20 Minutes France n°2013 25 mar 2011
20 Minutes France n°2013 25 mar 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2013 de 25 mar 2011

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (235 x 305) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,9 Mo

  • Dans ce numéro : Tendance : le rock part en campagne

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
22 SPORT La guerre des goals n’aura pas lieu Sauf coup de malice de dernière minute de Laurent Blanc, c’est Hugo Lloris qui risque de prendre froid ce soir en attendant une éventuelle occasion luxembourgeoise. Comme depuis presque deux ans, SteveMandanda va jouer les doublures. A 25 ans, le Marseillais réalise pourtant la saison la plus aboutie de sa carrière selon son entraîneur des gardiens à l’OM, Nicolas Dehon. Laurent Blanc ne paraît pourtant pas décidé à lancer la guerre des goals. Le sélectionneur ne croit pas aux vertus de la concurrence à ce poste et n’a pas VENDREDI 25 MARS 2011 FOOTBALL Les Bleus, s’ils veulent séduire, doivent dominer ce soir le Luxembourg avec la manière BRILLER NE SERAIT PAS DU LUXE ANTOINE MAES Il faut avoir vécu les sifflets du Stade de France, à dix minutes de la fin d’une victoire de prestige contre le Brésil (1-0), en février dernier, pour comprendre que les Bleus partent de loin. Gagner, l’équipe de France sait de nouveau le faire. Mais mettre une raclée pour plaire à son public est une figure imposée difficile à réaliser au moment d’aller chatouiller ce soir le Luxembourg, la 117 e sélection du classement mondial. « Il y a trois points en jeu. N’oublions pas que notre objectif, c’est de gagner au Luxembourg », préfère retenir un Laurent Blanc pas mécontent d’avoir soldé le passif Knysna en début de semaine en envoyant Franck Ribéry et Patrice Evra devant les micros. Moins glamour que le Brésil Prendre du plaisir, en donner, ce n’est pas forcément le but le plus simple à atteindre. « Le Luxembourg, c’est un joueur devant et sans doute tous les autres derrière », rappelle le sélectionneur. Contre une nation réputée aussi faiblarde, ce n’est donc pas forcément le moment d’essayer d’enfiler les buts comme des perles. D’autant que le match aller, remporté 1-0, était tout sauf une partie de plaisir. La bonne idée ? « Essayer de tuer le match le plus vite possible », suggère Adil Rami, le défenseur central des Bleus. Le stade Josy-Barthel, ses 8 000 places T. ROGE/REUTERS « Le Luxembourg, c’est un joueur devant et sans doute tous les autres derrière. » Laurent Blanc G. FUENTES/REUTERS Karim Benzema et les Bleus vont se heurter à une défense luxembourgeoise très renforcée. et sa piste d’athlétisme, c’est forcément « un peu moins glamour » que l’Angleterre à Wembley (1-2) ou le Brésil au Stade de France (1-0), remarque Samir Nasri. Mais ce n’est pas une raison pour croire qu’il « suffira seulement d’entrer sur le terrain pour gagner », prévient Laurent Blanc. Encore plus contre une formation qui va garer son bus devant ses buts, comme le dit l’expression. Et parler de bus à l’équipe de France, c’est encore un peu douloureux. W Suivez Luxembourg- France en live à partir de 20 h 45 sur BEN PAYAL Milieu luxembourgeois. Allez-vous modifier votre tactique par rapport au premier match face à la France où vous aviez bien résisté (défaite 2-0) ? On va rester en 4-5-1. On n’a pas vraiment le choix, on va jouer défensif. La tactique, c’est un peu toujours la même, essayer de garder le 0-0 le plus longtemps possible et tenter notre chance sur un coup de pied arrêté ou un contre. On est assez confiant. Même si la France a été impressionnante contre l’Angleterre et le Brésil, de notre côté, on vient de battre la Slovaquie et de faire un nul contre l’Algérie. Arrive-t-on à prendre du plaisir dans un match où on est obligé de défendre tout le temps ? Quand tu es international luxembourgeois, tu sais à quoi t’attendre. Mais j’avoue que c’est chiant pour notre attaquant. Le pauvre ne voit pas souvent le ballon. Mais même pour moi en milieu de terrain, grand-chose à reprocher à Hugo Lloris. « Il reste le numéro un, c’est clair, net et précis. » La phrase date de décembre dernier et est toujours d’actualité. Mandanda a compris le message et accepte son sort avec une certaine fatalité. Le Marseillais préfère toujours cette situation au flou artistique entretenu par Raymond Domenech. « Avec l’ancien sélectionneur, c’était un peu la confusion, je ne savais plus trop où me situer », explique-t-il. Avec Laurent Blanc, SteveMandanda sait où se situer. Sur le banc de touche donc. W A. P. « Le Luxembourg va jouer défensif, on n’a pas le choix » ça peut être assez chiant. C’est vrai qu’on vous appelle le « petit Makelele » ? C’est à cause de ma taille [un peu plus de 1,60 m]. Je suis encore plus petit que lui et je suis aussi un milieu de terrain qui aime aller au contact. W RECUEILLI PAR A. P.
VENDREDI 25 MARS 2011 SPORT 23 NICOLAS DESCHAUX Interview du président de la fédé des sports auto « UN PILOTE FRANÇAIS EN F1 EN 2012, C’EST POSSIBLE » RECUEILLI PAR ROMAIN SCOTTO Pour la troisième année d’affilée, la saison de F1 débutera sans présence française, dimanche, en Australie. Pas de pilote et pas de Grand Prix comme le déplore Nicolas Deschaux, le président de la fédération française de sport automobile (FFSA). Avec l’annulation du Grand Prix de Bahreïn, le 13 mars, la France aurait-elle pu proposer une solution de remplacement ? Il n’y a pas de liaison directe entre l’annulation de ce Grand Prix et le retour d’un Grand Prix de France. L’équation reste inchangée. Il faut d’abord être en capacité de trouver un promoteur. Deux, compte tenu du contexte économique, il faut réussir à motiver l’Etat. Troisième point, c’est le calendrier qui est toujours plus concurrentiel. L’Inde arrive cette année. Mais cela ne veut pas dire que le dossier est à l’arrêt à la fédération. NATATION Bousquet torpille la concurrence Sous les yeux de sa compagne Laure Manaudou, Frédérick Bousquet s’est imposé hier lors de la finale du 50 m nage libre, la course la plus attendue des championnats de France de Schiltigheim. Dans un temps de 21 » 82, qui lui permet de valider son billet pour les Mondiaux de Shanghai, le champion d’Europe et recordman d’Europe de la discipline a devancé son principal concurrent, Alain Bernard. Les deux nageurs signent les deux meilleures performances mondiales de l’année. « C’est une énorme satisfaction, avoue Frédérick Bousquet. Surtout que la journée a été difficile compte tenu de mes performances d’hier et de la série ce matin. Je fais un bon début de course mais sur la fin, je termine complètement à plat. L’essentiel est quand même d’avoir remporté la victoire et CHAMUSSY/SIPA D. STINELLIS/AP/SIPA C’EST DIT ! Avec de jeunes pilotes comme Bianchi, Grosjean ou Vergne, n’est-on pas dans la meilleure des situations pour avoir un Français sur la grille prochainement ? Le nageur Frédérick Bousquet. validé ma qualification sur la distance. » Les deux stars de la natation française se retrouvent aujourd’hui pour l’autre moment fort de ces championnats : le 100 m nage libre. W A SCHILTIGHEIM, T. S. « Je suis content d’avoir mon billet pour les Mondiaux. » Alain Bernard n’a pris que la deuxième place hier du 50m, mais son temps (21 » 98) lui permet d’assurer sa place pour Shanghai. Nicolas Deschaux ne désespère pas de retrouver un GP de F1 en France. Sur le papier, on est en position pour avoir un pilote français en F1 en 2012. Et pas pour faire de la figuration. Je pense que Romain mérite une seconde chance. Mais il faut être très prudent. W CYCLISME L’UCI ne lâche pas Contador Alberto Contador n’est pas encore sorti d’affaire. Malgré un contrôle positif au clenbutérol lors du dernier Tour de France, le coureur espagnol avait été blanchi par sa fédération le 15 février dernier. L’UCI a annoncé hier sa décision de faire appel devant le Tribunal arbitral du sport (TAS). Le TAS a d’ores et déjà prévenu qu’il n’était pas sûr de pouvoir rendre sa décision avant le début du Tour de France (départ le 2 juillet). « Certains problèmes peuvent ralentir la procédure, comme le choix des experts et de la langue », a expliqué Matthieu Reeb, secrétaire général du TAS, qui s’est déclaré « surpris que l’UCI ait attendu jusqu’à la dernière minute pour faire appel ». Alberto Contador a toujours nié avoir pris une substance interdite. Il soutient avoir été contrôlé positif parce qu’il avait mangé de la viande contaminée importée d’Espagne pendant une journée de repos dans les Pyrénées. W



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :