20 Minutes France n°1728 2 déc 2009
20 Minutes France n°1728 2 déc 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1728 de 2 déc 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (235 x 305) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 13,5 Mo

  • Dans ce numéro : L'un des derniers procès du nazisme

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 FRANCE SÉCURITÉ Une campagne de prévention sur les deux-roues a été lancée hier LE SCOOTER, C’EST TROP « MORTEL » VINCENT VANTIGHEM Il y a Sophie, la mère de Jorick, qui aimerait donner sa vie pour « rendre des pattes à [son] fils ». Il y a Mélanie qui a « rebondi dans les trois voitures d’en face ». Il y a aussi Joëlle qui ne cesse pas de penser à la tête de son frère « qui passe sous les roues ». Tous ont en commun d’avoir vécu un drame à cause d’un scooter. Tous ont eu le courage de le raconter. 72 tués en 2008 contre 105 en 2007 Avec cinq autres personnes, Sophie, Mélanie et Joëlle prêtent leurs tragiques histoires à « Mortel Scooter » *, une campagne de vidéos de prévention routière lancée, hier, en France. En un an, le nombre de tués en scooter a bien diminué de 31,5% (72 en 2008 contre 105 en 2007). Mais ce deux-roues reste la première cause de mortalité sur la route pour les jeunes de 14 à 17 ans. « Et le nombre de blessés reste audessus des 5 000, révèle Thomas Le Quellec, porte-parole de l’association Prévention routière. Il faut continuer à interpeller les consciences. » ÉDUCATION PROFS EN GRÈVE LE 15 DÉCEMBRE Une large intersyndicale appelle à « une journée nationale de mobilisation » de l’enseignement le 15 décembre. Les signataires veulent « dénoncer le projet régressif du gouvernement pour la formation des enseignants ». Une réforme prévoit le recrutement des profs à bac +5 et la suppression des IUFM. W DR « Mortel Scooter » raconte le drame vécu par des anonymes à cause d’un deux-roues. Et à proposer des solutions. Comme il y aun an, l’association a préconisé hier de transformer le brevet de sécurité routière en un « vrai permis » et à mettre en place un « contrôle technique » du scooter. « Certains jeunes débrident leur machine pour atteindre 100 km/h, mais ne changent rien à leurs freins. Ce sont des bolides de circuit qu’on lance sur les routes LE CHIFFRE 141% D’AUGMENTATION DU NOMBRE DE VIDÉOS VISIONNÉES SUR LE WEB EN FRANCE EN UN AN. EN MOYENNE, LES FRANÇAIS REGARDENT 156 VIDÉOS CHAQUE MOIS. (Comscore.) Le Ministre du Budget Eric WOERTH invité de ‘‘Face à Nous » Ce soir sur Public Sénat Mercredi 2 décembre à 23h En partenariat avec : Canal 13 de la TNT et www.publicsenat.fr de campagne », poursuit le porte-parole de l’association. A la direction de la sécurité et de la circulation routière, on se défend pourtant de tout immobilisme. « Une grande réflexion est en cours. Depuis juin, nous avons déjà eu quatre réunions sur ce sujet. » La prochaine est prévue en début d’année prochaine. W * www.mortelscooter.fr MERCREDI 2 DÉCEMBRE 2009 JUSTICE UNE MÈRE DISPARUE AVEC SA FILLE DEPUIS SEPT ANS RÉAPPARAÎT Une mère disparue il y a sept ans avec sa fille de 2 ans pour fuir son époux, et sous le coup d’un mandat d’arrêt, est sortie de la clandestinité la semaine dernière en Ariège. Comme l’a révélé hier La Dépêche du Midi, Céline Chauveton, aujourd’hui âgée de 37 ans, s’est présentée chez un avocat dans la ville de Foix, lui disant : « Je souhaite en finir avec la cavale. Je n’en peux plus. » Et M e Guy Dedieu a pris contact avec le parquet. « J’ai pris la décision de prévenir le procureur de la République et ensuite, de l’accompagner au commissariat de Montpellier », a-t-il déclaré. « C’était dans son intérêt de se présenter spontanément, car si elle avait été arrêtée par hasard en Ariège, elle aurait été ENTREPRISES CONCILIER LA VIE PRIVÉE ET LE BUREAU Développer des crèches d’entreprises, mettre en place des chèques emploi service ou des mutuelles avantageuses, encourager le temps partiel choisi, limiter les réunions tard le soir ou tôt le matin. En signant la charte de la parentalité en entreprise, 153 sociétés se sont engagées à respecter ce genre d’obligations. L’Observatoire de la parentalité en entreprise a annoncé hier que trente et une nouvelles sociétés – comme Accenture, la Banque de France ou PPR – ont rejoint l’initiative visant à mieux concilier la vie professionnelle et la vie familiale de leurs salariés. « Un phénomène d’émulation est en train de naître », s’est félicité le ministre du Travail, Xavier Darcos. Cette charte a été lancée en avril 2008 par L’Oréal et SOS Prema, une association d’aide aux parents d’enfants prématurés, pour qui le stress au travail est une des causes de naissance avant le terme. Une étude dévoilée hier révèle qu’une majorité d’adolescents jugent le travail de leurs parents stressant, fatigant ou très dur. W incarcérée », a expliqué le procureur. Le tribunal, qui l’a laissée en liberté, l’auditionnera le 27 février prochain. Condamnée à un an de prison en 2007 Avant de s’enfuir, Céline Chauveton avait indiqué qu’elle craignait des abus sexuels de son conjoint sur leur fille. Le père avait bénéficié d’un non-lieu. Durant sa cavale, elle a été condamnée d’abord à trois mois, puis à un an de prison en 2007. Elle s’était réfugiée dans des communautés religieuses, puis chez des viticulteurs dans l’Aude, avant de s’installer pendant une durée plus longue en Ariège. Elle était parvenue à scolariser sa fille en modifiant légèrement son nom. W W LE PRÉCÉDENT DE XAVIER FORTIN EN ARIÈGE L’Ariège a déjà servi de refuge à un père dans la clandestinité, Xavier Fortin, arrêté en janvier 2009. Il avait disparu en 1998, avec ses deux fils, alors âgés de 6 et 7 ans. Il a fait deux mois de prison avant de reprendre la vie avec ses fils dans la montagne. Selon le procureur, cette issue heureuse a dû jouer un rôle dans la décision de Céline Chauveton de se rendre.
MERCREDI 2 DÉCEMBRE 2009 FRANCE 9 20 secondes JUSTICE Non-lieu invalidé pour un gendarme La cour d’appel d’Aix-en-Provence (13) a infirmé hier le non-lieu rendu en août au bénéfice d’un militaire qui avait tué de trois coups de feu un homme qui tentait de s’évader de la gendarmerie de Brignoles (83). Il sera renvoyé devant une cour d’assises pour « coups mortels ». Son avocat, « surpris de la décision », a annoncé « étudier l’opportunité d’un pourvoi en cassation ». Les contraventions à Troyes jugées illégales La cour d’appel de Nancy a annulé hier dix contraventions pour stationnement non payé dressées à un avocat de Troyes et surtout toutes celles émises depuis 2005. Le tribunal a estimé que les arrêtés réglementant le stationnement n’étaient pas motivés, comme le demande le Code général des collectivités territoriales. ENVIRONNEMENT Le fioul qui a souillé le littoral n’a pu être identifié UNE POLLUTION D’ORIGINE INCONNUE À NANTES, FRÉDÉRIC BRENON Le mystère reste entier. Le résultat des analyses du mazout qui a souillé, ces derniers jours, les plages de Loire- Atlantique et de Vendée a été dévoilé hier. Premier enseignement : les galettes de fioul recueillies ont toutes la même origine. Second enseignement : elles ne proviennent ni du naufrage de l’Erika (1999), ni de celui du Prestige (2002), ni d’une fuite de la raffinerie de Donges (2008). Pour le Cedre, laboratoire brestois qui a analysé les échantillons, il ne reste donc que deux explications possibles à cette « pollution orpheline » : un dégazage de navire en mer ou une remontée de fioul provenant d’une épave de fond. Recherches compliquées « Nos chimistes ont des doutes sur la probabilité qu’il s’agisse d’un dégazage, car les résidus recueillis sont homogènes. Ceux qui sont habituellement rejetés des cuves d’un bateau sont plutôt des mélanges de produits, rapporte le Cedre. Quant à une éventuelle épave qui fuit, il faudrait qu’elle F. PERRY/AFP Dimanche, sur la plage de Lays (Vendée). soit située à une centaine de kilomètres maximum du littoral. C’est possible, il y en a des milliers près de nos côtes. On poursuit donc nos recherches, mais c’est très compliqué. Il n’est pas sûr qu’on trouve. » Plus de dix tonnes de galettes de fioul ont été ramassées. Plusieurs mairies ont déposé plainte. W W ALGUES VERTES G Hier, la cour administrative d’appel de Nantes a augmenté les indemnités que devra payer l’Etat pour la prolifération des algues vertes. L’association Eau et rivières de Bretagne s’est vu attribuer 15 000 € de dommages et intérêts contre 2 000 € en première instance. Halte aux marées vertes et Sauvegarde du Trégor recevront 3 000 € chacune, contre 1 € précédemment. G Par cette décision, la cour reconnaît que « le laxisme et les carences des préfets ont bel et bien favorisé la prolifération des algues vertes », selon Eau et rivières de Bretagne. Le développement de ces algues, toxiques lorsqu’elles se décomposent, s’explique par un afflux excessif de nitrates provenant de l’agriculture.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :