20 Minutes France n°1734 10 déc 2009
20 Minutes France n°1734 10 déc 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1734 de 10 déc 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (235 x 305) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 6 Mo

  • Dans ce numéro : Le RER A sur une ligne dure

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
M. FEDOUACH/AFP 10 FRANCE Le ministre Eric Woerth a confirmé hier que les fichiers dérobés étaient une « source ». FISC Les révélations du banquier confirmées L’ÉTAT A UTILISÉ UNE LISTE DE NOMS VOLÉE VINCENT VANTIGHEM ET MAUD DESCAMPS Du paradis fiscal à l’enfer judiciaire. Brandie par le gouvernement depuis la rentrée, la liste des 3 000 personnes soupçonnées d’évasion fiscale en Suisse aurait, en réalité, été volée. C’est ce qu’affirme un ex-cadre de la banque HSBC Private Bank de Genève, qui a révélé hier au Parisien avoir transmis des milliers d’informations au gouvernement français après les avoir dérobées. HSBC a confirmé la nouvelle dans la journée, tout en nuançant la portée du larcin. « Il y a potentiellement moins de dix noms » sur la liste qui a été volée, a assuré l’établissement, qui a par ailleurs déposé une plainte en Suisse. « Il n’a pas été rémunéré » Il n’empêche, l’affaire met désormais le gouvernement français dans l’embarras. Constituée pour inciter les fraudeurs à se repentir et à payer leurs impôts en L’UMP GÊNÉE AUX ENTOURNURES « A l’époque, Eric Woerth ne cherchait pas à savoir si les chèques qu’on lui remettait étaient prélevés sur des comptes suisses non déclarés au fisc français ! » C’est une drôle d’histoire qu’a racontée, fin septembre, un banquier suisse au journal Le Matin. En mars 2007, Eric Woerth, alors trésorier du candidat Sarkozy, s’est en effet rendu à Genève afin de recueillir des fonds pour la campagne présidentielle. Il aurait ainsi récupéré près de 50 000 €, sans se soucier à l’époque de savoir si les généreux donateurs étaient des évadés fiscaux. Aujourd’hui, on ne sait pas si des adhérents de l’UMP figurent sur la fameuse liste d’Eric Woerth. « Nous n’avons fait France, cette liste n’aurait plus aucune valeur si elle avait été obtenue illégalement. « Une preuve obtenue de cette manière ne peut être utilisée dans le cadre d’une enquête », nous a ainsi confié Grégoire Lafarge, avocat en droit pénal des affaires. Ministre du Budget, Eric Woerth le sait bien. Hier, après avoir affirmé que « tout [était] légal », il a reconnu que l’ancien salarié de HSBC était une « source ». « Il n’a pas été rémunéré », a-t-il ajouté. W W ENQUÊTE À NICE En juin dernier, le procureur de Nice, Eric de Montgolfier, a ouvert, dans le plus grand secret, une enquête préliminaire sur le fichier volé, pour vérifier si des comptes appartenant à ces personnes ont servi à des opérations de blanchiment. aucune vérification », nous a assuré, hier, Dominique Paillé, porte-parole du parti. On ne sait pas non plus s’il y a des membres ou sympathisants de cette formation parmi le millier de personnes qui ont régularisé leur situation depuis la rentrée. Cette affaire fait aussi quelques vagues du côté du lac Léman. « Cet été, nous avons perdu quelques-uns de nos 550 adhérents. Ils n’étaient pas contents de toute cette mauvaise presse », reconnaît Jean-Pierre Pissetaz, délégué de l’UMP en Suisse. Qui n’est pourtant pas rancunier : « J’ai invité Eric Woerth à revenir en Suisse. J’espère qu’il le fera dans les six prochains mois. » W V. V.
JEUDI 10 DÉCEMBRE 2009 MONDE 11 ÉTATS-UNIS Le gouvernement va verser des compensations financières aux tribus indiennes L’ÉTAT FÉDÉRAL RÉPARE UNE INJUSTICE DU PASSÉ ARMELLE LE GOFF C’est une procédure longue de treize années qui s’achève. Un conflit judiciaire auquel le gouvernement américain vient de mettre un terme en versant 1,4 milliard de dollars aux plaignants, quelque 400 000 personnes représentant 300 tribus indiennes. La somme, symbolique comparée aux milliards de dollars de dette accumulée par Washington à l’égard des Indiens (ces derniers réclamaient 58 milliards de dollars), sera débloquée après validation du Congrès. Mais le geste vient parachever l’engagement de Barack Obama pendant sa campagne. « Avec cette annonce, nous faisons un pas important vers une réconciliation sincère entre les bénéficiaires des fonds et le gouvernement fédéral », s’est félicité le Président. L’argent n’était pas redistribué Lancée par Elouise Cobell, membre de la tribu des Blackfeet, la procédure est AVORTEMENT L’IRLANDE DANS LE COLLIMATEUR DES FEMMES La plainte de deux Irlandaises et d’une Lituanienne, qui accusent l’Eire d’interdire l’avortement, a été examinée hier, lors d’une audience de la Cour européenne des droits de l’homme, à Strasbourg. Les trois femmes estiment avoir été victimes de violations de leurs droits à la vie et au respect de la vie privée, notamment, tels qu’ils sont inscrits dans la Convention européenne des droits de l’homme. Leur avocate s’est employée à expliquer à quel point le système irlandais était répressif à l’égard des femmes qui recourent à l’avortement. Une femme qui avorte dans le pays « encourt une peine de prison à vie ! », a- t-elle souligné. L’Irlande est, avec Malte et la Pologne, l’un des pays les plus restrictifs en la matière en Europe. L’avortement est autorisé, en principe, si la vie de la mère est en danger. Dans les faits, les médecins répugnent à pratiquer ce type d’intervention. La décision de la Cour fera jurisprudence. W emblématique du traitement longtemps réservé aux Amérindiens. En 1887, l’Etat fédéral décide de diviser puis d’administrer les 23 millions d’hectares de terres indiennes, riches en gaz et en pétrole. Mais si l’Etat encaisse les dividendes, il oublie parfois de les redistribuer. Certains Amérindiens n’ont jamais vu la couleur de l’argent qui leur était dû. C’est pour eux que Cobell se bat. Petite fille, elle se souvient avoir entendu les anciens s’interroger sur les fonds qui leur étaient reversés. Depuis, elle est devenue banquière à la Native American Bank, un établissement qu’elle a créé et qui distribue des prêts à vingt-trois tribus. Dans les réserves, l’économie, sinistrée, fonctionne au ralenti. Le taux de chômage atteint parfois 80% et l’alcoolisme fait des ravages. L’accord ne changera pas fondamentalement les choses. Mais il prévoit que 60 millions de dollars soient consacrés à des bourses scolaires pour les étudiants amérindiens. Peut-être un premier pas vers un nouvel essor. W RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO LA MISSION DE L’ONU FAIT DÉBAT AU CONSEIL DE SÉCURITÉ Le Conseil de sécurité est face à un casse-tête en République démocratique du Congo (RDC). Il doit proroger, et peut-être repenser, le mandat de la Monuc, la force de paix de l’ONU sur laquelle pleuvent les critiques et dont Kinshasa souhaite être débarrassé. Selon des diplomates siégeant au Conseil, la reconduction du mandat de la Monuc, prévue pour le 21 décembre, suscite un « débat très difficile ». Il porte sur deux points : la poursuite ou non du soutien de l’ONU à l’opération controversée Kimia 2 contre les rebelles hutus rwandais dans l’est du pays, et la durée de reconduction du mandat de la Monuc, déployée depuis dix ans, et que le président Joseph Kabila aimerait voir partir prochainement. S. LOEB/AFPL. SMITH/EPA/SIPA Un chef de tribu prend la parole lors de la Conférence des nations tribales, en novembre. En jeu, une répartition équitable des richesses produites sur le territoire des Indiens. Kinshasa demande que le mandat, d’habitude reconduit pour un an, le soit pour six mois afin d’enclencher, en juin 2010, pour le 50 e anniversaire de l’indépendance de l’ex-Congo belge, un retrait graduel sur un an. Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, recommande, dans un rapport publié mardi, une reconduction également pour six mois. La Monuc va renforcer sa présence « Va-t-on s’engager dans cette transition ? s’interroge l’ambassadeur de France à l’ONU. Si le pays hôte le demande, il est difficile de dire non, mais comment faire en sorte que cette transition soit réussie et n’oblige pas la communauté internationale à revenir dans quelques années ? » Le gouvernement congolais peine, avec une armée indisciplinée et des infrastructures détruites par des années de guerre, à tenir le pays face aux milices qui sévissent à l’Est. En dix ans, le conflit a fait deux millions de morts, selon les ONG. Hier, la Monuc a annoncé qu’elle allait « renforcer » sa présence dans le Nord-Ouest pour « éviter que la situation se détériore ». W 20 secondes GRÈCE L’Etat au bord du gouffre L’impasse financière « menace la souveraineté nationale de la Grèce », pour la première fois depuis le retour de la démocratie en 1974, a dit, hier, le Premier ministre grec, Georges Papandréou. ROYAUME-UNI Taxe sur les bonus Le ministre britannique des Finances, Alistair Darling, a annoncé, hier, la création d’une taxe sur les bonus, que devront payer les banques versant des primes dépassant 25 000 livres (environ 27 500 €) à leurs employés, d’ici à avril 2010. PROCHE-ORIENT L’Europe veut des explications Le Parlement européen a indiqué, hier, avoir demandé des explications aux autorités israéliennes, qui ont empêché une délégation de députés européens de se rendre dans la bande de Gaza.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :