20 Minutes France n°2012 24 mar 2011
20 Minutes France n°2012 24 mar 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2012 de 24 mar 2011

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (235 x 305) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 3,4 Mo

  • Dans ce numéro : Géante : Liz Taylor est morte hier à l'âge de 79 ans.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 FRANCE ENCHÈRES Vendu lundi à Paris, il serait « faux » UN DIEU MAYA FILE LE BOURDON À DROUOT VINCENT VANTIGHEM Les Français rigolent. Mais les Mexicains jurent leurs grands dieux que la statue est « fausse ». Moins d’un mois après l’annulation de l’Année du Mexique en France, les deux pays ont vu leurs relations se tendre un peu plus, hier. Cette fois, l’origine du courroux est un dieu maya. Vendue lundi, au milieu d’une collection d’art précolombien à l’Hôtel Drouot, la statue de 1,56 m serait « fausse », d’après l’Institut national d’anthropologie et d’histoire du Mexique. Un record de vente « Sur les 207 pièces du catalogue, 67 sont de fabrication récente, assure l’Institut. La statue, elle, n’appartient à aucune culture préhispanique. » C’est pourtant ce qu’assure Binoche et Giquello qui a cédé la fameuse statue pour 2,9 millions d’euros, un record. « C’est ridicule, confie Jean-Claude Binoche. Quand on achète pour trois millions, on BINOCHE ET GIQUELLO SVV La statuette a été vendu 2,9 millions. L’interview de l’archéologue mexicain qui a expertisé le lot fait quand même gaffe au produit. Cette statue a été exposée partout dans le monde. Elle est archiconnue... » Vendue par un homme d’affaires suisse, elle est, en tout cas aujourd’hui, la propriété d’une grande entreprise étrangère. W SOCIÉTÉ Dans une prison toulousaine, l’art est un moyen d’évasion des détenus Les murs mornes de la prison ont pris de la couleur. Depuis mi-janvier, une quarantaine d’œuvres du musée des Abattoirs trônent dans le couloir du centre de détention de Muret, près de Toulouse. Axée sur le thème du portrait, cette exposition qui se tient jusqu’à miavril est accessible aux 600 détenus. Une à deux fois par mois, une guide propose une visite le mardi aux personnes qui souhaitent avoir un éclairage sur ces œuvres d’art moderne. « C’est un moyen d’approfondir le travail fait lors des ateliers d’arts plastiques dans la prison, explique Catherine Branger, intervenante dans la prison. Les détenus des visites guidées sont très à l’écoute car la plupart ont besoin d’explications pour comprendre les techniques et avoir un ressenti devant une toile ». Oublier le milieu carcéral Une vingtaine de détenus étaient présents lors de la dernière visite pour écouter la guide. Devant quatre photographies floues d’anonymes, l’un d’eux semble perplexe. « Je ne suis jamais entré dans un musée, alors je voulais voir cette expo, confie-t-il. Ce couloir, d’habitude vide, est beaucoup plus accueillant avec ces toiles. On oublie ainsi un peu le milieu carcéral ». Face la série des Marilyn Monroe d’Andy Warhol, un autre prisonnier semble fasciné. « On a l’impression qu’elle veut nous charmer, assure-t-il. Ce que j’aime, c’est qu’on peut imaginer ce que l’on veut devant les œuvres, selon notre vécu. On est obligatoirement touché, d’une façon ou d’une autre ». C’est la première fois que le musée d’art contemporain des Abattoirs installe ses œuvres au sein d’une prison. Une initiative pour éviter la désocialisation liée à l’incarcération de ces détenus qui purgent une longue peine. « Cela leur permet de se projeter dans le monde réel et de préparer leur sortie et leurs projets de réinsertion, affirme Nathalie Rambert, directrice des services pénitentiaires d’insertion et de probation de la Haute-Garonne. Pour prolonger ce travail, un groupe de détenus participant à l’atelier d’arts plastiques fera une sortie d’ici à quelques mois jusqu’au musée des Abattoirs ». W JULIE RIMBERT 20 secondes MARSEILLE Proxénètes depuis leur cellule Un réseau familial de proxénétisme a été découvert à la prison des Baumettes, à Marseille. Un détenu dirigeait depuis sa cellule deux prostituées dans le centre-ville. Il avait même mis à contribution les membres de sa famille, dont sa mère de 61 ans, pour surveiller les prostituées à sa place et récupérer l’argent des passes. HAUTS-DE-SEINE Le couvre-feu prolongé d’une semaine Il devait être levé hier soir, mais il est finalement reconduit. Le couvre-feu imposé aux mineurs entre 20 h et 6 h du matin est prolongé jusqu’au 31 mars, à Asnières et Gennevilliers (Hauts-de-Seine), où l’ambiance reste encore tendue. Des rixes entre bandes rivales avaient éclaté après la mort de Samy, 15 ans, le 12 mars. F. SCHEIBER/20 MINUTES Une guide décrypte les œuvres pour les détenus. JEUDI 24 MARS 2011 FAITS DIVERS Ex, mensonge et enlèvement Visiblement prête à tout pour récupérer son ex-petit ami, une jeune femme de 32 ans, domiciliée à Casseneuil (Lotet-Garonne), a simulé son propre enlèvement. Vendredi matin, les gendarmes reçoivent un appel en apparence désespéré d’une femme prétendument séquestrée dans une voiture. Immédiatement, un plan de recherche est mis en place. Mais la voiture décrite est vide. La victime n’apparaît qu’ensuite, dans un champ, visiblement choquée et le visage griffé. De là, les gendarmes déclenchent l’intervention des techniciens d’investigation criminelle d’Agen, des gendarmes de la brigade de recherche de Villeneuve avec une unité venue de Sainte-Livrade. Les investigations se multiplient pour tenter de retrouver l’éventuel auteur de l’enlèvement. Mais tout avait été inventé. Blessée par la rupture avec son compagnon, la jeune femme avait imaginé ce scénario rocambolesque pour attirer son attention. Sa comparution devant le tribunal est prévue le 27 avril. W I. G.
JEUDI 24 MARS 2011 MONDE 11 ISRAËL Un attentat à la bombe a fait au moins un mort et trente et un blessés hier à Jérusalem UN COLIS PIÉGÉ EXPLOSE À UN ARRÊT DE BUS ANTHONY NATAF La ville sainte n’avait pas été touchée depuis 2008. Une bombe a explosé hier dans la journée à Jérusalem, en Israël, faisant un mort et trente et un blessés, dont trois sont toujours dans un état grave. L’attentat qui s’est déroulé à proximité d’une importante gare routière de la ville n’est pas l’œuvre d’un kamikaze. La bombe qui faisait un à deux kilos, selon le ministre israélien de la Sécurité intérieure, était placée dans une petite valise sur le trottoir. En explosant, l’engin a touché deux bus dans lesquels se trouvaient plusieurs passagers. Un infirmier présent sur place a déclaré à LE CHIFFRE 500 MILLISIEVERTS/HEURE. C’EST LE PLUS HAUT TAUX DE RADIOACTIVITÉ ENREGISTRÉ HIER PRÈS D’UN RÉACTEUR DE LA CENTRALE DE FUKUSHIMA, AU JAPON. SYRIE Plusieurs morts à Deraa Au terme de six jours de troubles à Deraa (Syrie), foyer d’une contestation sans précédent contre le régime du président Bachar al-Assad, une douzaine de personnes ont été tuées par les forces de sécurité, rapporte un groupe de défense des droits de l’homme. Les forces de sécurité ont donné l’assaut dans la nuit de mardi à mercredi à la mosquée Omari de cette ville, où les premiers troubles contre le régime baassiste au pouvoir depuis quarantehuit ans avaient éclaté vendredi, à la sortie de la prière hebdomadaire. W Reuters avoir vu deux femmes allongées sur le sol. « Je ne peux pas décrire leurs blessures, elles étaient complètement maculées de sang » a-t-il témoigné. La femme tuée, âgée d’une soixantaine d’années, est morte à l’hôpital où les blessés ont été transportés par un ballet d’ ambulances et de secouristes qui se sont affairés autour des vitres soufflées par l’explosion. Regain de tension L’acte n’a pas été revendiqué alors que la police israélienne a évoqué un « attentat terroriste ». Le Premier ministre palestinien, Salam Fayyad, a condamné l’attentat, comme le président américain, Barack D. WHITESIDE/REUTERS Les autorités ont évoqué un « attentat terroriste », mais l’acte n’a pas été revendiqué. Obama, ou le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon. Le ministre des Affaires étrangères français, Alain Juppé, le « condamne avec la plus grande fermeté ». Les Brigades al-Qods, branche armée du Djihad islamique, un mouvement radical palestinien l’ont salué. Les événements interviennent dans un contexte de regain de tension entre Israël et la bande de Gaza, contrôlée par les islamistes du Hamas. Plusieurs villes israéliennes ont été touchées ces derniers jours par des tirs de roquettes lancées depuis Gaza, dont la LIBYE L’Otan n’aura qu’un rôle technique Les négociations se sont poursuivies hier pour définir le rôle que jouera l’Otan dans l’intervention militaire en Libye. Le chef de la diplomatie, Alain Juppé, a annoncé que la coalition menée par Paris, Londres et Washington assurera le pilotage politique, et que l’Otan s’occupera de la conduite et la planification des opérations militaires. Cette proposition – sans précédent – doit encore être validée par les partenaires de la coalition lors d’un sommet à Londres la semaine prochaine, auquel la Ligue arabe est invitée. Viendra-t-elle ? « Les discussions sont en cours », assure-t-on dans l’entourage du ministre. Aux yeux de la France, la participation des pays arabes est capitale pour ne pas leur donner l’impression de mener une intervention occidentale. Pour cette même raison, elle souhaite que l’Otan, qui suscite la méfiance dans les pays arabes, n’assure pas le pilotage politique. « Il ne s’agit pas d’une opération de l’Otan, mais de l’ONU avec une coalition d’Etats membres et le soutien de l’Otan. La différence n’est pas minime », a insisté le ministre lundi. Selon Etienne de Durand [blog : ultimaratio-blog.org], chercheur à l’Ifri, ce rôle partiel de l’Otan en Libye E. DAY/AP/SIPA « ne devrait pas poser de problème ». « Donner à l’Otan le pilotage politique serait étrange, puisque certains de ses pays membres, comme l’Allemagne et la Turquie, étaient opposés à une intervention. » L’Otan a dit hier avoir « mené toutes les planifications militaires nécessaires » et être « prête à agir si et quand il le faut ». W FAUSTINE VINCENT Le ministre des Affaires étrangères. Les événements libyens en direct sur 20 plupart ont été revendiqués par le Djihad islamique. En représailles, Israël a mené des raids aériens ciblés qui ont tué quatre civils palestiniens. Hier, plusieurs autres obus ont été tirés depuis la bande de Gaza vers le territoire israélien, sans faire de victimes. W secondes LIBAN Sept Européens enlevés Sept ressortissants estoniens ont été enlevés hier à bord d’une limousine et de deux fourgonnettes à Zahlé (Liban), alors qu’ils effectuaient une randonnée cycliste. Si les circonstances exactes de leur enlèvement demeurent mystérieuses, les services de sécurité ont fait savoir qu’une carte d’identité avait été retrouvée sur les lieux. ALGÉRIE Violentes émeutes à Alger Des émeutes entre jeunes d’une cité populaire et forces de l’ordre ont fait au moins une quarantaine de blessés à Alger. Les jeunes s’opposaient à une opération de destruction de bidonvilles dans la cité Climat de France, proche du quartier de Bab el-Oued, fer de lance de la contestation en Algérie. Un garçon de 16 ans aurait été blessé à l’œil par une balle en caoutchouc.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :