20 Minutes France n°1729 3 déc 2009
20 Minutes France n°1729 3 déc 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1729 de 3 déc 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (235 x 305) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 9,7 Mo

  • Dans ce numéro : Au mondial comme des bleus

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
18 CULTURE BENJAMIN CHAPON Une expo Blutch avec des dessins et rien que des dessins, un hommage aux « Tuniques Bleues », la BD russe invitée d’honneur, une performance live de Enki Bilal… Le Festival de la bande dessinée d’Angoulême dévoilera demain l’excitant programme de sa 37 e édition, ainsi que la sélection officielle des cinquante-huit albums en compétition pour le prestigieux Fauve d’or. En avant-première, Benoît Mouchart, directeur artistique de l’événement, anticipe pour nous les polémiques à venir… G Dompter les Fauves Prix Intergénérations, prix Regards sur le monde, prix de l’Audace… La nouvelle dénomination des prix sera la grande nouveauté. En 2007, les prix d’Angoulême avaient déjà été radicalement réformés. Etaient alors remis un Fauve d’or (meilleure BD de l’année) et six Essentiels. « On a eu un retour mitigé des libraires. Le public n’accordait pas forcément de valeur aux prix ex aequo. Les nouveaux prix seront des conseils de lecture en fonction des affinités de chacun. Le but est que le plus grand nombre de personnes trouve dans le palmarès la BD qui lui convient. » G Où est la BD populaire ? Sujet sensible et récurrent : la faible représentation des BD à succès à Angoulême. Aux accusations d’élitisme, Benoît Mouchart oppose un choix « d’œuvres de divertissement de qualité, sur le plan du scénario comme du dessin. » Et cite René Goscinny : « Il faut savoir précéder les goûts du lecteur, pas se contenter de les suivre. » D’autres observateurs notent, quant à eux, le faible niveau de la production BD grand public ces dernières années… G Quelle sélection ? Trop /pas assez de mangas, de comics, de séries… Comme JEUDI 3 DÉCEMBRE 2009 EXCLUSIF Le 37 e Festival de la bande dessinée se déroulera du 28 au 31 janvier prochains ANGOULÊME LAISSE ÉCLATER QUELQUES BULLES M . DOVIC / 20 MINUTES Benoît Mouchart, le directeur artistique du festival d’Angoulême, hier à Paris. W FAIRE LE SHOW Quatre ans après sa création, le Concert de dessins est devenu un label. Le spectacle musical durant lequel le public voit une BD originale se dessiner en direct sera cette année scénarisé par l’un de ses inventeurs, Zep. « Ce sera une histoire de fantômes, et la musique sera plutôt rock. » En revanche, et contrairement à l’an dernier, aucun autre concert illustré n’est prévu. « Je ne veux pas que ce soit systématique, parce que ça deviendrait artificiel. » tous les ans, la sélection soulèvera nombre de polémiques dans le petit monde du neuvième art. « Toutes les attentes du milieu sont focalisées sur nous. On est devenus le ministère de la BD. Et finalement, comme tout palmarès, le nôtre engendre souvent plus de frustration que de bonheur chez les éditeurs. » W
REVUE DE PRESSE 19 L’EXPRESS LE BERNARD VIT BIEN PEINARD PHOTOS DR RÉALISÉE PAR ANNE KERLOC’H A deux c’est bien, à deux les yeux dans les yeux, c’est gracieux, à deux mains dans la même PME, c’est fructueux. L’Express s’intéresse au couple Ockrent-Kouchner, duo dont « la popularité intrigue et l’opportunisme agace », entre opérations immobilières et luxueuses prestations (15 000 € la journée d’animation pour madame). Pour filer la thématique « Bernard », si chaleureuse à l’orée de l'hiver, un portrait de Bernard « le Sphinx » Thibault. Le leader de la CGT « raffole des sketchs d’Anne Roumanoff », mesure 1,82 m et aimait regarder « Bonne nuit les petits » chez ses grands-parents. W ÇA M’INTÉRESSE LES PETITS MAUX DE LA TECHNO Hou, les hideux dangers qui nous guettent au rayon informatique... Chaque jour, des milliers d’hommes et de femmes innocents souffrent de plaies où la purulence le dispute aux circuits imprimés. « La tendinite du BlackBerry » ravage les pouces les plus aguerris, la « dermite de la chaufferette » fait rougir les cuisses par portable interposé. Et on vous épargnera les détails de « l’hidradénite palmaire de la PlayStation », affection dermatologique provoquée par la transpiration des mains, elle même induite par l’excitation due à des parties frénétiques de jeux vidéo. Glamour et glandes sudoripares, on adore. W HISTORIA UN SIÈCLE, TOUTE UNE HISTOIRE Le confident, « c’est une suprise, c’est un enchantement ! » Ce meuble inouï, à la fois « merveilleux bureau de dame » et « séduisante table coiffeuse » est à vous, mesdames pour six francs soixante-quinze par mois. Tout est d'époque dans ce fac-similé du premier numéro d’Historia, même les pubs (oups ! les réclames). Né le 5 décembre 1909, le magazine racontait les « dessous de l’histoire », les amours de la Pompadour et de Louis XV, mais aussi Les mémoires du général baron de Marbot : « Ma grand-mère avait eu sept frères, qui, tous, selon l’usage de la famille de Verdal, avaient été militaires... » W PARIS MATCH LES CHIRAC PRÉSENTENT SUMETTE Plus chic que le rat de bibliothèque, le bichon de bibliothèque. Pas n’importe quel bichon, en fait. Voici Sumette, le chien-chien à son Chichirac, le « ouah-ouah » de la République. Au milieu des « 70 000 livres » de Karl Lagerfeld, son museau pointe « du somptueux sac Vuitton dans lequel elle a voyagé ». Sumette « semble sonnée par tant d’érudition » bien que le couturier fasse preuve à son égard d’une certaine tendresse capillaire. Constatant qu’elle incarne parfaitement « une houpette vivante », il promet de lui « faire livrer du shampooing sec ». W



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :