20 Minutes France n°1729 3 déc 2009
20 Minutes France n°1729 3 déc 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1729 de 3 déc 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (235 x 305) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 9,7 Mo

  • Dans ce numéro : Au mondial comme des bleus

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
26 PARIS SPORT FOOTBALL Le PSG s’est imposé hier chez les Boulonnais (2-5), qui s’enlisent au classement LES PARISIENS METTENT BOULOGNE À LA PORTE ALEXANDRE PEDRO Au diable la manière, le PSG a fait dans la froide efficacité hier pour enfoncer encore un peu plus Boulogne-sur-Mer en match retard de la 14 e journée de Ligue 1. Si les Parisiens ont soigné leur différence de buts et remontent à la 7 e place, ce 2-5 passé chez le promu est trompeur. Le PSG a surtout profité de la faiblesse des Rouge et Noir, fâchés avec la victoire depuis le 2 août dernier. Le plongeon d’Erding Apathique en début de match, le PSG a pourtant longtemps filé un mauvais coton. Une frappe cadrée, un but en première mi-temps... Les Boulonnais, par l’intermédiaire de Guillaume Ducatel, donnent une leçon de réalisme aux Parisiens. Piqués au vif, les hommes de Claude Makelele desserrent le frein à main après la pause. Très en vue dans un rôle plus avancé qu’à l’accoutumée, Clément Chantôme montre la voie d’une belle reprise du droit (60 e ), avant que Mevlut Erding ne fasse basculer le match deux minutes plus tard en abusant l’arbitre. Fantôme ou pas, le penalty est transformé par Peguy Luyindula. Déjà mal en point avant la rencontre, le moral boulonnais est plombé. Erding en profite pour signer ses quatrième et cinquième buts de la saison aux 67 e et 70 e . Dans les dernières minutes, Maurice répond à un penalty du Boulonnais Ramaré. Touchés mais pas encore coulés, les Boulonnais ne se résignent pas à retrouver la Ligue 2. « S’il faut en chier, on en chiera jusqu’au bout », jure le gardien nordiste, Jean-François Bédénik. Il risque de ne pas être déçu. W ON JOUE LE MATCH ce soir, de 21 h 30 à 23 h L’émission sur les pronostics sportifs animée par Christophe Pacaud et Lionel Rosso, avec Alexandre Pedro de 20 Minutes. P. HUGUEN / 20 MINUTES JEUDI 3 DÉCEMBRE 2009 Les Parisiens de Younousse Sankharé sont 7 es , les Boulonnais de Perrinelle, 19 es .
JEUDI 3 DÉCEMBRE 2009 SPORT 27 TENNIS La Française, qui a vécu une saison difficile, réunit la presse ce matin à Paris AMÉLIE MAURESMO SE DIRIGE VERS LA SORTIE ROMAIN SCOTTO Il y a trois mois déjà, le plaisir n’était plus là. Mis à part « une bonne bouteille de vin », Amélie Mauresmo n’avait plus envie de rien après son dernier match sur le circuit. C’était en septembre dernier, lors d’un US Open que la Française a quitté sur une claque, peut-être bien celle de trop, face à la Canadienne Alexandra Wozniak au 2 e tour. Elle avait alors mis un terme à sa saison, sans évoquer pour autant le mot « retraite ». A 30 ans, la Française pourrait officialiser ce retrait définitif, ce matin « Depuis mon retour de l’US Open, j’ai essayé de m’entraîner, mais je n’ai pas retrouvé l’envie de reprendre la compétition. » à Paris. Convoquer la presse dans un restaurant cossu de l’Ile-Saint-Germain n’est pas dans ses habitudes. Lassée par les déplacements, selon ses proches, A. REAU / SIPA La championne française n’a jamais réussi à trouver ses marques à Roland-Garros. l ‘ex-numéro 1 mondiale devrait très probablement dire stop. « Depuis mon retour de l’US Open, j’ai essayé de m’entraîner, mais je n’ai pas retrouvé l’envie de reprendre la compétition », glissaitelle une fois rentrée en France. La réflexion a duré trois mois. Un laps de temps pendant lequel son nom a circulé dans le giron fédéral, où elle a W FIN D’UNE GÉNÉRATION Cette année, deux filles de la génération d’Amélie Mauresmo ont déjà annoncé leur retraite : Emilie Loit et Nathalie Dechy, ce qui avait d’ailleurs ému leur copine de Coupe Davis. proposé ses services pour chapeauter le secteur féminin à la DTN. Dans ces conditions, on imagine mal la Française repartir pour une saison. Si c’est le cas, elle pourrait décider de cibler un ou plusieurs tournois, comme Wimbledon et Coubertin, pour une tournée d’adieu similaire à celle de Fabrice Santoro. Car il y a deux lectures de la carrière d’Amélie Mauresmo. Celle d’une ex-numéro 1 mondiale, victorieuse de deux Grands Chelems et du Masters. Mais aussi celle, moins glorieuse, d’une joueuse plus friable mentalement, incapable de trouver ses marques à Roland-Garros au fil des ans. En attendant, dans son entourage, personne ne commente la décision prise par l’athlète. Ni Jérôme Bianchi, le kiné personnel, ni Alexia Dechaume, l’agent, ni Loïc Courteau, le coach historique. Indice ou pas, sur la page d’accueil de son site officiel, la joueuse ne s’affiche pas raquette en main. Elle salue le public d’un petit geste de la main en quittant un court de tennis. Une sortie qui a tout d’un au revoir. W



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :