20 minutes Genève n°2021-11-19 vendredi
20 minutes Genève n°2021-11-19 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-11-19 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 17,8 Mo

  • Dans ce numéro : les pluies sèment le chaos au Canada.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
JOUEZ AU WINTER GAME ET GAGNEZ DE SUPER PRIX ! JOUEZAUWINTERGAMEET GAGNEZ DE SUPERPRIX ! Il yaplus de 1million de prix immédiats àgagner ! Connectez-vous dans l’appli Coop avec votre identifiant Supercard pour jouer ! Jusqu’au 5.12.21 (EP Pour moi et pour toi. 46/21
1 2 3 4 5 EN JEU : UN MEURTRE Coffret Alfred Hitchcock (FR, DE, EN), 16 fr. 95, sur microspot.ch Scanne ce code Spotify etécoute ! Scahhe ce code Spof I e -f ecotn 4 e : Show methe way to the next… cinema ! Siouv ti,efl,euva l -fo - file hek-f.. cihetie ! Notre top1111111111111 La force pop-rock Bruit derotors, leplan montre lajungle. Unhélicoptère vole à travers l’image. Puis la musiquecommence.Quasi en même temps s’élève un nuagedenapalm. Et quand Jim Morrisonchante lesparoles « This is theend », la jungle s’enflamme. La scène d’ouverture de « Apocalypse Now » (1979)montrequ’une chanson, ici « The End » des Doors, s’intègre parfaitement dans la dramaturgie d’un film et peut l’intensifier. Lerésultat ? Stupeur et ambiance apocalyptique. Et ça, même si la chanson existait avant le film. Bien sûr, il yaaussi des chansons emblématiques quiont été composées–ou réécrites –pourunfilm, comme « Mrs. Robinson » de Simon &Garfunkel pour « Le Lauréat » (1967). Mais que cesoit l’original ou pas, si tupenses àune scène de film en écoutant une chanson, c’est quec’est réussi. Comme « YouNever Can Tell » de ChuckBerry,avec laquelle presque tout lemonde pense à « Pulp Fiction » (1994). Et qu’est-ce qui te vient àl’esprit quand tu entends « I Got You Babe » de Sonny &Cher ? « Un jour sans fin » (1993), non ? Bill Murray se réveille tous les jours sur cettechanson. Comme aubout d’un momentonnepeutplusentendre ce morceau,onfait soi-même la dure expérience de comme c’est pénible de revivrelamêmejournée encore et encore. Là où les chansons pop-rock prennent tout leur sens dans le film, c’est àlafin. Comme la scène finale de « Matrix » (1999) estcool, quand KeanuReevesmet ses lunettes de soleil sur « Wake Up » deRage Against The Machine. Etque serait la fin de « Fight Club » (1999)sans « WhereIsMy.14 Mind » des Pixies, hein ? Notretop 5 STREETS OF PHILADELPHIA –BRUCE SPRINGSTEEN Philadelphia (1993) FALLINGSLOWLY–GLEN HANSARD&MARKÉTA IRGLOVÁ Once (2006) GOLDFINGER –SHIRLEY BASSEY Goldfinger (1964) HARD SUN –EDDIE VEDDER IntoThe Wild (2007) LOSE YOURSELF –EMINEM 8Mile (2002) Coopération Weekend ALLONS PÊCHER Jeu « Les Dents de la mer », 24 fr. 95, sur microspot.ch 11 On danse ? Oh datise ? -ger DENTsDELAmER us



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :