20 minutes Genève n°2021-11-12 vendredi
20 minutes Genève n°2021-11-12 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-11-12 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 19 Mo

  • Dans ce numéro : le foot amateur rongé par la violence.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 Régions La bataille des horaires des commerces devant le peuple –PATRICK MARTIN/24H GENÈVE Les citoyens se prononceront le 28 novembre sur les heures d’ouverture des magasins, pour la 3e fois en cinq ans. «Genève doit entrer dans le XXIe siècle.» Pour les commerçants, cela signifie prolonger l’ouverture des magasins de 18 à 19 h le samedi et les rendre accessibles trois dimanches par an, en sus du 31 décembre. En contrepartie, la nocturne du jeudi serait abandonnée. Le peuple votera le 28 novembre sur ce projet du gouvernement combattu par référendum. Cette «adaptation» des horaires constitue une nécessité «afin de lutter contre l’e-commerce et le tourisme d’achat», juge Flore Teysseire, secrétaire patronale à PUB la Fédération du commerce genevois. Il s’agit de s’accorder aux habitudes du client «qui consomme plus tard et le week-end», souligne Louise Barradi, présidente. Les patrons insistent: le travail du dimanche restera volontaire et sera payé le double. BUZANO- ."Mil Palk Le vote portera sur trois dimanches et une heure le samedi. –P. ABENSUR Face aux commerçants et partis de droite, syndicats et gauche appellent à refuser cette modification, craignant une dégradation des conditions de vie des vendeurs le week-end. «Le problème, c’est d’ouvrir le dimanche sans les protections de la CCT», insiste Pablo Guscetti, secrétaire Responsable UDC condamné YVERDON-LES-BAINS (VD) Le Tribunal d’arrondissement confirme partiellement la condamnation de Ruben Ramchurn (photo) pour n’avoir pas respecté les mesures Covid-19 ce printemps. Auditionné lundi, le président de l’UDC Yverdon est condamné à payer une amende ramenée à 1000fr. Le préfet l’avait fixée à 3000fr. «Cela concerne probablement le non-respect immédiat de sa quarantaine», suppose son avocat, Jean-Luc Addor. Dans l’attente de recevoir les considérants, il ne peut qu’interpréter la décision rendue. Son client est en revanche libéré du chef d’accusation de contravention au règlement de police locale, sans que les raisons soient pour l’heure connues. Il pourrait faire appel. –JEG Insuffisances aux urgences Selon un audit de la Cour des comptes genevoise, la centrale 144 «remplit ses missions, et la prise en charge des appels d’urgence est adéquate». Mais, en matière de gouvernance et de gestion opérationnelle du dispositif, les services d’urgence du canton sont insuffisants. Les rôles et le cahier des charges ne sont pas assez clairs, relève une magistrate. VENDREDI 12 NOVEMBRE 2021 / 20MINUTES.CH Serpent de mer En 2016, les Genevois avaient accepté le contre-projet à l’initiative «Touche pas à mes dimanches!» Le texte autorisait l’ouverture de trois dimanches par an contre une CCT étendue dans la branche. Mais, sans CCT, les portes étaient restées closes. En 2019, un nouveau vote ouvrait une période expérimentale de deux ans, sans la condition de la CCT cette fois. Le texte soumis au vote entérine ces trois dimanches, y ajoutant une heure le samedi soir, mais annulant la nocturne du jeudi. syndical à Unia. Pour Lydia SchneiderHausser,présidentedu PS, «ce n’est pas une heure le samedi qui permettra de contrer l’e-commerce,toutcommelesdimanches necontrebalancerontpasladifférence de prix entre la Suisse et la France, moteur du tourisme d’achat». –MARIA PINEIRO 20 secondes Incurabilité du Covid SANTÉ Le CHUV a rendu jeudi un bilan de sa consultation d’une septantaine de patients atteints d’une forme longue du Covid-19. Il a été conclu une impossibilité de déterminer la persistance de certains symptômes. Le CHUV souhaite donc apparenter le Covid long à une «maladie chronique». Trains flambant neufs NEUCHÂTEL Après huit mois de travaux, les CFF ont rouvert la ligne ferroviaire entre Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds. De nouveaux trains MIKA, de la compagnie BLS, plus modernes et plus confortables, assureront la liaison entre les deux villes. Une rame a été baptisée «La Chaux-de-Fonds». Nuits plus obscures GENÈVE Le Grand Conseil a décidé jeudi que la lumière des enseignes publicitaires et des immeubles non habités devrait être éteinte chaque jour de 1h à 6 h afin de lutter contre la pollution lumineuse, a révélé le site de la «Tribune de Genève». Des bouquetins auraient transmis la brucellose à des vaches. –GETTY Mal inquiétant sur l’alpage CLUSES (F) Une maladie, la brucellose, a été identifiée dans un troupeau de bovins haut-savoyards. Les 219 vaches du cheptel devront être abattues. Selon «Le Dauphiné libéré», l’élevage se situe près du massif du Bargy, où évoluent des bouquetins porteurs du même mal. Une découverte qui consterne le monde agricole, notamment la filière du reblochon, à base de lait cru susceptible d’être infecté. Un constat qui relance le débat sur l’abattage du bouquetin.
VENDREDI 12 NOVEMBRE 2021 / 20MINUTES.CH La réclusion 25 jours C'est le temps passé par un chat dans une grotte sur le Rhin près de Rheinfelden (AG). L’animal, qui était bloqué par l’eau, a été retrouvé par hasard par des bénévoles lors de journées de nettoyage. Il avait perdu beaucoup de poids. Assurance pour non-vaccinés CORONAVIRUS Demander aux non-vaccinés de contracter une assurance complémentaire en cas d’hospitalisation due au Covid? C’est l’idée lancée par un prof de HEC Lausanne, Marius Brülhart, à la radio alémanique SRF. Il tire un parallèle avec les adeptes de sports dangereux, qui doivent souscrire des assurances spéciales, mais il estime qu’une telle option ne devrait être débattue que si la pandémie se prolongeait. VOTATIONS Opposé à la loi Covid, le comité Santé et liberté regroupe quelques grands noms du business et de la finance, comme l’entrepreneur et professeur d’économie Martin Janssen ou Rahel Blocher, milliardaire qui détient, avec ses sœurs, 70% des parts d’EMS-Chemie. Une de ses membres, l’entrepreneuse Simone Wietlisbach, a révélé jeudi au portail financier Inside Paradeplatz que le groupe avait récolté 1,3 million de SANTÉ La fondation pour la sécurité des patients monte au front pour éviter les «never events» dans les hôpitaux. Subir une intervention chirurgicale sur une mauvaise partie du corps est le cauchemar de tous les opérés. Il s’est produit pour une Tessinoise, qui s’est trouvée amputée des deux seins alors qu’elle devait se faire ôter une petite tumeur. Le praticien avait confondu deux dossiers… C’est ce qu’on appelle un «never event», un événement qui n’aurait jamais dû se produire et occasionne un préjudice. Rares à l’échelle d’un établissement, ces cas se chiffrent à une centaine par an à l’échelon national, selon une étude de la fondation Sécurité des patients Suisse. Leur nombre précis reste toutefois inconnu, car les hôpitaux ne sont pas obligés de les signaler. C’est la raison pour laquelle la fondation a décidé de monter au front, a relaté jeudi le «Tages-Anzeiger». «Comment pouvons-nous savoir si notre système de santé est sûr si personne n’enregistre ces incidents?» interroge David Champignons artistiques MATÉRIAUX Les bois en décomposition sont prisés depuis des lustres dans la fabrication de meubles haut de gamme lorsque les champignons y tracent de beaux motifs. Une équipe du Laboratoire fédéral d’essai des matériaux et de recherche (Empa) a trouvé le moyen de contrôler leur propagation de manière à créer de véritables tableaux tout en conservant la stabilité et la forme du bois. Ils ont même réussi à tracer des mots. Les champignons de l’Empa ont «appris» à écrire sur le bois. –EMPA Milliardaires anti-loi Covid francs pour financer la publicité contre la loi Covid soumise au peuple le 28 novembre. Avec son mari, Urs, cofondateur de la société financière zougoise Partners Group et milliardaire, elle a versé 600’000 francs. Stephan Rietiker, médecin, entrepreneur et président du comité, a toutefois nuancé l’information. Selon lui, Santé et liberté s’inquiète surtout d’éviter la division de la société par le certificat Covid. –CHT Schwappach, directeur de Sécurité des patients Suisse et professeur à l’Institut de médecine sociale et préventive de l’Université de Berne. Il réclame la création d’un registre central. Un congrès international sera d’ailleurs organisé dans une semaine à Zurich. Malgré cette lacune, David Suisse 7 Déclarer les erreurs médicales devrait devenir une obligation Les erreurs graves en salle d’opération ne sont pas recensées. –GETTY La discrète virée finit mal Un élève conducteur de 17 ans n’est pas près de passer son permis. Dans la nuit de mercredi à jeudi, il s’est offert une virée en solitaire sur les petites routes de Sursee (LU) dans une voiture sans plaques. Mais après avoir raté un virage, son auto a dévalé un talus, traversé une route et un champ et a pris feu. L’adolescent n’a pas été blessé. Sans vraie règle L’étude réalisée par la fondation Sécurité des patients Suisse en août 2019 auprès des gestionnaires des risques et de la qualité des hôpitaux de soins aigus avait donné des résultats alarmants: 30% des hôpitaux ne disposaient pas de directives en cas de «never event». Et seuls 45% des gestionnaires étaient informés de manière formelle en cas d’incident. Mais l’importance du sujet avait été soulignée par nombre d’entre eux. Schwappach se refuse à critiquer le personnel soignant. «Tout le monde fait des erreurs, surtout en cas de stress», dit-il. Il souhaite surtout détecter les sources d’erreur les plus fréquentes, comme des emballages de médicaments trop similaires, afin de rendre le système plus sûr. –CHRISTINE TALOS



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :