20 minutes Genève n°2021-12-07 mardi
20 minutes Genève n°2021-12-07 mardi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-12-07 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 15,2 Mo

  • Dans ce numéro : tous masqués au marché de noël.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 Actu MARDI 7 DÉCEMBRE 2021/20MINUTES.CH L’enquête L’Église catholique a mandaté deux historiennes de l’Université de Zurich pour enquêter sur les violences sexuelles commises en son sein. Le projet commencera en mars. Les sénateurs veulent limiter la facture du dépistage. –GETTY Pas de tests 100% gratuits BERNE Le Conseil des États a refusé hier la proposition du National de revenir à la gratuité des tests de dépistage, par 33 voix contre 12. La Chambre haute propose une prise en charge partielle des coûts dans le cadre de la révision de la loi Covid. Cela réduirait la facture de moitié pour la Confédération. Celle-ci s’élèverait toujours à 41 millions de francs par semaine, selon le ministre de la Santé Alain Berset. Le sujet retourne au Conseil national. « On peut enlever le masque pour la photo du Père Noël » SUISSE ROMANDE Le port du masque est désormais obligatoire pour visiter les grands marchés de Noël. Les restrictions sanitaires entrées en vigueur hier sur le plan fédéral ne bouleversent pas l’organisation des principaux marchés de Noël romands. Celui sur les quais de Montreux a dû s’adapter. « Nous avons posé des panneaux indiquant l’obligation de porter un masque, explique le directeur de Montreux Noël. Mais on peut l’enlever pour la photo avec le Père Noël », souligne, malicieux, Yves Cornaro. À Genève, les exigences pour pénétrer dans l’enceinte du Jardin Anglais sont aussi montées d’un cran. « Cela saoule les gens, qui ne comprennent pas pourquoi ils doivent porter un masque, alors qu’ils sont vaccinés et qu’on est en extérieur, rapporte une jeune femme chargée des contrôles. À l’inverse, des personnes âgées disent être rassurées. » En raison d’une demande accrue depuis fin octobre, la plupart des pharmacies genevoises n’ont plus de réserves d’autotests. Les commandes ont été passées, mais les délais sont La ligne dite du « Tonkin » est à l’abandon depuis 1998. –C. DERVEY Les organisateurs (ici à Lausanne) comptent sur la responsabilité de chacun pour appliquer les règles. « Vaccinée, j’ai suivi les règles pour retrouver une vie normale, mais ça ne sert à rien » Audrey (34 ans) Cette habituée du marché lausannois regrette les mesures. Pour manger assis à Montreux, le pass Covid devait déjà être présenté avant les nouvelles mesures, selon la Presque à court d’autotests incertains. Le Département de la santé genevois recommande de son côté d’aller se faire tester au moindre doute chez un professionnel. Les tests sont gratuits en cas de symptômes. VALAIS/FRANCE La remise en service des 18km de la ligne ferroviaire sud-lémanique semble se dessiner, même si des écueils restent à franchir. La consultation publique côté français aura lieu fin 2022. Si les questions financières et celle du fret, qui divise encore, trouvent une solution, les travaux devraient démarrer en 2026, pour une inauguration en VALAIS Une météorite de 500 grammes s’est écrasée dans le val de Bagnes au soir du 29 novembre, a annoncé hier sur les ondes de Rhône FM Michaël Cottier, médiateur scientifique à l’Observatoire François-Xavier Bagnoud, basé règle des « 3G » (abréviation des mots guéri, vacciné ou testé en allemand). À Lausanne, par contre, depuis ce weekend, deux zones de restauration sont désormais réservées aux seuls porteurs d’un certificat qui atteste d’être guéri ou vacciné (« 2G »)  : testé ne suffit plus pour y entrer. « Les visiteurs même sans aucun pass Covid ont d’autres propositions », assure Florian Schmied, directeur du Bô Noël lausannois. –JÉRÔME GENET/LEO Météorite près de Verbier Évian se rapproche un peu de Saint-Gingolph 2028, trente ans après le passage du dernier train touristique entre Saint-Gingolph et Évian-les-Bains. Véritable alternative à la route, ce tracé réduirait la congestion de la route. Plus de 10’000 véhicules traversent la frontière chaque jour. Le coût d’exploitation de la ligne est estimé à 3-4 millions de francs par an, à la charge à parts égales des deux pays. –FAZ à Saint-Luc. La zone d’impact a été identifiée, près du lac de Mauvoisin, mais l’objet n’a pas encore été repéré. Selon le spécialiste, il faudra attendre la fonte des neiges pour retrouver la météorite, de la taille d’une mandarine. Le besoin 155 élèves C’est le nombre d’enfants souffrant de troubles de l’apprentissage ou du développement qui sont scolarisés sans accompagnement spécifique à Genève, révèle Heidi.news. En cause, le manque d’enseignants formés pour les épauler. –MARVIN ANCIAN
–FRANÇOIS MELILLO MARDI 7 DÉCEMBRE 2021/20MINUTES.CH 20 secondes Statut assez clair BERNE Le cadre juridique s’appliquant aux travailleurs d’Uber, des centres d’appel et d’autres jobs nés de la numérisation est suffisant pour le Conseil des États. Il a enterré la motion de Philippe Nantermod(PLR/VS), qui voulait mieux fixer la limite entre le statut de salarié et celui d’indépendant. Visites restreintes NEUCHÂTEL En raison de la situation sanitaire, le Réseau hospitalier limite les visites dès demain dans les établissements du canton. Chaque patient ne pourra en recevoir qu’une par jour, sur rendezvous. Certificat Covid et port du masque restent obligatoires. Suisses fans de LED BERNE La part des ampoules LED a grimpé de 4% entre 2019 et 2020, passant à 64%, selon une étude mandatée par l’Office fédéral de l’Énergie. Elles sont jusqu’à 90% moins gourmandes en électricité que les ampoules halogènes, qui représentaient encore 18% du marché l’an dernier. WEB Après le lancement de sa version anglaise en novembre dernier, « 20 minutes » réitère l’expérience et propose ses articles en portugais. Objectif  : séduire les quelque 295’000 personnes en Suisse qui le pratiquent couramment. En revanche, tous les contenus ne sont pas traduits  : les vidéos, sondages et pubs restent disponibles uniquement en français. Autre précision  : la qualité de la traduction n’est pas toujours optimale. COVID Des experts préconisent de trier les patients selon leur statut vaccinal. Une proposition pour le moins controversée. « Sans mesures efficaces, les médecins devront procéder au triage des patients. » L’association suisse des infirmières et des infirmiers a averti  : les hospitalisations aux soins intensifs vont se compliquer avec l’augmentation du nombre d’infections au Covid-19. La clinique Hirslanden d’Aarau a déjà dû procéder à une telle sélection. Son porte-parole a indiqué au « Sonntags- Blick » que le triage peut entraîner un laps de temps plus long avant qu’une personne puisse être admise aux soins intensifs. Ce qui peut avoir des incidences sur sa santé. Ce sont ces risques qui irritent certains. Ces professionnels estiment qu’il est justifiable de privilégier les personnes vaccinées à celles qui ne le sont pas lorsqu’il s’agit d’attribuer aux patients une place aux soins intensifs. « En cas de triage dans les hôpitaux, le statut vaccinal des patients devrait être intégré aux directives éthicomédicales de l’Académie suisse des sciences médicales », juge l’infectiologue Andreas Widmer. Selon lui, il est nécessaire de procéder à des modifications au niveau des directives de triage dans Actu 5 Vaccinés privilégiés à l’hosto  : éthiciens fortement opposés Les soins intensifs risquent de vite arriver à saturation. –GETTY Notre appse lit en portugais ! Celle-ci étant générée automatiquement par un programme informatique, nous ne sommes pas à l’abri de quelques formulations farfelues. Il s’agit d’une décision consciente et assumée mais, le cas échéant, n’hésitez pas à nous faire parvenir vos remarques à web@20minutes.ch. Pour ce qui relèverait des éventuelles imprécisions, nous tenons à souligner que seule la version originale en français fait foi. –DRI Dans l’app, il faut cliquer sur le pictogramme « cockpit », en bas à droite, et choisir l’onglet « Langue ». Lucerne refuse le vote à 16 ans Le Parlement lucernois a refusé hier d’octroyer le droit de vote à 16 ans par 61 voix contre 58 et une abstention. Actuellement, seul Glaris permet aux jeunes de glisser leur bulletin dans l’urne. Sur le plan fédéral, un projet de loi est en cours, les deux Chambres ont accepté d’entrer en matière. Pas question ! Contactée, l’Académie suisses des sciences médicales ne veut rien savoir d’éventuelles adaptations concernant le triage des patients. Sibylle Ackermann, chargée de la commission d’éthique, dit comprendre la frustration du personnel de santé. « Mais nous nous opposons fermement au fait de prendre en compte le statut vaccinal d’un patient comme étant un critère de triage. » Selon elle, seuls des critères médicaux doivent être pris en compte lorsqu’il s’agit de faire une sélection parmi les patients. la mesure où la majorité des patients actuellement admis aux soins intensifs est non vaccinée. « Ce n’est pas tolérable que ces personnes volent la place des personnes vaccinées aux soins intensifs en réduisant ainsi leurs chances de survie. » –DANIEL GRAF/OFU Mieux traiter les maladies rares BERNE Le Conseil des États a tacitement adopté hier une motion qui demandait un financement et une coordination au niveau fédéral de la prise en charge des patients atteints de maladies rares. Ils sont plus d’un demi-million dans le pays, soit entre 5% et 8% de la population. Ces personnes doivent souvent attendre des années avant de recevoir un diagnostic. Le Conseil national doit encore se prononcer. Heure d’été encore en sursis L’Union européenne n’a toujours pas pris de décision. BERNE Le changement d’horaire ne devrait pas être supprimé au printemps 2022. C’est ce qu’a répondu la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter à une question du conseiller national Alex Farinelli (PLR/TI). En 2019, l’Union européenne avait pris une option pour supprimer l’heure d’été dès 2021. Ce n’est pas le cas pour l’instant, mais le Conseil fédéral a rappelé que la Suisse suivrait la décision de l’UE en cas de suppression. –GETTY



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :