20 minutes Genève n°2021-12-21 mardi
20 minutes Genève n°2021-12-21 mardi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-12-21 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 7,9 Mo

  • Dans ce numéro : Marco Odermatt sans rival en géant.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu MARDI 21 DÉCEMBRE 2021/20MINUTES.CH 20 secondes Pour un sou de plus... SUISSE Afin de compléter les anciens timbres pour le courrier B, qui passera de 85 à 90 centimes le 1er janvier, La Poste a décidé d’émettre des timbres à 5 centimes. On peut les acheter au guichet ou les commander sur le Net. En ville à 100 à l’heure BERNE Un chauffard de 32 ans a été flashé samedi à 101 km/h au centre de la capitale, dans une zone limitée à 50km/h. Il a été arrêté par la police et son permis lui a été confisqué. VALAIS Les avalanches font en moyenne 9 morts par an dans le canton. Un chiffre qui, malheureusement, reste stable depuis plusieurs années. Hier, les autorités ont lancé de nouvelles formes de prévention pour tenter d’inverser la statistique. L’app « avalanche check » doit ainsi permettre de tester ses connaissances en la matière. Elle propose de répondre à dix questions qui touchent à la préparation d’une sortie, à la Hier keine markierte und kontroilierte Skiabfahrt ici pas de descente à ski balisée et contrôlée Qui nessuna cliscesa per sciatori clemarcata ne controllata Here no marked and controlled trail Le certificat Covid pourrait être conditionné à la 3e dose SUISSE Le pass doit être adapté à la durée de protection offerte par le vaccin, disent des élus. Les mesures entrées en vigueur aujourd’hui imposent un constat  : le certificat Covid ne correspond plus aux connaissances en matière de protection vaccinale. La règle des 2G+, qui impose un test aux personnes vaccinées depuis plus de quatre mois, implique que celles-ci ne sont protégées que faiblement passé ce délai. Or, leur certificat, lui, est tou- le, or 0,7 Danger d'avalanches Lawinengeta hr Die, m$ Pericolo di veanghe Danger of avalanches ; Les règles risquent de changer à moyen terme. –CELIA NOGLER Hors-piste pas sans danger gestion du danger d’avalanche dans le terrain et au secours. Hier, les pros des secours en montagne ont rappelé que le niveau de danger est sous-évalué par les adeptes du hors-piste  : 30% des décès ont lieu par degré 2 et 65% par degré 3 (sur 5). Le degré 3 semble être au milieu de l’échelle. Il s’agit en réalité du degré maximal pour les personnes non expérimentées ou non accompagnées d’un guide professionnel. –FAZ Des clips et des posts sur les réseaux rappelleront aussi les erreurs à ne pas commettre. –ISABELLE FAVRE là jours valable 365 jours après la 2e dose, notamment pour accéder aux lieux soumis à la règle des 2G, comme les restaurants. La France a déjà adapté son dispositif. Dès la mi-janvier, le pass sera désactivé sept mois après la 2e dose chez ceux qui n’auront pas reçu la 3e entretemps. La mesure est déjà en vigueur pour les 65 ans et plus, qui ont eu accès au rappel plus tôt. Des voix s’élèvent pour que la Suisse suive cet exemple, notamment à cause du variant Omicron, contre lequel le rappel offre une protection. « Le certificat Covid est obsolète, estime le conseiller municipal L’horaire est adapté selon les effectifs disponibles. –MARVIN ANCIAN Quand le virus freine les bus LAUSANNE Les usagers des transports publics (TL) doivent s’attendre à patienter plus longtemps aux arrêts de bus de plusieurs lignes urbaines. En raison d’un taux d’absentéisme plus élevé, moins de véhicules Accusé d’avoir tué son épouse GENÈVE Soupçonné du meurtre de sa femme, un homme de 71 ans va comparaître devant le Tribunal criminel. Selon l’acte d’accusation, les faits se sont produits en février 2016 dans l’appartement du couple, au Grand-Saconnex. Il est reproché au prévenu d’avoir pressé un oreiller ou un duvet sur le visage de sa femme, alors âgée de 66 ans, causant ainsi son décès par asphyxie. L’accusé encourt une peine privative de liberté supérieure à 10 ans. PLR de Dietikon (ZH) Peter Metzinger, qui avait fait campagne pour la loi Covid. Il doit être mis à jour dès que possible et la 3e dose définie comme nouvelle norme. » Même parti, autre avis  : le conseiller national Marcel Dobler (PLR/SG) qualifie la règle des 2G+ de « baffe pour les vaccinés ». Il plaide pour sa suppression, et celle du port du masque là où les 2G sont en vigueur. Son collègue Mustafa Atici (PS/BS) soutient le conditionnement du pass à la 3e dose. « Selon les scientifiques, elle offre la meilleure protection et doit devenir un standard », dit-il. –BZ/YWE circulent. Depuis hier, les horaires sont modifiés avec une fréquence des passages allongée de deux minutes en moyenne. De nombreux conducteurs sont touchés par le Covid, ont indiqué les TL. Contaminés à l’hôpital Un foyer d’infection a été découvert à l’hôpital du Val-de-Ruz (NE). Une dizaine de patients et de soignants ont été testés positifs au Covid-19, ce weekend. Un dépistage systématique est en cours. En attendant les résultats, toute visite est interdite dans l’établissement. Un point de la situation sera fait demain.
MARDI 21 DÉCEMBRE 2021/20MINUTES.CH Un Zurichois à la tête du MCBA VAUD À 52 ans, Juri Steiner (photo) a été nommé nouveau directeur du Musée cantonal des Beaux-Arts (MCBA) de Lausanne. Il prendra ses fonctions le 1er juillet 2022, après le départ à la retraite du directeur actuel, Bernard Fibicher. Historien de l’art de formation, ce Zurichois d’origine a fait partie de la direction du Centre Paul Klee de Berne. Il a également travaillé pour le Centre Dürrenmatt de Neuchâtel et pour le Musée national suisse, à Zurich. Le butin 200 kilos C’est le poids d’un coffre-fort qui a été dérobé samedi chez un particulier, dans la commune de Walchwil (ZG). Il contenait 200’000 francs. Le ou les auteurs du larcin demeurent, pour l’heure, inconnus. La police est à la recherche d’indices. Piste de ski de fond saccagée ZOUG Dans la nuit de samedi à dimanche, plusieurs personnes, pas encore identifiées, n’ont rien trouvé de mieux à faire que d’aller rouler avec un véhicule dans une zone réservée au ski de fond, dans la commune d’Unterägeri. La piste a été endommagée par les très nombreuses traces de pneus laissées sur une longueur d’environ quatre kilomètres. La police cantonale zougoise a ouvert une enquête et lancé un appel à témoins pour tenter de retrouver les auteurs du délit. Le véhicule a endommagé la piste sur près de 4 kilomètres. GENÈVE La justice et le Département de l’instruction publique ont puni un enseignant pour ses propos. Sa prolixité sur Facebook aura coûté à P.son poste d’enseignant et une condamnation. Hier, le Tribunal de police a confirmé une ordonnance pénale contre le quinquagénaire pour discrimination raciale et provocation publique au crime et à la violence. Entre juin et juillet 2018, le prévenu avait publié de nombreux posts islamophobes sur Facebook. Devant la juge, il a émis des regrets mais affirmé, sans convaincre, avoir « attaqué l’islam politique et non les musulmans ». P.s’est défendu d’avoir une « obsession islamophobe », assurant avoir « voulu faire contrepoids à une doxa quasi totalitaire du mondialisme heureux ». Il a contesté toute volonté d’inciter à la violence contre les groupes ciblés dans ses posts. Ses propos lui ont valu une enquête administrative « à charge », ont estimé son père et son avocat, qui a débouché sur son licenciement. Le Département de l’instruction Actu 3 Professeur viré pour des posts islamophobes sur les réseaux L’épave n’est pas passée inaperçue RICKENBACH (LU) Après avoir heurté un mur, une voiture a fini sa course sur le toit, dans la nuit de samedi à dimanche. Son conducteur et le passager, 19 ans tous les deux, s’en sont sortis indemnes. Le second est alors allé chercher un tracteur pour dégager le véhicule et le charger dans une remorque. Mais la police les a interceptés et a pu vérifier qu’ils étaient en état d’ébriété. Les deux jeunes se sont fait retirer leur permis. La voiture avait causé pour 24’000fr. de dégâts. –POL. LU Le prévenu a contesté avoir voulu inciter à la haine. –GETTY Personnel agressé mais « pas soutenu » VEYRIER (GE) « Je ne suis pas là pour être frappée et injuriée », a déploré hier une soignante de l’EMS de Vessy. Une vingtaine de collaborateurs ont manifesté contre les violences physiques et verbales dont ils font l’objet, de la part d’aînés atteints notamment de démence. Ils ont aussi évoqué des coups. « Pourtant, la direction ne reconnaît pas nos souffrances. » Le personnel a exigé des effectifs supplémentaires pour mieux encadrer ces résidents. La situation publique l’a également dénoncé à la justice. Cette affaire a « détruit ma vie. J’ai honte à l’égard des miens, honte d’être devenu infréquentable », s’est lamenté P., qui n’enseigne désormais plus au cycle. Pour son avocat, Me Yves Nidegger, il a ainsi subi une « triple peine » et vécu une véritable « descente aux enfers ». L’homme de loi a plaidé des « posts politiques » et la volonté de « pourfendre des idées » pour demander l’acquittement. Mais il n’a pas été suivi. Son client a été condamné à 90 jours-amende à 100fr. avec trois ans de sursis. –MARIA PINEIRO se serait détériorée depuis l’ouverture il y a trois ans d’une unité fermée dévolue à des résidents atteints d’un alzheimer avancé ou de démence. L’EMS admet une hausse récente des violences, « peut-être due à la situation sanitaire anxiogène ». Il assure que les employés concernés bénéficient à chaque fois d’un soutien psychologique. Par ailleurs, la direction juge qu’au regard des normes suisses, « nous ne sommes pas sous-dotés en personnel ». –DRA –POL. ZG



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :