20 Minutes France n°2010 22 mar 2011
20 Minutes France n°2010 22 mar 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2010 de 22 mar 2011

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (235 x 305) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 3,2 Mo

  • Dans ce numéro : Cacophonie à l'UMP

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 FRANCE 20 secondes RELIGION Le CFCM ne participera pas au débat sur l’islam Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a indiqué hier qu’il ne participera pas au débat organisé le 5 avril prochain par l’UMP sur la laïcité et l’islam. Le CFCM, qui avait déjà critiqué à plusieurs reprises le débat, déplore la remise en cause de l’adhésion des musulmans de France aux valeurs de la République. LOZÈRE Des tombes profanées Les habitants de Mende (Lozère) se sont réveillés sous le choc, dimanche matin, après la profanation d’une soixantaine de tombes dans le cimetière de la ville. Des croix, des plaques funéraires, des vases ont notamment été renversés ou brisés. Seules les sépultures ellesmêmes, ont, selon les premières constatations, été épargnées. Le carré musulman a lui aussi été touché. Aucune inscription n’a été découverte sur place. JUSTICE La mère d’un enfant de Montigny déboutée Gabrielle Beining, la mère de l’un des deux enfants tués en 1986 à Montigny-lès-Metz (Moselle), dont les meurtres avaient été attribués à Patrick Dils, puis Francis Heaulme, réclamait 300 000 € à l’Etat pour faute lourde. Elle a été déboutée hier une nouvelle fois par la cour d’appel de Nancy. Gabrielle Beining pointait plusieurs dysfonctionnements de l’enquête et de l’instruction. Elle estimait également que la nonélucidation du crime, vingt-cinq ans après les faits, constituait un déni de justice, ce qu’a contesté la cour d’appel dans son arrêt. PROCÈS Galliano sera fixé le 12 mai sur la date de l’audience L’ancien directeur artistique de la maison Dior, le Britannique John Galliano, sera fixé le 12 mai sur la date de son procès pour injures et diffamation à caractère antisémite. Le procès pourrait avoir lieu avant l’été ou à l’automne. Deux plaintes devraient y être examinées. G. VARELA/20 MINUTES SÉCURITÉ ROUTIÈRE Guéant veut freiner les accidents Envoyer un message de fermeté aux conducteurs. Après avoir rencontré les principales associations de victimes de la route hier, le ministre de l’Intérieur, Claude Guéant, a réaffirmé « la détermination du gouvernement à renforcer la sécurité routière ». Une urgence face à la recrudescence de la mortalité routière depuis le début de l’année (+ 21% en janvier 2011 par rapport à janvier 2010 et + 7,5% en février 2011 par rapport à février 2010). Poursuivant la politique menée par son prédécesseur, Claude Guéant a confirmé que 1000 nouveaux radars seraient implantés d’ici à 2012, « dont près de 400 en 2011 ». Des directives ont également été données aux forces de l’ordre pour mettre en œuvre des contrôles de grande ampleur. L’opération menée dans la nuit de samedi à dimanche en Haute-Garonne, qui a conduit à 3 424 dépistages d’alcoolémie, devrait donc être suivie de beaucoup d’autres partout en France. W D. B. En 2011, les contrôles de grande ampleur vont se multiplier en France. MARDI 22 MARS 2011 CORSE Dominique Monarchi était conseiller du président de la collectivité UN MAIRE CORSE PROCHE DE PAUL GIACOBBI ASSASSINÉ MATTHIEU GOAR Le crime intrigue les gendarmes corses. Dimanche, vers 1 h 20 du matin, le maire du petit village de Saint-André-de-Cotone, 167 âmes, rentre du dépouillement du premier tour des cantonales quand il est tué par balles dans le couloir d’entrée de sa maison. Un guet-apens au fusil de chasse, selon les médias locaux. Un conseiller très influent Ce crime n’est peut-être qu’un simple fait divers, mais la personnalité complexe de la victime ne permet pour le moment d’écarter aucune hypothèse. Car l’homme assassiné est un personnage du monde politique de l’île de Beauté. A 62 ans, Dominique Domarchi était l’un des conseillers très influents de Paul Giacobbi, président du Conseil exécutif, organe de décision de la collectivité territoriale de Corse. Dans son fief familial de Haute-Corse, Giacobbi a régné en maître sur le conseil général, J. PAOLI/SIPA Paul Giacobbi. dont il a été président de 1998 à 2010. En évoquant sa gestion à la tête du département, certains articles de presse (notamment un dossier de L’Express en novembre 2 010) n’hésitent pas à parler d’un système de clientélisme et de distributions des subventions pour le moins étrange. A tel point que certains sur l’île le surnomment « Paul Emploi ».Reste que Giacobbi n’a jamais été inquiété par la justice. Son conseiller politique, qui le suit depuis 1998, avait en revanche été placé en garde à vue à la fin 2010 dans le cadre d’une enquête pour détournements de marchés publics concernant le conseil général, mais aucune charge n’avait été retenue contre lui. L’ancien directeur des affaires sanitaires et sociales du département, Pierre Olmeta, est en prison dans cette affaire. Pour le moment, impossible de savoir si la mort de Domarchi aun lien avec ce contexte politique. « Cet élément est à prendre en compte, mais toutes les pistes restent ouvertes », a déclaré le procureur de la République, Dominique Alzeari. Par amitié, Paul Giacobbi est allé se recueillir devant le corps de son ancien conseiller, alors que les spécialistes de l’identification criminelle étaient encore sur les lieux du crime. L’enquête a été confiée à la section de recherches de la gendarmerie. W INSTITUTION Le médiateur tire une sombre révérence Un dernier rapport pessimiste. Le médiateur de la République, Jean-Paul Delevoye, a rendu hier son rapport annuel d’activité à Nicolas Sarkozy. Un exercice réalisé pour la dernière fois, car sa fonction va bientôt être englobée dans celle du Défenseur des droits. Un dernier bilan assez noir, car le médiateur a fustigé « le manque de réponse politique face au burn-out de la société », en soulignant la perte de confiance des usagers vis-à-vis de l’administration. Affirmant que « le service public ne porte plus son nom », il a pointé du doigt son manque de moyens et de personnel. Autre critique : « l’empilement législatif » qui brouille, selon lui, les politiques publiques et complique la vie des citoyens. Déplorant les réformes « précipitées », il a également critiqué le fait que « les dommages collatéraux qu’elles induisent » ne soient pas suffisamment mesurés. Pour remédier à cela, il a invité le législateur à davantage prendre en compte « la réalité du terrain ». W D. B.
1 i• s i Î E.LECLERC CARREFOUR AUCHAII 3,30% SYSThiEU 3,20% +elier 2, 90% +chéi +cherllll'aiiiMOII ! 3,70% + elier Pour c:onnaitre le distributeur qui défend le mieux votre pouvoir d'achat, suivez le plan. a.com compare régullèrament laa prlz de mi11Jarll da ma:rquM nat:fona ! - ciawl dea centalnM de magulnll c:cncummts. Depu1l Jan918r 2010, A c:haque ral89é, E.Leclaro étatt en : moymma char wriM pmdWtl c:ampués dalull88 ccmcam.éea.. Lcn du clelmiet 1ellwé effectû du 28 jamriet au. 22 février 2011, DeWI po.iticm•. V-la IIUl qùttdolnecheroCIOIDllll 1 !, ! !' ! ! t ! 1 ! t !'E.LECLERC



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :