20 Minutes France n°2010 22 mar 2011
20 Minutes France n°2010 22 mar 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2010 de 22 mar 2011

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (235 x 305) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 3,2 Mo

  • Dans ce numéro : Cacophonie à l'UMP

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 FRANCE 20 secondes SECOND TOUR Le NPA donne ses consignes Le NPA a appelé hier à voter au second tour « pour le candidat de gauche lorsqu’il reste en lice contre le FN ». « Chaque candidat du NPA précisera les consignes de vote », a indiqué le parti d’Olivier Besancenot, qui n’a pas été convié à la réunion de dimanche entre le PS, Europe Ecologie-Les Verts et le PCF. Toutefois, le NPA « n’est pas pour la constitution d’un front républicain et n’appelle pas à voter pour un candidat UMP contre le FN ». CANTONALES Le FN vise une dizaine d’élus Présent dans 399 cantons au second tour des cantonales, le FN espère bien avoir des conseillers généraux dimanche soir. Le parti d’extrême droite n’en a pas aujourd’hui. Il a de quoi nourrir des espoirs puisqu’il est en tête dans 40 cantons. Hier, la présidente Marine Le Pen, prudente, s’est refusée toutefois à donner un objectif chiffré d’élus. « Si nous en avons un, c’est 100% d’augmentation », a-t-elle ironisé. Avant de reconnaître que si le FN n’en avait pas du tout, « nous serions déçus ». « Tous les électeurs de gauche comme ceux de droite peuvent se retrouver sur un candidat FN », a-t-elle souhaité. Pour elle, les candidats PS et UMP sont ceux « de l’aile gauche et de l’aile droite du global party ». Le chef de cabinet, Bruno Bild, mise sur une dizaine de conseillers généraux estampillés FN en Moselle, dans le Var, dans les Alpes-Maritimes, le Gard, les Bouches-du-Rhône, le Nord, le Pas-de-Calais et les Pyrénées Orientales. « Dès le lendemain des cantonales, nous entrerons en campagne présidentielle », a prévenu Marine Le Pen. W A. S. aujourd’hui sur W ÉLECTIONS G Les résultats complets. G Le sort des personnalités. G Notre sondage : allez-vous voter au second tour ? Sur 5 000 votants hier, 10% des internautes ont affirmé s’être abstenus au premier tour, mais qu’ils voteraient au second. ALEXANDRE SULZER Le « ni-ni » ne fait pas que des bénioui-oui. Hier, à l’UMP, il y avait ceux qui, à l’instar du secrétaire général Jean-François Copé, appellaient ni à un front républicain ni à une alliance avec le FN au second tour des cantonales dimanche (le « ni-ni ») . Il y avait ceux qui, à l’image du Premier ministre François Fillon, appelaient à voter contre le FN quand d’autres, comme Xavier Bertrand, privilégiaient le vote blanc. Explications sur cette cacophonie. Le front républicain, un cadeau au FN ? Hier matin, lors d’une réunion à l’Elysée, Nicolas Sarkozy confirme la position officielle de l’UMP édictée la veille : en cas de duel gauche-FN, l’UMP s’abstient de tout appel de vote auprès de ses électeurs. Frédéric Lefebvre va même jusqu’à dire qu’un front républicain serait un « cadeau au FN ». « Le FN prospère en disant que l’UMP et le PS, c’est la même chose », justifie le secrétaire d’Etat aux PME. Autre argument mis en avant par Jean-François Copé : « le PS n’a jamais condamné les alliances avec l’extrême gauche ». Si certains ténors sarkozystes comme Nadine Morano confirment cette position, le malaise grandit dans les rangs de la majorité au cours de la journée d’hier. Après Valérie Pécresse qui avait assuré que le PS ne représentait pas ses « idées », mais que le FN ne représentait pas ses « valeurs », l’aile centriste de l’UMP donne de la voix. Jean-Louis Borloo, chef de file des radicaux, déclare : « Le PS n’est MARDI 22 MARS 2011 POLITIQUE Fillon et Copé ne semblent pas d’accord sur la tactique LE FN ENFLAMME LA DROITE W CE QU’EN PENSENT LES SYMPATHISANTS DE DROITE Juste avant le premier tour des cantonales, 57% des sympathisants de droite préféraient que l’UMP ne donne pas de consigne de vote pour le second tour en cas de duel gauche-FN, selon un sondage CSA pour BFMTV. Jérôme Sainte-Marie, directeur du département politique de l’institut, rappelle qu’au début de l’année, 37% des sympathisants UMP étaient favorables à une alliance FN-UMP au niveau national. Officiellement, la météo est au beau fixe autour de la péniche. Après la photo de famille de dimanche soir dans un bateau sur la Seine, la gauche s’est rassemblée, hier après-midi, à Solférino et a abouti à un texte commun. « Nous appelons toutes les forces de gauche […] à s’unir pour battre la droite et l’extrême droite au second tour des élections cantonales, derrière les candidats de gauche et écologistes arrivés en tête au premier tour », lancent les cosignataires que sont le PS, Europe Ecologie-Les Verts (EELV), le PCF, le PRG et le MRC. Sus à la droite et tous CANTONALES 2011 WITT/SIPA François Fillon devant Jean-François Copé lors d’un conseil national de l’UMP. derrière le candidat de gauche, quelle que soit sa famille. Mélenchon énervé Cette belle unité se fissure dans les cantons où deux candidats de gauche se retrouvent au second tour. « Cela concerne une quarantaine de cas, détaille François Lamy, conseiller politique de Martine Aubry. Au PS, nous nous désisterons si notre candidat est arrivé deuxième. » Pas du tout l’avis des écologistes qui ont prévu de se maintenir dans la plupart de ces cas de figure. Et cette position irrite beaucoup Jean-Luc pas sur la même ligne politique et n’a pas le même statut que le FN. Faire barrage au FN est évidemment indispensable. » Ce que confirme plus tard le Premier ministre lors d’une réunion UMP : « Aucune voix de la droite et du centre ne doit se porter sur l’extrême droite. » Dans la foulée, Jean-François Copé reprécise sa ligne : « Ceux qui souhaitent voter PS, c’est leur droit le plus strict. » « Il a clarifié sa position », se réjouit-on à Matignon où l’on admet que l’opposition au FN peut passer par l’abstention. Mais uniquement dans les cantons « où l’échec du FN est prédit ». W Un rassemblement de la gauche pas si évident Mélenchon, coprésident du Parti de gauche, qui a snobé les réunions de rassemblement. « La règle est celle du désistement en faveur du candidat de gauche le mieux placé. Peut-être qu’Europe Ecologie procède d’une autre tradition politique et ne le sait pas », s’est-il énervé, hier. En se maintenant dans certains cantons de Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne, deux bastions du PCF, les écologistes embêtent des candidats du Front de gauche. « Un petit nombre, mais des endroits très importants », explique Pierre Laurent, secrétaire national du PCF. W MATTHIEU GOAR
\BMWSolrle1 NOUVELLES BMW SÉRIE 1 ÉDITION LIMITÉE BLACK & WHITE. Élégance du noir ou modernité  ; ln lnéaires hors 8SSI./Filncefac\Π!.Iltiw: 259,76 €/mois. 1.. 1o>pm.,r6 ; 3100 €. Oll'r& auxpartielimwlable pourtouœ CXllllmandEict'\1'\e BMW 116d 3 portes Ëdtlon Black&Whlteawntle acwo4111 dans 188conœsslons BMWni86.Sous rêser.<&d'acœJ)18110n parBMW Anance• 78286 GUYANCOURTCed8lC -SNC au capital de 70000000 €• RCSIIERSALLES 343606448. Co\J1ierenul1 ! f'IC8N"ORIAS : 07008863. Vérifieble191Jr-orille.fr BleJ:k&Whit&=llloiretBII ! nç.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :