20 Minutes France n°2013 25 mar 2011
20 Minutes France n°2013 25 mar 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2013 de 25 mar 2011

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (235 x 305) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,9 Mo

  • Dans ce numéro : Tendance : le rock part en campagne

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 FRANCE 20 secondes CIGARES Le procès Blanc reporté Le procès dit « des cigares de Christian Blanc », qui devait se tenir hier au tribunal correctionnel de Paris, a été reporté. L’ancien secrétaire d’Etat au Grand Paris avait dû quitter son poste après les révélations concernant des cigares financés avec les fonds du ministère. Sur les 932 cigares achetés, 500 auraient été dérobés par son ex-directeur de cabinet. FAITS DIVERS Un corps retrouvé dans le port de Caen Le corps d’un jeune homme a été découvert dans le port de Caen mercredi soir. Selon les proches de la victime, il s’agirait de Joachim Lebreton, 22 ans, disparu dans la nuit du 26 au 27 février, après s’être vu refuser l’entrée en discothèque en raison de son état d’ébriété. Selon le procureur de la République de Caen, il n’y aurait « pas d’indice de crime sur le corps ». Une autopsie est toutefois prévue aujourd’hui. Règlement de comptes meurtrier près d’Aix Un commando de deux hommes armés et encagoulés a fait feu mercredi soir devant un bar PMU de Gardanne (Bouches-du-Rhône), tuant un homme de 28 ans. La victime était déjà connue pour des faits d’infraction à la législation sur les stupéfiants. La section de recherches de la gendarmerie de Marseille a été chargée des investigations. SOCIAL Pôle emploi au rapport Il faut mettre plus d’huile dans les rouages de Pôle emploi. Telle est la conclusion que l’on peut tirer du rapport d’activité 2010 du médiateur national de l’organisme, Jean-Louis Walter, rendu public hier. Sur les 15 240 dossiers de réclamations qui lui sont parvenus l’an dernier, 47% concernaient des problèmes d’indemnisation, dus en partie à « une réglementation trop compliquée », selon lui. Dans la même logique, le médiateur souhaite la simplification de certaines procédures, telle que la demande d’aide au déménagement et l’aide à la VENDREDI 25 MARS 2011 MEDIATOR Un extrait du site de l’Agence faisait la part belle au labo Servier L’AFSSAPS RÉÉCRIT L’HISTOIRE VINCENT VANTIGHEM Aussitôt publié, aussitôt retiré. Vivement critiquée pour son rôle dans l’affaire du Mediator, l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a été contrainte, en début de semaine, de retirer de son site Internet un extrait d’informations sur le Mediator. Depuis la révélation du scandale, l’Afssaps publie en effet régulièrement des communiqués à destination du corps médical et surtout des patients. C’est celui du 18 mars dernier qui a « surpris » autant que « scandalisé » Gérard Bapt. Servier récupère le beau rôle Le député (PS) de Haute-Garonne, président de la mission parlementaire sur le Mediator, s’est donc fendu d’une lettre salée au tout nouveau président de l’Afssaps, Dominique Maraninchi. « Il est important que l’Agence (...) ne continue pas à écrire l’histoire du benfluorex [Mediator] dans les conditions justement qui ont permis d’en arriver au drame sanitaire dont nous sommes en train d’évaluer les dégâts », écrit le député dans sa missive, dont 20 Minutes a obtenu une copie (lire ci-contre). « Truffé d’erreurs », selon Gérard Bapt, le bulletin d’information de l’Afssaps minimisait notamment la responsabilité du laboratoire Servier dans le scandale. Le passage incriminé expliquait, en substance, que la décision de retirer le Mediator du marché a été rendue possible grâce « aux résultats d’une étude » commandée par le labo Servier luimême. « C’est scandaleux de donner le beau rôle à Servier, tonne Gérard Bapt. Comme si le travail d’Irène Frachon n’avait pas existé ! » Interrogée, CHAMUSSY/SIPA Gérard Bapt, député PS. « ... Cette « information » est truffée d’erreurs. (...) Il est important que l’Agence (...) ne continue pas à écrire l’histoire [du Mediator] dans les conditions justement qui ont permis d’en arriver au drame sanitaire dont nous sommes en train d’évaluer les dégâts... » l’Agence s’est, de son côté, défendue d’avoir voulu transformer la vérité. Une refonte prochaine du site « Nous avons eu plusieurs échanges avec Gérard Bapt, confie Fabienne Bartoli, adjointe au directeur général de l’Afssaps. Le préambule concernant le Mediator a effectivement été changé et les informations réorganisées. Dans le but de rendre l’information plus lisible sur le site pour l’instant. » Il n’empêche, Gérard Bapt a pris un malin plaisir à corriger les erreurs. Qu’il s’agisse de la date d’autorisation ou des indications thérapeutiques. « Nous avons compilé toutes les informations sur notre site, poursuit Fabienne Bartoli. Et il y a plus de trente-trois années d’archives. Il y a donc des choses qui étaient valables en 2009, mentionnées dans la rubrique Historique, mais qui ne le sont plus aujourd’hui. » En lien avec le « comité de patients », l’Afssaps a, quoi qu’il en soit, prévu une refonte prochaine de son site. W mobilité géographique. Commentant la demande de Nicolas Sarkozy d’organiser des entretiens pour les demandeurs d’emploi de longue durée dans les trois mois, le médiateur s’est montré sceptique sur l’efficacité d’une telle démarche, tout en soulignant qu’elle monopoliserait les conseillers. Interrogé sur les priorités que devrait se fixer Pôle emploi pour 2011, il a souligné que l’organisme devait améliorer la collecte d’offres d’emplois et faire davantage d’efforts de pédagogie pour expliquer les aides à l’embauche aux PME. W D. B.
Etenœmoment rejoignez-nous 80 € remboursés SU'demande en conservant votre null'lêf'oCO



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :