20 minutes Genève n°2021-12-20 lundi
20 minutes Genève n°2021-12-20 lundi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-12-20 de lundi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 10,2 Mo

  • Dans ce numéro : Rai a semé la désolation.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu LUNDI 20 DÉCEMBRE 2021/20MINUTES.CH 20 secondes Accord financier avec Darius Rochebin MÉDIAS Le groupe de presse Ringier aurait versé 105’000 francs au présentateur pour qu’il retire sa plainte contre le journal « Le Temps », qui l’avait accusé de harcèlement sexuel, d’après la « NZZ am Sonntag » hier. Ni Ringier ni Darius Rochebin n’ont voulu commenter cette information. Il tue sa compagne et met fin à ses jours GENÈVE Le corps sans vie d’une femme de 47 ans avait été retrouvé jeudi à son domicile à Chêne- Bougeries. Elle aurait été étranglée. Le compagnon de la victime, meurtrier présumé, s’est donné la mort et a été retrouvé le même jour à Roche (VD). Mortellement blessée en sortant d’un taxi BIENNE (BE) Une femme a chuté juste après être descendue d’un taxi, samedi soir. Elle a alors été écrasée par le véhicule. Sur place, les secours n’ont pu que constater son décès. Une enquête est ouverte. Des locataires épuisés par le bruit de leur voisin boulanger LAUSANNE Depuis des années, un fournil empoisonne la vie des habitants, qui ont entamé des démarches sans fin. eem FORTUNE En Suisse, les retraités deviennent de plus en plus riches, selon une récente étude de la Haute École spécialisée de la Suisse du Nord- Ouest, relayée par la « NZZ am Sonntag ». Le capital moyen d’une personne célibataire passe ainsi de 400’000 à 600’000 francs entre l’âge de 65 et de 90 ans. Les couples âgés de 90 ans arrivent même à 1 million de francs en moyenne. Dans la plupart des autres pays, la tendance est diamétralement opposée, écrit le dominical. - FA 1_5 [84 Le bâtiment n’a rien de paisible, selon ses habitants. –J. GENET « J’ai l’impression de vivre sur une menuiserie, comme si votre voisin tapait sur des clous ou utilisait une perceuse, à toute heure du jour et de la nuit », raconte l’un des locataires d’un immeuble ancien baptisé « La paisible demeure ». Plusieurs résidents de cet édifice de quatre étages situé dans le quartier Sous-Gare, sont privés de sommeil depuis des années à cause des bruits de la boulangerie du rez-de-chaussée. « On vit un enfer », résume une autre habitante. Les premières plaintes des résidents remontent à 2012. Depuis des années, le bailleur et les locataires se répondent par courriers d’avocats. Des conciliations entre les deux parties Il faut vite réagir en cas de nuisances n’ayant pas donné satisfaction, deux procédures sont en cours devant le Tribunal des baux. « Les normes de bruit étaient dépassées lors des mesures demandées par le tribunal qui a constaté les bruits, on peut donc parler de grosses nuisances », argumente le représentant des locataires. « Notre objectif est une harmonie entre les habitants de l’immeuble et la boulangerie, répond de son côté la gérance. Nous avons mis en demeure le Plus vieux, donc plus riches C’est à 65 ans que les gens possèdent le plus d’argent. Mais une fois la retraite entamée, leurs économies s’amenuisent. Les retraités suisses sont un cas à part, confirme l’auteure de l’étude, Nora Meuli. Une des raisons pouvant expliquer cette situation est le montant élevé des héritages. Chaque année, près de 90 milliards de francs changent de propriétaire dans le cadre de successions. Souvent, cet argent revient à des personnes déjà à la retraite. –OFU Atterrissage plutôt brutal HAUT-VALAIS Un accident d’hélicoptère a eu lieu samedi matin au-dessus de Saas-Fee. Le pilote de 34 ans a voulu se poser sur la place d’atterrissage en montagne d’Alphubel. Au cours de la manœuvre, l’appareil a été fortement endommagé. Aucune des quatre personnes à bord n’a été blessée. Le même jour, un autre hélicoptère s’est écrasé dans un champ enneigé, à Unteriberg (SZ). Le pilote, seul dans l’appareil, a été légèrement blessé. Des enquêtes ont été ouvertes. L’hélicoptère a subi des dégâts en se posant à 3800m. –POL. VS « Les nuisances sonores font partie des défauts de la chose louée, indique Renaud Jaccard, directeur de l’association de défense des droits des locataires Asloca-Intersections. Les commerçants n’ont pas de passe-droit pour leurs activités et doivent respecter les normes. » Un locataire qui remarque un problème doit le signaler rapidement à la gérance, afin d’obtenir une remise en état, une réduction du loyer, des indemnités ou une facilité de départ. boulanger pour qu’il remédie au défaut, et il a amélioré ses installations. » Les résidents confirment avoir retrouvé de la tranquillité depuis quelques jours, mais ils doutent que la situation perdure. Une société spécialisée en acoustique accompagnera désormais le boulanger, promet la régie immobilière. Les locataires ne lâchent rien et annoncent qu’ils se battront jusqu’au bout des procédures au tribunal. –JÉRÔME GENET Nouveautés pour les e-bikes Le Conseil fédéral a décidé de nouvelles règles pour les vélos électriques. Dès le 1er avril, ils devront rouler avec les lumières allumées, de nuit comme de jour, pour une meilleure sécurité. Par ailleurs, dès 2024, les e-bikes les plus puissants (ceux capables d’atteindre 45km/h) devront être équipés d’un compteur de vitesse.
LUNDI 20 DÉCEMBRE 2021/20MINUTES.CH Coronavirus 3 -,'. -.',. 1:44,., 1'.L:..'Vi,'..:1 ; '..i,`- ; 1 -'-'  : -7-".'i.',:—., - - -=-=-=- REMI MM =-'.'.."-,-= NIL-'-,'...-""""r.1.'Pi Pi-7-.,-,','-r-  : 1.,"-'I, é -. eleli ne Whe I enq"... 1101'.:›1:%.7.. - le" i ! if'et_ ?, MO.  : ,., 0.,t.,_.r. -",. -,Zir '. II a -.. -. 1-.81 il3 el, no 3-, - 1\- -.. j.  : , - e 4 " —',_*,- 44 —,-_2 (: -'i'_. ii\ir. t'-V*\1 F - -) Les matches de Genève-Servette prévus hier et ce soir ont été reportés. –LAFARGUE Hockeyeurs priés de rester à la maison Voyages vers la Suisse en sursis ISRAËL L’État hébreu durcit ses mesures pour empêcher la propagation du variant Omicron. Il interdit depuis hier à ses citoyens de se rendre dans plusieurs pays européens, dont la France, qui rejoignent une liste où figurent déjà le Royaume- Uni et le Danemark. Le ministre de la Santé a recommandé d’y ajouter d’autres États, dont la Suisse. La proposition doit encore être validée. La fraude 100 pass C’est le nombre estimé de faux certificats sanitaires qui auraient été émis par l’Hôpital de Moutier (BE). Une procédure est en cours et deux personnes sont en détention provisoire. Les découvertes de fraudes se multiplient en Suisse. Délai raccourci avant la 3e dose  : les cantons mal à l’aise COVID Le booster pourra être administré plus tôt que prévu. La responsabilité et la logistique inquiètent. L’annonce risque de saturer les centres de vaccination. –AFP Une question de responsabilité La Commission fédérale pour les vaccinations a indiqué hier qu’elle allait formuler une recommandation pour le rappel après quatre mois seulement. La 3e dose sera alors administrée « off-label », soit hors de l’indication approuvée par GENÈVE La 5e vague touche également le monde du sport. Vendredi, on apprenait que la skieuse Lara Gut-Behrami avait été testée positive au Covid-19. La Tessinoise va manquer plusieurs épreuves. Le hockey sur glace est lui aussi affecté. Hier, le match Genève-Servette-Fribourg Gottéron a été renvoyé  : plusieurs Genevois ont été infectés. L’équipe et le staff sont en quarantaine. Le club d’Ambri-Piotta est lui aussi touché. Lire également en page 18 Swissmedic. Une pratique autorisée, mais dans ce cas les médecins peuvent être tenus pour responsables si le traitement nuit à leurs patients. Pour le « booster », leur responsabilité sera levée dès que la CFV aura modifié le délai. Seniors en faveur de mesures plus strictes SONDAGE Le durcissement décidé vendredi par le Conseil fédéral semble faire consensus. Selon une enquête du « SonntagsBlick », les deux tiers des 1000 personnes interrogées estiment qu’imposer la règle des 2G est une bonne décision. Lors du dernier sondage, fin novembre, la moitié des Suisses étaient contre des mesures plus strictes. Aujourd’hui, ils ne sont plus qu’un En Valais, une classe de 8e de la commune de Conthey est en quarantaine pour une suspicion d’Omicron et un autre cas est en cours d’analyse chez les 1res et 2es de Vérossaz, a révélé Jusqu’à présent, les autorités conseillaient d’attendre six mois avant l’administration du « booster ». Coup de théâtre vendredi  : Alain Berset a annoncé qu’il sera désormais possible de recevoir sa 3e dose seulement quatre mois après sa dernière injection. Cette nouveauté devrait ravir de nombreux vaccinés qui seront ainsi exemptés de l’obligation de test pour se rendre en disco, dans les bars ou à la piscine (lire ci-contre). Les Cantons sont moins enthousiastes, relatait hier la « SonntagsZeitung ». Car cette décision rend désormais des milliers de personnes éligibles à la 3e dose. Pris de court, Berne et Zurich ont fait part de leur grogne. « Des centaines de milliers de personnes pensent qu’elles pourront désormais recevoir le booster d’ici à Noël. Ce n’est tout simplement pas possible », affirme Peter Indra, qui dirige le Département de la santé du canton de Zurich. Il critique le fait que Berne ait fait cette annonce avant même que la Commission fédérale pour les vaccinations (CFV) ait donné son tiers. Les seniors sont les plus rigoureux  : 81% des 60-79 ans approuvent la règle des 2G. Cette tranche d’âge est la moins compréhensive envers les non-vaccinés  : 62% d’entre eux souhaitent une vaccination générale obligatoire. Un sondé sur deux, tous âges confondus, y est favorable. Les deux tiers des aînés demandent aussi un confinement pour les nonvaccinés. –CLE Omicron suspecté à l’école « Le Nouvelliste ». Les élèves à l’isolement devraient pouvoir ressortir dès le 25 s’ils présentent un test négatif. Les écoles du canton semblent encore peu touchées par le variant. Durcissement Parmi les décisions prises vendredi par le Conseil fédéral, on note surtout un tour de vis autour des règles des « 2G » et « 2G+ ». Dès aujourd’hui, seuls les vaccinés ou guéris (2G) pourront entrer dans les restaurants, les musées, les fitness et les lieux qui exigent actuellement le pass Covid. Pour les clubs, les bars, les piscines et les lieux où on ne peut ni consommer assis, ni porter le masque, les vaccinés ou guéris devront en plus se faire tester, sauf si leur vaccination ou leur guérison date de moins de quatre mois. feu vert à ce délai raccourci, ce qui brouille la situation juridique. Peter Indra pense que les pharmacies ne proposeront probablement pas de 3e dose après quatre mois tant que la CFV ne se sera pas exprimée. « Je m’oppose au fait de vacciner des milliers de personnes sans autorisation officielle. Ce serait une responsabilité beaucoup trop lourde à porter pour les médecins », affirme de son côté le conseiller d’État bernois Pierre-Alain Schnegg. –OFU



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :