP, les observateurs de la politique pensent que la participation sera en hausse. Les dirigeants ont, eux, axé leurs apparitions sur les départements clés. Jean-François Copé s’est ainsi rendu, mercredi soir, dans le Valde-Marne. Mais le secrétaire général VENDREDI 25 MARS 2011 ISOLOIRS TRÈS ISOLÉS Dans le canton de Pierrefitte-Villetaneuse, sur les 16 640 inscrits, 28% des électeurs se sont déplacés aux urnes. La candidate FN de 81 ans ? « Elle serait en maison de retraite. » sortie de l’école. « Les gens ont du mal à se représenter le rôle d’un conseiller général et surtout, ils font face à de grandes difficultés sans trouver des réponses avec la droite », explique-t-il. Ils se recroquevillent donc dans l’abstention ou votent Front national. Le parti de Marine Le Pen est arrivé en 3 e position de cette cantonale avec 19,81% des voix en présentant une candidate de 81 ans. « On ne l’a jamais vue. Apparemment, elle est en maison de retraite », souffle Michel Fourcade, qui sera seul en lice pour le second tour après le retrait du candidat PC. Pas la meilleure façon d’attirer les électeurs dans l’isoloir. W Notre dossier cantonales sur L’abstention restera-t-elle le premier parti de France ? de l’UMP, avec sa stratégie du « ni-ni », a sans doute poussé de nombreux électeurs à rester chez eux dimanche. Martine Aubry s’est, elle, rendue dans les Pyrénées-Atlantiques, dans la Sarthe ou dans le Jura, hier. En espérant convaincre les indécis. « Il faut aller à la rencontre des citoyens plutôt que de les attendre. Dans les villes qui font ce travail, l’abstention recule », explique la première secrétaire. WM. GO.
VENDREDI 25 MARS 2011 FRANCE 7 ÉDUCATION Un collectif alerte le grand public LES AUTISTES AU BAN DE L’ÉCOLE DELPHINE BANCAUD Seulement 20% des enfants autistes ont aujourd’hui accès à l’école. Une situation alarmante dénoncée par un collectif de parents, qui a lancé hier une campagne d’alerte sur le sujet. « Sur les 80% restants, 30% sont accueillis en institut médico-éducatif ou en hôpital de jour, où l’accompagnement éducatif est rarement proposé, explique Marcel Hérault, président de l’association Sésame Autisme. « Les autres ne sont accueillis nulle part », déplore-t-il. L’école, facteur d’intégration Ainsi, malgré la loi du 11 février 2005, qui reconnaît à tout enfant handicapé le droit d’être scolarisé, la réalité est toujours la même sur le terrain, faute de moyens et de volonté politique. Laurent Savard, père de Gabin, un petit garçon autiste de 8 ans, en sait quelque chose. Ce comédien raconte dans le spectacle Le Bal des LE CHIFFRE 20% D’AUGMENTATION EN 2011. C’EST LA HAUSSE QUE POURRAIT CONNAÎTRE CERTAINS ALIMENTS TELS QUE LA FARINE OU LE CAFÉ. (Fédération des entreprises du commerce et de la distribution) FAITS DIVERS Elle tue son fils et se suicide Une mère de famille s’est donné la mort mercredi soir dans sa maison d’Isleslès-Villenoy (Seine-et-Marne), après avoir étranglé son fils âgé de 4 ans. C’est une détonation qui a alerté les voisins. Appelés en urgence, les gendarmes n’ont pu que constater le décès de la mère et de son fils, visiblement intervenu en l’absence du mari. L’enquête a été confiée aux gendarmes de la brigade de recherches de la compagnie de Meaux. HIer matin, à l’école où était scolarisé l’enfant, une cellule de soutien psychologique a été mise en place. W POL EMILE/SIPA pompiers ses démarches pour faire scolariser son fils en milieu ordinaire. « A chaque fois, il a fallu convaincre. J’ai eu droit à toutes sortes de répliques de la part de directrices d’école ou des psychologues scolaires. On m’a dit que Gabin allait perturber la classe ou que les enseignants n’étaient pas formés à son handicap, raconte son père. Actuellement, Gabin va à l’école 1 h 30 par jour, le reste du temps, il est pris en charge par des éducateurs à notre domicile », explique son père, qui finance avec sa femme les deux tiers de cet accompagnement. Mais grâce à cet arsenal de solutions, le petit garçon fait des progrès : « Il est désormais en CP et apprend à lire avec des supports visuels. Il comprend les consignes qu’on lui donne, alors que ce n’était pas forcément le cas il y a deux ans. Etre scolarisé en milieu ordinaire l’a réellement stimulé, car il imite les autres enfants et apprend à entrer en interaction avec eux », conclut son père. W INCENDIE DU PARIS-MUNICH Du sursis requis contre le steward Deux ans d’emprisonnement avec sursis ont été requis hier par le tribunal correctionnel de Nancy contre Volker Janz, le steward du train Paris-Munich soupçonné d’être à l’origine de l’incendie qui avait fait douze morts le 6 novembre 2002. Le feu se serait déclenché dans sa cabine, en raison de vêtements suspendus au-dessus d’une plaque chauffante. « Une imprudence », pour le substitut du procureur, suivie de « plusieurs négligences ». Et Volker Janz aurait abandonné les passagers à leur sort, sans retirer les crochets empêchant les intrusions dans le compartiment. Une difficulté supplémentaire à laquelle se sont heurtés les pompiers lors du sauvetage. Le parquet a également requis 150 000 € d’amende contre la Deutsche Bahn et la SNCF. Les plaidoiries de la défense ont lieu aujourd’hui. W I. G. Volker Janz est soupçonné d’ « imprudence » et de « plusieurs négligences ». A. GELEBART/20 MINUTES Aujourd’hui en France, seulement 20% des enfants autistes sont scolarisés. 20 secondes HAUTE-SAVOIE Une mère de famille retrouvée morte Le corps d’une mère de famille de 49 ans, portée disparue depuis le 15 mars à Passy (Haute-Savoie) après avoir quitté son domicile pour se promener, a été retrouvé hier en montagne. Une information judiciaire avait été ouverte à Annecy pour « enlèvement et séquestration suivis de mort ». Une autopsie est attendue. SUICIDE Trois gardiens de prison déférés au parquet Trois gardiens de prison de la maison d’arrêt d’Amiens, déjà placés en garde à vue mercredi, ont été déférés au parquet hier, après le suicide d’un détenu dont ils avaient la surveillance. Une information judiciaire pour « nonassistance à personne en péril » a été ouverte. Le détenu aurait succombé à une prise trop importante de médicaments.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :