20 Minutes France n°1739 17 déc 2009
20 Minutes France n°1739 17 déc 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1739 de 17 déc 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (235 x 305) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 11,8 Mo

  • Dans ce numéro : Dérèglement diplomatique

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
14 EMPLOI DELPHINE BANCAUD Sa naissance en janvier 2009 a suscité un grand enthousiasme. Annoncé par Hervé Novelli, secrétaire d’Etat au Commerce comme une « révolution », ce nouveau dispositif devait démocratiser la création d'entreprises, en facilitant les démarches administratives de l'installation et en instaurant un régime social simplifié pour le créateur. Un an plus tard, le statut d’autoentrepreneur garde toujours un bon capital d'image aux yeux du grand public, même s’il a généré quelques vraies déceptions. Un objectif dépassé Son succès est tout d'abord quantitatif puisque 300 000 personnes se sont inscrites à ce nouveau régime, dépassant l'objectif que le gouvernement s'était fixé de 200 000 auto-entrepreneurs d'ici à la fin 2009. Autre pari gagné : celui de la simplicité des démarches, car selon les premiers résultats de l’Observatoire de l'auto-entrepreneur, révélés mercredi dernier, 70% des 1000 personnes interrogées déclarent n'avoir rencontré aucune difficulté importante lors des différentes étapes de leur parcours. Au final, 83% d'entre eux sont satisfaits de ce statut car ils apprécient notamment l’indépendance qu’il apporte. Enfin, le gouvernement se frotte les mains car le régime de l'auto-entrepreneur a aussi permis de faire émerger certaines activités qui auraient pu être exercées au noir et ainsi récupérer les charges sociales et fiscales qui jusqu'alors lui échappaient. « Il va rapporter 200 millions d’euros de rentrées fiscales en 2009 », a ainsi annoncé Hervé Novelli. Une réalité plus contrastée En revanche, là où le bât blesse, c'est que ce sur les 300 000 auto-entreprises créées, seulement 40% ont déclaré un chiffre d'affaires. Preuve que certains apprentis patrons ont jeté l’éponge rapidement ou qu'ils ont mis en sommeil leur affaire. Autre point noir : alors que ce nouveau régime était initialement destiné aux salariés, retraités, fonctionnaires, étudiants, etc., souhaitant compléter leurs revenus, il a été pris d'assaut par les demandeurs d'emploi, qui représentent la moitié de cette population de nouveaux patrons. Ces derniers tentent de subsister à leurs besoins par ce biais, mais tirent de très faibles revenus de leur activité. Car toujours selon l'Observatoire, le chiffre d’affaires moyen des auto-entrepreneurs s’élève à 5 200 €, ce qui génère in fine pour eux un revenu JEUDI 17 DÉCEMBRE 2009 BILAN En un an, ce régime a réussi à s'imposer, sans pour autant lever toutes les inquiétudes DÉBUTS ENCOURAGEANTS POUR L’AUTO-ENTREPRISE VALÉRIE FROGER Auteur de Autoentrepreneur : toutes les réponses à vos questions.* Quelles sont les raisons de fêter le premier anniversaire du régime d'auto-entrepreneur ? Ce régime est vraiment innovant car il a instauré le principe « pas de chiffre d'affaires = pas de charges sociales ou fiscales à débourser » que les créateurs d’entreprises réclamaient depuis plusieurs années. Les démarches sont également très faciles, car on s’inscrit en quelques clics seulement. Pourquoi autant de déperdition entre le nombre d'inscrits au régime et ceux qui déclarent un chiffre d'affaires ? Le lancement du dispositif s’est accompagné d'une forte publicité, qui a entraîné des inscriptions massives. Mais face à la réalité, beaucoup ont abandonné. Je pense cependant que cette situation va peu à peu s’estomper et que les prochains inscrits auront réellement une activité. Mais ces nouvelles entreprises ne sont pas très lucratives... Oui, car il faut du temps pour installer une nouvelle activité. Par ailleurs, il faut rappeler que la vocation initiale de ce régime n'est pas de fournir un emploi à ceux qui n'en ont pas, mais d'apporter du pouvoir d'achat supplémentaire aux personnes ayant déjà une source de revenus. L’auto-entreprise ne permet pas de vivre décemment à ceux qui exercent exclusivement une activité dans ce cadre. Quelles sont les autres limites de ce régime selon vous ? Il reste fermé à de nombreuses activités (juridiques, de santé, d'auteur...) et n’est pas intéressant pour celles qui génèrent des achats de matériel, car il est impossible de récupérer la TVA. Par ailleurs, il comporte un piège : les personnes inscrites qui n’auront pas déclaré de chiffre d’affaires pendant un an pourraient voir basculer d'office mensuel net de 775 €, très insuffisant pour pouvoir vivre décemment. L’année 2010 sera donc décisive pour ces auto-entrepreneurs, qui seront condamnés à voir progresser leurs revenus, sous peine de devoir laisser tomber leur affaire. Pour l’heure, ils semblent croire aux lendemains qui chantent car la majorité des sondés par l’Observatoire prévoient une croissance de 50% de leur volume de chiffre d’affaires en 2010. Verdict dans quelques mois. W « IL N’A PAS VOCATION À FOURNIR UN EMPLOI À CEUX QUI N’EN ONT PAS » DR PRÈS D’UN TIERS DES AUTO-ENTREPRENEURS ONT DÉJÀ UN AUTRE EMPLOI leur activité vers le régime de la microentreprise et devoir payer par anticipation un forfait de cotisations sociales de 342 € pour un trimestre. Dans l’attente d'une solution, le seul moyen d'éviter cet écueil est de faire un courrier de cessation d’activité au centre de formalités des entreprises avant l’échéance. Certains redoutent que ce régime puisse constituer à terme une menace sur le salariat. Qu’en pensez-vous ? J’ai ouï dire que certaines entreprises incitaient leurs salariés à s’installer en tant qu’auto-entrepreneurs, mais il s’agit de cas très marginaux. W * Ed. Dunod, 14 €, à paraître en janvier.
LA MÈRE LA FILLE & LA MODE LA FILLE & LA MODE LA MÈRE & LA MODE LA MÈRE LA FILLE LA MÈRE LA FILLE & LA MODE LA FILLE & LA MODE LA Mf:RE NDfM/dlt LA FILLE P l - LAMODE Uta x. LA Mf: RE & LA MODE LAM RE LA FILLE LA MÈRE LA FILLE & LA MODE LA FILLE & LA MODE COMPTOIR DES & LA MODE LA MÈRE COTONNIERS LA MÈRE LA FILLE & LA MODE LA FILLE & LA MODE LA MÈRE & LA MODE LA MÈRE LA FILLE LA Mf:RE LA FILLE & LA MODE LA FILLE & LA MODE LA Mf:RE & LA MODE LA MÈRE LA FILLE LA Mf:RE LA FILLE & LA MODE 12 PLACE SAI NT SULPICE 75006 PARIS-www.comptoirdescotonniers.com- blog: www.brevesdestyle.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :