20 Minutes France n°2010 22 mar 2011
20 Minutes France n°2010 22 mar 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2010 de 22 mar 2011

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (235 x 305) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 3,2 Mo

  • Dans ce numéro : Cacophonie à l'UMP

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 FRANCE REPORTAGE L’armée de l’air perfectionne son escadron de pilotes d’hélicos en Ile-de-France LE CIEL DE PARIS SOUS HAUTE PROTECTION WILLIAM MOLINIÉ ET ALEXANDRE SULZER F eux éteints, en toute discrétion, deux hélicoptères Fennec de l’escadron Parisis décollent à la nuit tombée de la base militaire de Vélizy-Villacoublay (Yvelines). A bord, des pilotes et des tireurs d’élite qui s’entraînent dans des conditions quasi réelles au-dessus des têtes des Franciliens. En cette soirée de mars, le scénario est très simple. Un des deux hélicoptères est pris en chasse. La mission de l’autre équipage est de le retrouver dans la nuit noire, à l’aide d’une caméra thermique et de rentrer en contact radio avec lui. Puis le chassé devient chasseur. Comme dans un jeu vidéo. Mais l’enjeu est bien plus sérieux qu’une partie de manettes : il s’agit d’assurer quotidiennement la protection du ciel de la capitale dans un rayon d’une centaine de kilomètres. Un avion volé maîtrisé Cette unité, unique en Europe, fonctionne selon une chaîne de commandement courte, ce qui lui permet d’être extrêmement réactive. Si un avion ou tout objet volant est suspect, les hélicoptères peuvent l’intercepter en sept minutes le jour et quinze la nuit. « Et le détruire, si on en reçoit l’ordre », souligne Eric Melchiori, le commandant de l’escadron. Attaque terroriste, évasion d’une prison par les airs, non-respect des couloirs aériens, avion de touristes en perdition… « On est appelé une dizaine de fois par an. Heureusement, jamais encore « Depuis le 11 septembre, on a pris conscience que tout engin volant est une menace » pour une attaque », précise le commandant. La plupart du temps, il s’agit de petits « coucous » qui ne respectent pas les règles de la navigation aérienne (lire ci-contre). Comme cet avion, une nuit d’octobre 2004, qui a décollé de l’aéro-club de Coulommiers. A bord d’un monomoteur volé, pendant près d’une heure, l’homme a survolé la région. « On est rentré en contact avec lui par radio, puis l’avons intercepté et amené à se poser à Roissy », se souvient Philippe, PHOTOS A. GELEBART/20 MINUTES Chaque nuit, l’escadron Parisis survole la région pour s’entrainer à intercepter les engins volants non autorisés. qui pilotait à l’époque l’hélicoptère. Depuis le 11 septembre, l’armée a pris conscience que tout engin volant, même civil, pouvait constituer une menace », explique un pilote. « Nous intervenons sur les aéronefs qui volent à moins de 180 km/h, précise le lieutenant-colonel Jérôme Fleith. Audelà, des avions de chasse, basés à Creil (Oise), prennent le relais. » Avec plus de 240 heures de vol par an, l’escadron Parisis est constamment entraîné. Si bien, que d’autres pays s’intéressent à l’unité. Comme les Anglais qui souhaitent s’inspirer de ce modèle lors des JO de 2012. Ou encore les Indiens et les Israéliens, venus récemment visiter la base militaire pour perfectionner leurs armées. W FRANCE 8 MARDI 22 MARS 2011
DE.VE.LOPPONS E.NSE.MBLE. L'ESPRIT.. SOCIETE D'EQUIPE.. GENERALE Société Générale, SA au capital de 933 027 038,75 €. Siège social : 29 bd Haussmann75009 Paris - 552 120 222 RCS Paris © GettyImages - FRED&FARID ©



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :