20 Minutes France n°2010 22 mar 2011
20 Minutes France n°2010 22 mar 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2010 de 22 mar 2011

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (235 x 305) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 3,2 Mo

  • Dans ce numéro : Cacophonie à l'UMP

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 FRANCE 20 secondes SOCIAL Le secteur de la santé passe à l’action Un préavis de grève pour une journée nationale d’action aujourd’hui a été déposé hier par les deux principaux syndicats du secteur de la santé (CGT, CFDT). Intitulé « 22 de tension, une journée pour tout dire », le mouvement porte sur les conditions de travail. Des grèves, des rassemblements et des pique-niques sont prévus dans de nombreux hôpitaux de France. PERPIGNAN Des braqueurs intimidants Non contents d’avoir commis une série de douze braquages, des braqueurs de Perpignan (Pyrénées- Orientales) étaient allés jusqu’à prendre en chasse une voiture de la police judiciaire et à intimider le procureur de la République. L’équipe vient d’être démantelée par les enquêteurs de l’antenne de police judiciaire de la ville. ÉVÉNEMENT La Journée mondiale de l’eau a lieu aujourd’hui LES PRIX DE L’EAU COURANTE NE COULENT PAS DE SOURCE TIPHAINE RÉTO Le prix de l’eau courante en France reste très opaque. La Fondation France Libertés et le magazine 60 millions de consommateurs profitent donc d’aujourd’hui, Journée mondiale de l’eau, pour lancer une vaste opération transparence. « Le prix du service de l’eau varie de 1 à 7 et sa qualité diffère énormément d’une région à l’autre », affirme Danielle Mitterrand, présidente de France Libertés. Et les informations manquent : seules 1 800 des 36 000 collectivités françaises ont transmis des données sur leur politique d’eau et d’assainissement. Détailler sa facture d’eau Pour lutter contre cette opacité, les deux partenaires inaugurent aujourd’hui une plate-forme citoyenne, prixdeleau.fr, sur laquelle tous les Français sont invités à détailler leur facture d’eau : prix du m 3 d’eau, prix de A. GELEBART/20 MINUTES La qualité de l’eau du robinet n’est pas la même partout. MARDI 22 MARS 2011 W PRIX MOYEN Le prix moyen du m 3 d’eau était de 3 € en janvier 2009, soit une hausse de 50% depuis 1994. L’abonnement annuel qui donne droit à l’eau courante coûte 56 € en moyenne, mais il atteint 80 € en Paca, en Bretagne ou en Aquitaine. l’assainissement, etc. Une synthèse sera proposée en mars 2012, à l’occasion du Forum mondial de l’eau à Marseille. « L’intérêt est de voir si nous payons l’eau au juste prix, explique Marie-Jeanne Husset, directrice de 60 millions de consommateurs. Et le juste prix n’est pas forcément le plus bas, mais celui qui englobe le meilleur rapport qualité-prix. Emmanuel Poilâne, président de France Libertés, souhaite aussi « relancer le débat sur la performance des services » que les opérateurs privés fournissent aux communes. Un débat capital avant l’arrivée à échéance, en 2015, des contrats de gestion de l’eau des communes où résident 75% des Français. W
HO NEWS/REUTERS MARDI 22 MARS 2011 MONDE 11 De nouveaux panaches de fumée se sont échappés hier des réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima. JAPON L’AIEA a averti que la situation reste « très sérieuse » LA CENTRALE DE FUKUSHIMA SOUFFLE LE CHAUD ET LE FROID FAUSTINE VINCENT Les opérations des ingénieurs japonais se sont poursuivies hier pour tenter de reprendre le contrôle de la centrale nucléaire de Fukushima, gravement endommagée après le séisme et le tsunami du 11 mars. Les six réacteurs ont été raccordés au réseau électrique. De la fumée s’est ensuite échappée des réacteurs 2 et 3, entraînant l’évacuation du personnel. Son origine, inconnue, n’a cependant pas inquiété les spécialistes. « A priori, elle est due à un phénomène de combustion. C’est un dysfonctionnement parmi d’autres », assurait Thomas Houdré, directeur des centrales nucléaires à l’Autorité de sûreté nucléaire. Selon lui, « la situation L’agglomération de Tokyo, 35 millions d’habitants, est-elle évacuable ? La question est, pour l’heure, théorique mais pourrait se poser en cas de scénario catastrophe. Aussi bien à l’ambassade de France au Japon qu’à celle du Japon à Paris, on refuse d’envisager cette hypothèse. évolue assez peu ces derniers jours sur le plan technique, car l’exploitant de la centrale utilise des moyens provisoires et assez rudimentaires face à une situation très grave et qui reste incertaine. » Le « panache radioactif » atteindra la France à partir de demain. Martial Jorel, directeur de la sûreté des réacteurs à l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), reste lui aussi prudent. « Il faut absolument poursuivre ces opérations [refroidir le réacteur en larguant de l’eau de mer et mettre de l’eau dans les piscines où le SCÉNARIO CATASTROPHE Comment évacuer 35 millions de Tokyoïtes « Une telle évacuation demande aux populations d’être extrêmement disciplinées, analyse Catherine Guénon, adjointe au chef du bureau des risques majeurs à la Sécurité civile. Ce qui semble être le cas des Tokyoïtes. Mais le fait que Tokyo soit au bord de la mer pose problème car on perd une moitié combustible est stocké], qui sont assez efficaces. » L’AIEA a averti hier que la situation à la centrale reste « très sérieuse » et que « des taux importants de contamination radioactive ont été mesurés aux alentours ». Selon l’OMS, la contamination d’aliments issus de la région signifie que la crise est plus grave que prévu. Le « panache radioactif » devrait atteindre la France métropolitaine à partir de demain ou après-demain, a prévenu Météo France. Le taux de radioactivité sera très faible, donc sans danger, selon l’IRSN. W La catastrophe japonaise à suivre en direct sur de la surface d’évacuation disponible. » « Evacuer Tokyo est impossible, tranche Jean-François Sabouret, directeur du réseau Asie au CNRS. L’absence de profondeur territorial l’empêche. Les Japonais le savent. C’est pour cela qu’ils font des provisions de nourriture et se calfeutrent chez eux. » W ALEXANDRE SULZER 20 secondes SYRIE Des centaines de manifestants à DjassemLa contestation prend de l’ampleur en Syrie. Des centaines de personnes sont descendues hier dans les rues de Djassem, dans le sud de la Syrie. « Ils organisent un sit-in dans le centre de la ville », a déclaré l’un des militants. Par ailleurs, l’armée s’est déployée aux portes de Deraa, près de la frontière jordanienne, où des milliers de personnes réclamant des réformes et dénonçant la corruption se sont rassemblées lundi pour les funérailles d’un manifestant tué la veille. ISRAËL Les chefs du Hamas menacés de mort Après les tirs de dizaines de roquettes de la bande de Gaza vers le sud d’Israël, le vice-ministre des Affaires étrangères, Dany Ayalon, a lancé hier des menaces de mort contre les chefs du Hamas. « Si le Hamas décide de provoquer une escalade, nous y mettrons fin, a-t-il déclaré à la radio. Nous disposons de plusieurs niveaux d’action avant de faire entrer des forces terrestres (dans la bande de Gaza), y compris des menaces directes contre les chefs du Hamas. » BAHREÏN Le roi annonce l’échec d’un complot Le roi de Bahreïn, Hamad ibn Issa al Khalifa, a déclaré qu’un complot étranger contre son pays avait été déjoué, « Un complot étranger a été fomenté pendant vingt à trente ans jusqu’à ce que le terrain soit prêt pour des menées subversives », a déclaré le monarque sunnite. J’annonce l’échec de ce complot. » LIBYE Quatre journalistes libérés Quatre journalistes du New York Times, capturés par les forces pro-Kadhaf en Libye, ont été remis en liberté par les autorités. Anthony Shadid, chef du bureau de Beyrouth et lauréat du prix Pulitzer, Stephen Farrell et les photographes Tyler Hicks et Lynsey Addario ont pu gagner hier la Tunisie.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :