20 Minutes France n°2010 22 mar 2011
20 Minutes France n°2010 22 mar 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2010 de 22 mar 2011

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (235 x 305) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 3,2 Mo

  • Dans ce numéro : Cacophonie à l'UMP

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 MONDE MARDI 22 MARS 2011 LIBYE Les rebelles réclament la poursuite des frappes de la coalition qui suscitent encore la division BAN KI-MOON APPELLE À L’UNITÉ ANTHONY NATAF Les bisbilles diplomatiques continuent d’émailler l’intervention en Libye. Dimanche, la Ligue arabe avait critiqué les bombardements de la coalition qui ont fait des victimes civiles, « Il n’y a aucun désaccord », a précisé Amr Moussa, le secrétaire général de l’organisation, rappelant le souhait de la Ligue d’ « œuvrer pour la protection des civils ». Les ministres des Affaires étrangères européens, toujours divisés, se sont réunis hier pour discuter de la position de la Ligue arabe et de l’Union africaine, qui voit l’intervention d’un mauvais œil. L’Europe, qui est prête à envoyer une mission humanitaire, ajoutera onze 20 secondes NIGER Juppé refuse la demande de rançon pour les otages « Nous ne négocions pas sur cette base-là. » Alain Juppé a réagi hier aux informations, selon lesquelles Aqmi exigerait 90 millions d’euros pour la libération des otages français d’Areva enlevés en septembre au Niger. Trois des sept otages, kidnappés le 16 septembre à Arlit, un centre minier du nord du Niger, ont été libérés en février. Les quatre autres, qui travaillaient pour le groupe nucléaire Areva et un de ses sous-traitants, Satom, filiale de Vinci, restent détenus. HAÏTI Michel Martelly en tête à la présidentielle Le chanteur populaire candidat à la présidentielle haïtienne, Michel Martelly, semblait largement en tête aujourd’hui au lendemain du second tour du scrutin, selon la télévision locale. responsables libyens à sa liste de sanctions. Face aux dissensions, le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a appelé hier la communauté internationale à parler d’une seule voix. YÉMEN Saleh subit une série de défections Depuis deux mois l’opposition demande le départ du président du Yémen, Ali Abdallah Saleh, au pouvoir depuis trente-deux ans. Mais ces derniers jours, la répression s’est accentuée. Vendredi, des tireurs d’élite ont tué 52 manifestants à Sanaa, la capitale. Ces événements ont déclenché une vague de défections. Revers majeur, le puissant général Ali Mohsen, commandant la zone militaire du Nord-Ouest, a assuré les opposants de son soutien. Il a jugé que la répression poussait le pays vers la guerre civile et a dénoncé « des pratiques anticonstitutionnelles et illégales des autorités ». La perte de ce soutien est significative car le général est un parent du président. Son chef a lui aussi exprimé son soutien aux manifestants. Selon Al-Jazira, deux autres généraux et un ancien ministre de la Défense, désormais conseiller de l’armée, ont aussi tourné le dos à Saleh. Plusieurs ambassadeurs du pays, en Syrie, en Arabie saoudite, au Liban ou auprès de la Ligue arabe, ont démissionné ou rejoint l’opposition. La France a pris les devants des autres chancelleries et a souhaité le départ du dirigeant, qui avait déclaré dès l’apparition HO NEWS/REUTERS Une vingtaine d’avions français ont mené des missions en Libye, hier. Les frappes efficaces Sur le terrain, le soutien aérien aux rebelles continue et porte ses fruits. Dans la nuit de dimanche à lundi, la coalition a tiré une dizaine de missiles. A Tripoli, le complexe de Mouammar Ka dhafi a été touché par une frappe britannique, qui visait la capacité de commandement militaire du Guide. Si la Belgique, le Danemark, le Canada et le Qatar ont pris part au conflit, les Américains veulent prochainement réduire leur participation. Les Emirats se limiteront à un soutien humanitaire, et l’Egypte a informé qu’elle ne participera pas aux opérations. Côté français, une vingtaine d’avions ont mené des missions en Libye, hier. Les forces de Kadhafi qui reculent ont bombardé la ville de Zintan,M. HANI/AP/SIPA dans l’Ouest et Misrata, proche de Tripoli. Les rebelles y ont fait état de 40 morts. Le Conseil national des rebelles, qui rejette toujours toute négociation, a demandé la poursuite des opérations aériennes de la coalition. « Nous sommes engagés dans une guerre d’usure à laquelle nous a contraints le des troubles qu’il quitterait le pouvoir à la fin de son mandat en 2013. Mais rien n’est joué. Le ministre de la Défense a réaffirmé le soutien de l’armée au Président et a mis en garde contre toute tentative de coup d’Etat. Le dirigeant, allié de l’Occident dans la lutte contre Al-Qaida, a juré « tenir bon » et a assuré avoir le soutien de la majorité de son peuple. W A. N. (AVEC REUTERS) Ces derniers jours, la répression s’est accentuée au Yémen. dictateur », a déclaré Abed al Hafiz Ghoga, porte-parole de l’insurrection lybienne lors d’une conférence de presse à Benghazi. W Les événements en Libye à suivre sur LE CHIFFRE 14 PERSONNES AU MOINS SONT MORTES DANS LE CRASH D’UN AVION-CARGO PILOTÉ PAR DES RUSSES SUR UN QUARTIER DE POINTE-NOIRE AU CONGO. (RFI) CÔTE D’IVOIRE Une guerre civile se profile Des milliers de partisans de Laurent Gbagbo ont affirmé hier leur refus d’admettre sa défaite, malgré la reconnaissance par la communauté internationale de la victoire de son rival, Alassane Ouattara, à la présidentielle de novembre. Charles Blé Goudé, ministre de la Jeunesse du président sortant, a convaincu nombre de ses « jeunes patriotes » de s’enrôler dans l’armée afin de « libérer » la Côte d’Ivoire. Le stade où se faisait le recrutement militaire hier était plein. Le pays risque bel et bien de basculer dans une nouvelle guerre civile. W
MARDI 22 MARS 2011 ÉCONOMIE 13 CONSOMMATION Cette nouvelle formule se développe en France ÇA ROULE POUR LE « DRIVE » DANS LES HYPERMARCHÉS GILLES WALLON Faites vos courses sur Internet, patientez deux heures, puis allez les chercher sur le parking du supermarché. Un employé vous attend, sacs à la main, et met vos emplettes dans le coffre. Vous n’avez pas à sortir de voiture, et vous payez le même prix qu’en magasin. Ce concept attractif s’appelle le « drive » : une nouvelle façon de faire ses courses, entre l’e-commerce et le magasin traditionnel. La formule se développe à grande vitesse en France : 130 hypermarchés la proposaient à la fin 2010, ils devraient être 500 d’ici à 2015. Et cela sans compter sur les « drives » solo, en entrepôts indépendants, et non rattachés aux hypermarchés « en dur ». « Les enseignes adorent » Carrefour est la dernière enseigne à s’être lancée dans la bataille. En novembre dernier, la marque a ouvert son premier « drive » en toute discrétion, sur un hypermarché de Nantes. D’autres F. ELSNER/20 MINUTES sont déjà prévus à Bordeaux, Pau et Toulouse. Casino devrait s’y mettre cet été, avec 30 points de vente d’ici à la fin de l’année. Mais Auchan, Leclerc et Système U ont toujours une longueur d’avance, avec plusieurs dizaines de « drives » pour chacun d’entre eux*. W LA FRANCE PIONNIÈRE EN LA MATIÈRE Le concept du « drive » est « en pleine explosion en France, mais il existe très peu en Europe », observe l’analyste Yannick Franc, du cabinet d’études Kurt Salmon. « La France a trouvé le bon concept sur l’e-commerce alimentaire. Le « drive » a déjà rattrapé la livraison à domicile. » avec.fr le site expert de l’éco Faites vos courses en ligne, puis allez les chercher : c’est le concept du « drive ». « Pour les hypermarchés, il serait impensable de passer à côté, analyse Yannick Franc, consultant du cabinet d’études Kurt Salmon. Les enseignes adorent ce système, qui n’engendre aucun surcoût, et génère énormément de chiffre d’affaires. » D’autant que les « drives » solo, où n’entrent pas les clients, sont faciles à construire et peu réglementés. Les grands distributeurs sont donc partis à la chasse aux terrains en bord de route, près des grands axes et non loin des concurrents, dans le but de leur voler un maximum de clients. W * La liste est disponible sur leurs sites Internet. 20 secondes ENTREPRISE Moins d’accidents de travail Selon un rapport annuel sur l’inspection du travail, le nombre d’accidents de travail a diminué de 7,5% en 2009 par rapport à l’année précédente, pour atteindre une fréquence de 36 accidents pour 1000 salariés. 651 453 accidents de travail ont été recensés en 2009 chez plus de 18 millions de salariés, contre 703 976 en 2008. Le nombre de décès liés à un accident de travail a lui aussi baissé avec 538 morts (- 5,4%) , contre 569 en 2008. LUXE PPR se met au vert Le groupe PPR a annoncé hier le lancement d’un nouveau projet d’entreprise en matière de développement durable visant à modifier en profondeur l’empreinte écologique et sociale de l’entreprise. Le groupe de luxe et de distribution, propriétaire de Gucci, Yves Saint Laurent, Balenciaga, Puma, La Redoute ou la Fnac, se fixe pour ambitieux objectif d’atteindre « un nouveau paradigme d’entreprise », dont le terme n’est pas fixé, mais qui devrait « créer des entreprises qui génèrent des bénéfices financiers, sociaux et environnementaux sur le long terme », a déclaré hier son PDG, François-Henri Pinault.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :