20 Minutes France n°2012 24 mar 2011
20 Minutes France n°2012 24 mar 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2012 de 24 mar 2011

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (235 x 305) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 3,4 Mo

  • Dans ce numéro : Géante : Liz Taylor est morte hier à l'âge de 79 ans.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 ÉCONOMIE avec.fr le site expert de l’éco 20 secondes AUTOMOBILE PSA ralentit sa production dans ses usines Comme annoncé, le groupe PSA a commencé hier à réduire la production d’une partie de ses usines européennes, pour s’adapter au risque de pénurie d’un composant de moteur Diesel fabriqué au Japon par Hitachi. La production à Poissy et Aulnay est tombée à 40-50% des capacités. Les usines de Sochaux, Mulhouse et Sevelnord, près de Valenciennes, tournent, quant à elles, à plus de 75% de leurs capacités. aujourd’hui sur W CHAT Posez vos questions à Thomas Bronnec et Laurent Fargues, auteurs de Bercy, au cœur du pouvoir. Enquête sur le ministère des Finances. Ils y répondront à partir de 15h. EMPLOI Cent mille postes sont proposés à partir d’aujourd’hui LE JOB D’ÉTÉ, C’EST TOUT DE SUITE QU’IL FAUT LE CHERCHER GILLES WALLON Cent mille emplois saisonniers vont être proposés lors des Journées Jobs d’été, lancées aujourd’hui à Paris* avant de se poursuivre partout en France. Même sans diplôme et sans expérience, il est toujours possible de décrocher un travail pour un ou deux mois pendant les grandes vacances, « à condition de s’y prendre maintenant », avertit Isabelle Guérif, du Centre d’information et de documentation jeunesse (CIDJ). « L’anglais, un vrai passeport » Le secteur qui recrute le plus l’été reste l’animation, mais il exige au minimum un brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur (Bafa). Dans l’hôtellerie, la restauration ou la vente, les employeurs qui ne demandent aucune compétence particulière existent, mais ils sont rares. Il faut donc lancer ses recherches le plus tôt possible. « Bon nombre de postes demandent la maîtrise d’une langue A. GELEBART/20 MINUTES SIPA « Exigez un contrat de travail. » étrangère, explique Isabelle Guérif. L’anglais, c’est un vrai passeport pour le job d’été. » La mise en valeur de ses compétences est essentielle pour trouver un emploi saisonnier. « Si on fait du sport Les tarifs de l’électricité vont augmenter « légèrement » cet été, mais le gouvernement « n’étudie aucune hausse importante », a annoncé hier le ministre de l’Industrie, Eric Besson. Selon le quotidien Les Echos, EDF a présenté aux pouvoirs publics un document proposant d’augmenter la facture d’électricité des particuliers de 5,1% à 6,5% par an jusqu’en 2015, soit 30% de JEUDI 24 MARS 2011 W PRATIQUE Les Journées Jobs d’été, organisés par les bureaux d’information jeunesse, mettent en relation jeunes et employeurs dans des centaines de villes. Des ateliers-conseils sont aussi proposés. Plus d’infos sur www.journeesjobsdete.com. et qu’on a déjà encadré des jeunes, il faut le dire, assène Isabelle Guérif. Il faut montrer qu’on peut avoir des responsabilités. » Les jeunes en filière pro doivent se mettre en avant : « Pas besoin d’avoir déjà obtenu le diplôme. Etre en CAP cuisine, c’est la porte ouverte à l’emploi. » Surtout, « il faut toujours exiger un contrat de travail et un smic minimum » avant de commencer à travailler. W * Espace Condorcet à la Cité des Sciences (Paris 19 e) . De 9 h à 20 h aujourd’hui et de 9 h à 17 h demain. TARIFS DE L’ÉLECTRICITÉ « Légère augmentation » cet été Selon Les Echos, EDF aurait proposé une hausse de 30% sur cinq ans. hausse environ en cinq ans. Eric Besson a démenti cette information et a assuré que « les hausses à venir seront prises avec le souci de protéger les Français, qui doivent continuer à bénéficier d’une électricité 40% moins cher en moyenne que dans les autres pays européens, grâce au parc nucléaire ». Depuis 2007, les hausses de l’électricité oscillent entre 1 et 3%. W G. W.
M. GILE/SIPA JEUDI 24 MARS 2011 ÉPARGNE 13 RETRAITE Les incertitudes sur l’avenir du système actuel encouragent les initiatives individuelles S’ÉPARGNER QUELQUES TRACAS Il était admis jusqu’ici que le train de vie baissait avec l’âge, mais de nouveaux éléments (divorces, CDD) changent la donne. HÉLÈNE DUVIGNEAU Allongement de l’espérance de vie, augmentation de la durée des cotisations, mollesse de la croissance… La liste des facteurs qui handicapent notre système de retraite par répartition est désormais bien connue, malgré la réforme de novembre. Pas de perspective d’équilibre Alain Tourdjman, directeur des études et de la prospective à la BPCE, explique : « La réforme est centrée sur le report de l’âge légal de la retraite pour éviter une dérive importante du système et signaler aux marchés financiers que la dette n’est pas trop explosive. Mais elle devra être complétée pour équilibrer le dispositif à long terme. » Autrement dit, la tendance à la baisse des taux de remplacement*, amorcée par les précédentes réformes, va se poursuivre. « Les pronostics montrent que le poids financier des inactifs va continuer à croître pour atteindre un plafond en 2030. Si bien qu’en 2060, il y aura moins d’un actif pour financer la retraite d’un inactif, et c’est intenable », affirme Lionel Tourtier, délégué général de l’Association française professionnelle de l’épargne retraite. En cause : le vieillissement de la population. L’Insee prévoit un gain d’espérance de vie de 5,4 ans entre 2010 et 2060, et une hausse de plus de six millions des plus de 60 ans d’ici à vingt ans. La tranche des 20-60 ans va stagner. Les retraités du futur ont plus de risques de friser le seuil de pauvreté. S’ajoutent le problème des carrières en gruyère et celui du poids du remboursement de la dette publique. Pour Lionel Tourtier, les retraités du futur ont plus de risques de friser le seuil de pauvreté, en particulier s’ils gagnent l’équivalent Les produits d’épargne individuelle peinent à séduire en France. D’après une étude réalisée ce mois-ci par le groupe BPCE, les Perp (lire p. 20) ne représenteraient que 5% du volume d’épargne retraite. Cela n’étonne guère Laure Delahousse, directrice épargne retraite à l’Association française de gestion financière, pour qui « il n’est pas naturel pour les Français d’épargner dans la mesure où les d’un smic aujourd’hui. « Nous pourrions compenser la baisse du nombre de cotisants si nous étions certains que le taux de productivité horaire de l’économie soit supérieur au niveau de l’inflation, mais elle décline depuis dix ans. Il nous manque trente milliards d’euros d’investissements pour rester compétitifs face aux pays émergents. » Enfin, alors que l’on considérait jusqu’ici que le train de vie baissait avec l’âge, la hausse des divorces, la généralisation des CDD et la difficulté d’accès à la propriété changent la donne. De bonnes raisons de se constituer un matelas supplémentaire pour ses vieux jours. W * Rapport entre le montant de la retraite et celui du dernier revenu. systèmes obligatoires par répartition ont toujours été assez généreux ». Derrière ce désamour, on trouve d’autres facteurs. Les noms parfois sibyllins de ces produits de retraite (article 83, contrats Madelin) ne plaident pas en leur faveur. Par ailleurs, selon Alain Tourdjman de la BPCE, leur segmentation par statut et par taille d’entreprise pousse les Français « à faire un choix en fonction des dispositifs auxquels ils sont éligibles Préparer ses vieux jours Des produits pas assez sexy pour les Français Les experts s’accordent tous : « Préparez votre retraite le plus tôt possible, même si ce sont de petites sommes. » Pour se projeter, des simulations de sa situation à la retraite sont déjà disponibles (via un smartphone ou sur Internet). En fonction de son statut professionnel on sait si l’on est éligible à des produits d’épargne spécifiques, tandis que la linéarité de la carrière et le type de métier donnent une indication sur le niveau de la pension et la fiscalité, avant et après la retraite. Autre élément important : la situation matrimoniale. Un couple divorcé n’aura pas la même capacité d’épargne qu’une personne seule. Une fois les bases posées, il est conseillé d’acquérir sa résidence principale quand la vie professionnelle s’est stabilisée. « L’idée est d’éviter d’avoir un loyer à payer au moment de la retraite, surtout que les loyers augmentent plus vite que les pensions », rappelle Anne Arthaud, responsable marketing de l’épargne longue LCL. La seconde démarche consiste à se constituer un capital, par exemple via l’assurance-vie ou le Plan d’épargne entreprise (bloqué cinq ans), pour faire face aux imprévus. Enfin, une fois l’investissement immobilier terminé ou parallèlement, si la capacité d’épargne le permet, il faudra songer à épargner ou à investir pour augmenter ses revenus. Un plan d’épargne salariale comme le Perco ou d’épargne individuelle comme le PERP garantissent une rente (ou capital) complémentaire. W H. D. et non en fonction de leurs besoins réels ». Les produits épargne retraite sont également trop rigides, ne prévoyant pas forcément de sortie anticipée pour l’acquisition d’une résidence principale. Les Français préfèrent miser sur la pierre. Selon un sondage CSA pour l’Observatoire BPCE (novembre 2010), 49% d’entre eux estiment que détenir sa résidence principale est l’outil le plus efficace pour préparer sa retraite. W H. D.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :