20 minutes Genève n°2022-01-03 lundi
20 minutes Genève n°2022-01-03 lundi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2022-01-03 de lundi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 8,6 Mo

  • Dans ce numéro : le réveillon aux côtés des pompiers.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu LUNDI 3 JANVIER 2022/20MINUTES.CH Nez Rouge en demi-teinte Suspendu l’an passé en raison de la pandémie, le service Nez Rouge a repris pour les Fêtes dans six sections, dont cinq romandes (Fribourg, Valais, Lausanne, Est vaudois et Nord vaudois). Les quelque 1200 bénévoles mobilisés ont effectué 1175 transports, soit 27% d’une année normale. Ils ont ramené 2435 personnes. La dispute entre frères finit mal AESCH (BL) Une dispute entre deux frères de nationalité turque s’est envenimée et s’est terminée par un coup de feu tiré en pleine rue, samedi soir. C’est le cadet, âgé de 43 ans, qui a fait feu sur son aîné, âgé de 46 ans. Ce dernier a été grièvement blessé. Il a été transporté à l’hôpital après avoir reçu les premiers soins sur place. Le plus jeune a également été blessé à la main. Les motifs de leur altercation font l’objet d’une enquête, a précisé la police cantonale. Centrale du 118 : « Ce n’est pas un job comme les autres » GENÈVE Des milliers d’appels sont traités chaque année par la ligne d’urgence des pompiers. Petite visite un soir de réveillon. « Bonsoir, il y a de la fumée sur un bâtiment en face de chez moi », signale une habitante au 118. À l’autre bout du fil, un des douze opérateurs de la centrale d’appels du Service d’incendie et de secours, composée de 23 personnes au total. L’équipe de répondants fonctionne 24h sur 24, 7 jours sur 7 par groupes se relayant toutes les douze heures. Pour la Saint-Sylvestre, ils étaient trois : un chef de salle, qui chapeaute et reste en contact avec l’officier sur le terrain, et deux opérateurs. « Nous prenons tous les appels 118, contrôlons le trafic des véhicules de pompiers et contactons des partenaires au besoin, comme la police ou les secours médicaux », décrit la sergente Aline Michel, opératrice. Par exemple pour un ascenseur inondé, il a fallu appeler la société Otis. Les répondants sont aussi les premiers à donner des consignes, comme à cet habitant qui signalait un conteneur en train de brûler au pied de son immeuble : « Restez dans Près de 7800 engagements en 2021 L’an passé, les pompiers ont mené 7796 interventions au total et engagé 61 fois leur ambulance pour des partenaires, comme le 117. Environ 13’900 appels ont débouché sur l’ouverture d’une fiche. Outre les sauvetages, inondations et Entre le début de soirée et le milieu de la nuit, une douzaine d’incidents ont été traités. –LEO Retrouvez sur notre apples images de la Saint-Sylvestre à la centrale des pompiers. incendies, une proportion importante des interventions concerne des animaux (11% en 2021) : cygnes coincés dans des rails, pigeon boiteux, tortue agressive, biche perdue ou, en novembre, un goéland piégé dans un clocher. Couteau en main sur le quai RENENS (VD) Un Français de 47 ans, ivre et agité, a fait l’objet d’une arrestation musclée, samedi en fin de matinée sur le quai de la gare. Couteau en main, il bloquait la porte d’un train, l’empêchant de partir. Il a fallu un policier muni d’un bouclier et un autre armé d’un spray au poivre pour le maîtriser, montre une vidéo publiée sur TikTok. L’individu se trouvait en état de détresse psychologique, a précisé la police. Le forcené bloquait la porte du train, l’empêchant de partir. –DR votre appartement. » Il faut parfois recontacter un appelant pour corriger une adresse erronée ou s’assurer d’être au bon endroit, car « le doute n’existe pas ». Le nombre d’appels pour un incident peut varier. Pour des intempéries, la centrale peut en recevoir 500. Mais il arrive qu’un seul coup de fil signale un grand incendie. « Ce n’est pas un job comme les autres, résume la sergente. Les pompiers forment une grande famille, ce sont des liens qui restent, même quand on ne travaille plus ensemble. » –LÉONARD BOISSONNAS MOBILITÉ L’avènement des vélos électriques en libre service et des trottinettes électriques a fait naître l’espoir d’une mobilité urbaine plus propre. Ce n’est pourtant pas ce qui s’est produit, révèle une étude effectuée par l’EPFZ, relayée par la « NZZ am Sonntag ». Les chercheurs ont constaté que les parcours réalisés notamment avec des trottinettes électriques remplacent le plus souvent des trajets que les usagers auraient normalement faits à pied, à Outils précieux La centrale dispose d’outils informatiques précieux. Un appel d’un fixe génère une fiche avec numéro, nom, adresse et localisation sur le cadastre. Avec un portable, la localisation, moins précise, peut désigner deux rues ou tout un quartier. Selon l’incident (il y en a quelque 200 référencés), le lieu et les effectifs, l’ordinateur fait une proposition de caserne, de sapeurs et de véhicules à envoyer, et les pompiers concernés reçoivent un message. Entre un premier appel et le départ du premier véhicule, il s’écoule deux ou trois minutes au maximum. E-trott et e-bike pas écologiques en ville vélo ou en transports publics. Ainsi, l’impact de la production, de la recharge et du recyclage de ces engins est plus important que l’économie d’émissions de CO2. Par ailleurs, leur présence en ville est superflue, puisqu’on y trouve de nombreux transports publics. Le tableau n’est cependant pas si noir. En effet, ces engins en libre service incitent des utilisateurs à en acheter et, dans le privé, ils remplacent de plus en plus la voiture. –YWE
LUNDI 3 JANVIER 2022/20MINUTES.CH Drame sur la piste BERNE Un skieur belge de 16 ans a perdu la vie jeudi après une chute le samedi précédent sur une piste de Grindelwald. La justice a exclu l’intervention d’un tiers. L’ado a succombé à de graves blessures à la tête dues à sa chute. Droit dans la terrasse TESSIN Un jeune automobiliste qui s’est endormi au volant dans la nuit de vendredi à samedi à Lugano a foncé dans la terrasse d’une pizzeria, a indiqué tio.ch. Le restaurant, qui a subi de gros dégâts, devra rester fermé quelques jours pour tout remettre en état. Choc mortel à vélo LUCERNE Une collision a coûté la vie à un cycliste de 31 ans, vendredi à Weggis. L’homme roulait avec un compagnon lorsqu’ils ont été heurtés par un automobiliste qui tournait à gauche pour quitter la route, a indiqué la police. La victime, touchée à la tête, n’a pas survécu. L’autre cycliste a été blessé. –FREDERIC DESMETTE 20 secondes L’isotherme 3764 mètres C’est l’altitude à laquelle il fallait grimper pour trouver la température de 0 degré, lors du passage à 2022. Un quasi record, selon MétéoSuisse. Depuis le début des mesures, cette altitude n’a été dépassée que trois fois en décembre ou janvier. COVID La moitié de la population pourrait être touchée par le variant Omicron en très peu de temps. « Dans les prochaines semaines »  : tel est l’horizon temporel imaginé par Richard Neher, membre de la task force scientifique, dans lequel la moitié des Suisses pourrait attraper le variant Omicron. « On pourrait atteindre 30’000 cas par jour en janvier », dit-il dans la « SonntagsZeitung », auxquels il faut ajouter toutes les infections sans symptômes qui ne seront pas détectées. Une large circulation du virus est une certitude. L’inconnue, c’est la dangerosité du variant. Entraînera-t-il un afflux de patients aux soins intensifs ? « On y traite pour l’instant surtout des personnes encore infectées par le Delta », souligne le vice-président de la task force, Urs Karrer, dans la « NZZ am Sonntag ». Mais même si seul 1% des 20’000 personnes quotidiennement infectées actuellement est hospitalisé, cela représentera 200 lits de plus. « C’est ingérable », avertit l’infectiologue de l’Hôpital cantonal de Winterthour. Certaines activités hospitalières, comme les consultations ambulatoires, pourraient être limitées afin de rendre du personnel soignant disponible. « Les prochains jours seront décisifs », affirme le président de la Conférence des directeurs cantonaux de la santé dans la « SonntagsZeitung ». Lukas Engelberger soutient le Conseil fédéral, qui a décidé vendredi de ne pas renforcer la lutte Actu 3 Un expert craint une infection rapide de 50% des Suisses Des grossesses à risque À l’isolement ● Après ses collègues du Gouvernement vaudois Béatrice Métraux et Christelle Luisier en octobre 2020, Nuria Gorrite a subi un contrôle positif au Covid-19. Selon un communiqué de l’État de Vaud, la présidente du Conseil d’État souffre de « symptômes légers ». Elle se retrouve en isolement jusqu’à jeudi 6 janvier. ● La France a décidé hier d’observer le même schéma de quarantaine que les cantons romands (lire l’encadré). Par ailleurs, le port du masque dès 6 ans est obligatoire à partir d’aujourd’hui dans les transports intérieurs. Petit rongeur mis à l’honneur Pro Natura a désigné le lérot, un petit rongeur des forêts, comme animal de l’année 2022. Avec ce choix, l’organisation a voulu montrer « les limites de la capacité d’adaptation des espèces animales indigènes face aux modifications de leur habitat ». Pour apercevoir ces petites boules de poils, il faudra patienter : elles hibernent jusqu’en avril. Le virus risque de se propager très rapidement. –M. ANCIAN PANDÉMIE Plusieurs décès inutero associés au Covid-19 ont été enregistrés au CHUV, a révélé le chef du Service de gynécologie obstétrique de l’hôpital cantonal à 24heures.ch. Sur l’ensemble de la Suisse romande et depuis le début de la pandémie, « cinq enfants ont, eux, subi des lésions cérébrales massives », précise David Baud. Une proportion qui représente 1% des femmes enceintes infectées par le virus. Selon le médecin, les futures mères qui ont été touchées n’étaient pas vaccinées. La cause semble être le Covid placentaire foudroyant, une infection du placenta qui touche les femmes enceintes ayant contracté le virus. Face aux inquiétudes et afin de rassurer les malades, le CHUV a mis en place un suivi resserré avec des sages-femmes indépendantes qui se rendent à domicile pour s’assurer que le bébé va bien. –FAZ Visibilité réduite par son masque SAINT-GALL Un septuagénaire a été condamné pour homicide involontaire après un accident survenu en février 2021. Alors qu’il était au volant, à une vitesse de 40km/h, il avait percuté mortellement un homme de 91 ans. Le conducteur avait son masque chirurgical accroché à son rétroviseur, réduisant ainsi son champ de vision. « Il aurait dû le retirer. En raison d’une imprudence contraire à ses devoirs, le conducteur est responsable du décès », a affirmé le Ministère public. contre la pandémie. « Adapter les mesures dans les dernières heures de l’année passée aurait provoqué une panique », déclare l’élu bâlois. –AMI Délai raccourci Excepté Neuchâtel, tous les cantons romands ont raboté la période de quarantaine pour les cas contacts d’un malade touché par le Covid-19. Dès aujourd’hui, celle-ci sera réduite de dix à sept jours. Cette mesure ne sera appliquée qu’aux personnes ayant eu un contact intime ou faisant ménage commun avec le ou la malade. Les personnes concernées qui ont été vaccinées ou guéries depuis moins de quatre mois sont exemptées. Le conducteur a écopé de 120 jours-amende et d’une amende. –T. CERLETTI



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :