20 minutes Genève n°2021-12-22 mercredi
20 minutes Genève n°2021-12-22 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-12-22 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 8,8 Mo

  • Dans ce numéro : bain de sang entre singes et chiens.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu MERCREDI 22 DÉCEMBRE 2021/20MINUTES.CH Pass frauduleux : deux suspects NEUCHÂTEL La police cantonale a annoncé hier avoir interpellé à Neuchâtel deux anciens employés d’un centre de vaccination. Ils auraient remis des certificats Covid valides à des connaissances qui n’avaient été ni vaccinées ni guéries du coronavirus. Les deux personnes arrêtées ont admis les faits. Les autorités estiment qu’une quinzaine de documents frauduleux ont été émis. L’ange gardien La semaine dernière, un policier de Lenzbourg (AG) qui venait de quitter son service a réussi à sauver un bébé de l’étouffement. Le petit avait avalé un bouchon de bouteille en PET. Coulés par la crise, les jobs d’étudiants refont surface GENÈVE/VAUD Les offres d’emploi temporaire sont en hausse. La précarité estudiantine reste pourtant une réalité. « On est moins inquiet : ça a été une bonne année en matière d’offres pour des jobs d’étudiants », souffle Romain de Sainte Marie, responsable du Service des aides financières à l’Université de Genève. Même constat côté vaudois : « Depuis le printemps, il y a une vraie reprise », note Cédric Rychen, directeur des Affaires sociales de l’Université de Lausanne. Après le crash de 2020, quand le confinement et les La restauration est demandeuse, mais n’engage pas beaucoup. –GETTY fermetures dus à la pandémie avaient pulvérisé les possibilités de jobs temporaires pour les étudiants, le nombre d’emplois Sentiment mitigé à Genève La Conférence universitaire des associations d’étudiants (CUAE) estime que la hausse du nombre de jobs temporaires est « une chose positive, dans une certaine mesure ». « Mais une réalité peut en cacher une autre », tacle le syndicat estudiantin. Beaucoup de ces postes sont précaires et les conditions de travail y sont souvent « déplorables », selon la CUAE. Cette dernière rappelle qu’il reste très difficile de combiner études et travail. Elle déplore également le refus de l’Uni de Genève d’octroyer des bourses aux étudiants de première année. Les enfants sont nombreux dans le tram à Plainpalais pour y voir le Père Noël. –VANESSA LAM Une expérience unique et magique pour les plus jeunes à découvrir en vidéo sur notre app. Après 44 ans, le Tram de Noël est de retour GENÈVE Véritable tradition des années 1970, le Tram de Noël avait disparu des rails en 1977, victime de son succès. Mais depuis le 13 décembre, le Père Noël est de retour dans sa rame des TPG. Des contes y sont racontés et des cadeaux sont distribués aux plus petits. Pascal Tanner, responsable de l’opération, explique que c’est l’occasion de redonner de la bonne humeur en pleine pandémie. Tout sera fait pour que le projet perdure, ajoute-t-il. COVID-19 Le chef de la section Gestion de crise à l’OFSP, Patrick Mathys, ne s’est pas montré très optimiste hier au sujet de la situation sanitaire. Malgré le nombre de cas de Covid-19 et les hospitalisations actuellement en baisse, l’accalmie devrait être de courte durée face à la montée du variant Omicron. Il représente entre 10% et 20% des nouvelles infections au niveau national. Omicron deviendra Restos : oui, mais Le secteur de la restauration peine à recruter, malgré l’offre de jeunes en manque de revenus. « On cherche du personnel, mais qualifié, comme des cuisiniers », détaille Laurent Terlinchamp, à la tête de la Société genevoise des cafetiers et restaurateurs. Des profils qui requièrent un fort taux d’activité et qui ne correspondent pas à ceux des étudiants. En outre, vu la situation actuelle, beaucoup de patrons veulent limiter leurs frais. a remonté la pente pour retrouver le niveau de 2019. Contrairement à l’an passé, les restrictions n’ont en effet pas réduit à néant l’activité des secteurs où se concentrent les jobs d’étudiants. « Restaurants, bars et commerces sont généralement restés ouverts, détaille Cédric Rychen. Tout comme les écoles. Les cours d’appui ont ainsi repris. » Pas de quoi s’emballer, cependant. Les ravages de 2020 ont laissé des traces. De nombreux étudiants ont basculé dans la précarité, décrit Romain de Sainte Marie. Au lieu de 3 millions de francs d’aides annuelles avant Covid, « On a versé 8 millions l’an dernier, pour 1400 étudiants. De quoi leur éviter de s’endetter. Cette année, le montant a été de 5,5 millions, pour 1200 personnes. » Mais le responsable genevois prévient : « En matière d’offres de jobs pour étudiants, le retour à la normale prendra des années. » –DAVID RAMSEYER Omicron majoritaire avant la fin de l’année Une vingtaine de personnalités politiques genevoises de tous bords ont dénoncé « l’attaque directe » dont a été victime Paolo Gilardi. Après qu’il a représenté son syndicat lors de la manif contre la majoritaire « cette année encore, ou au plus tard dans la première moitié de janvier », a dit Patrick Mathys. Il a également averti que ce rythme de développement ultrarapide continuera à mettre le système hospitalier sous une très forte pression. Au sujet d’éventuelles nouvelles restrictions, il a reconnu qu’il était possible que de nouvelles mesures soient nécessaires. –YWE Lire également en pages 4 et 9 Menacé avec une croix gammée venue à Genève d’Éric Zemmour, sa boîte aux lettres a été marquée d’une croix gammée. Le syndicaliste a déposé une plainte pénale pour intimidation et apologie des symboles nazis.
MERCREDI 22 DÉCEMBRE 2021/20MINUTES.CH 20 secondes Démasqué sur le tard THURGOVIE Un conducteur avait été flashé en juin à 251km/h sur l’autoroute A1 près de Matzingen. Après enquête de la police, le chauffard a été enfin identifié. Il s’agit d’un Allemand de 34 ans résidant dans le canton de Saint- Gall. Son permis lui a été retiré. Décès peu originaux SUISSE Les chiffres sur les causes de morts en Suisse ont été publiées hier pour l’année 2019 par l’Office fédéral de la statistique. On apprend que les maladies cardiovasculaires (29%) et le cancer (25%) restaient les causes de décès les plus fréquentes. Une glissade fatale URNÄSCH (AR) Un homme âgé de 71 ans, parti seul depuis le Kronberg, a été retrouvé inanimé dans la nuit de lundi à mardi. Il aurait fait une chute fatale de près de 80 mètres sur une pente raide, a indiqué la police. Les secours n’ont pu que constater son décès. Vol explosif dans la gare Un bancomat installé sur un des quais de la gare de Lucerne a été détruit à l’explosif, hier vers 3h du matin. L’opération a été menée par quatre malfrats vêtus de noir, qui se sont enfuis sur des scooters. Un agent de sécurité a été légèrement blessé en tentant de les retenir, en vain. La gare a pu rouvrir vers 7 h du matin. Consumée de la cave au grenier SCHWYTZ Un incendie s’est déclaré lundi vers 15h dans une maison à Wollerau. Les pompiers de cette commune, assistés par les soldats du feu de Wädenswil (ZH) sont rapidement intervenus, mais à leur arrivée, la bâtisse était totalement en feu. Par chance, personne n’a été blessé. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes du sinistre et évaluer le montant des dégâts. Les pompiers n’ont rien pu faire face aux flammes. –POL. ZH MARIN-ÉPAGNIER (NE) Une rumeur de rapt d’enfants s’est propagée ces derniers jours, mettant des parents sur les dents. Un gros mensonge a mis les nerfs de parents d’élèves à rude épreuve, dernièrement dans le village de Marin- Épagnier. Il y a une dizaine de jours, quatre fillettes âgées de 6 à 8 ans ont raconté avoir été victimes d’une tentative d’enlèvement dans la cour de leur école. La surveillance a été renforcée au sein de l’établissement, sans pour autant calmer l’inquiétude de certains. « C’était devenu la psychose. Les parents allaient eux-mêmes dans La firme agrochimique américaine avait son siège à Morges. –M. PERRET la cour pour surveiller leurs enfants », déclare Daniel Favre, responsable de la prévention de la criminalité à la police neuchâteloise. Monsanto condamné à payer 10 ans d’impôts VAUD Selon une décision du Tribunal fédéral, la firme américaine spécialisée dans l’agrochimie va devoir rembourser plus de 34 millions de francs à la collectivité. C’est l’équivalent de dix ans d’impôts non perçus par l’administration vaudoise et par la Commune de Morges, rapporte la RTS. Monsanto y avait installé son siège en bénéficiant d’une exonération fiscale pendant dix ans. La condition était de rester sur sol vaudois dix années de plus après cet allègement. À la suite de son rachat par Bayer, Monsanto avait déménagé à Bâle en 2020, quatre ans trop tôt. Le Gouvernement vaudois avait alors signifié une rupture de contrat. Après un recours de Monsanto, l’État a finalement obtenu gain de cause. –PMI Actu 3 Psychose dans le préau après les bobards de quatre fillettes La police avait intensifié ses contrôles vers l’école. –POL. NE Des dérapages à répétition La psychose qui se répand à la suite de fausses tentatives de rapt n’est pas neuve. En 2020, les réseaux sociaux s’en étaient aussi fait l’écho dans le canton de Fribourg. Une mère de famille inquiète avait publié un message d’alerte en ligne mentionnant que son fils de 8 ans avait été abordé, à Marly. Idem en 2019, dans la région nyonnaise. La même année, des rumeurs semblables avaient conduit à une terrible vendetta en banlieue parisienne. La police rappelle que relayer en ligne des éléments non vérifiés peut conduire à des poursuites pénales. L’histoire des fillettes a pris des proportions énormes, notamment à cause des réseaux sociaux. « Des gens allaient jusqu’à décrire physiquement une personne qu’ils soupçonnaient de tourner autour de l’école et à diffuser des numéros d’immatriculation en ligne. Mais il faut savoir que la police ne peut pas faire un appel à témoins pour un numéro de plaque sans vérifier l’information au préalable », ajoute Daniel Favre, tout en disant pouvoir comprendre l’inquiétude qui minait les parents. Vu l’ampleur de l’affaire, il devenait toujours plus difficile pour les enfants de rétablir la vérité. Hier, pourtant, la police a dévoilé le pot aux roses : interrogées, les fillettes ont reconnu avoir inventé cette histoire de toutes pièces. –LAUREN VON BEUST Le record 2,2 milliards Les exportations horlogères suisses ont atteint en novembre un niveau de 2,2 milliards de francs. Il s’agit du meilleur résultat mensuel depuis le record d’octobre 2014. Sur l’ensemble de l’année, déjà 20,4 milliards de marchandises ont été exportées.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :