20 minutes Genève n°2021-11-12 vendredi
20 minutes Genève n°2021-11-12 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-11-12 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 19 Mo

  • Dans ce numéro : le foot amateur rongé par la violence.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 Actu VENDREDI 12 NOVEMBRE 2021 / 20MINUTES.CH Le couac Un défaut de tension au rotor arrière sur deux hélicoptères Super Puma a été constaté par l’armée suisse. Les quinze appareils de la flotte sont mis hors service pour des contrôles. De l’OFSP à la Santé vaudoise BERNE La médiatique cheffe de la section Contrôle de l’infection et programme de vaccination à l’OFSP, Virginie Masserey (phot0), va quitter ses fonctions à Berne. Celle qui présente régulièrement à la presse les dernières évolutions de la pandémie a été désignée par le Conseil d’État vaudois pour prendre la tête de la Direction générale de la santé le 1er avril prochain. Divergences pour endiguer la pénurie en soins infirmiers VOTATIONS La Suisse vote le 28 novembre sur le texte «Pour des soins infirmiers forts». «20 minutes» liste les arguments de chacun. «Avec la situation actuelle, il est presque impossible de maintenir la qualité de soins requise», déplore l’Association suisse des infirmières et infirmiers (ASI). C’est l’une des raisons qui l’ont poussée à lancer l’initiative «Pour des soins infirmiers forts». Le texte demande à la Confédération de créer des conditions de travail incitant les soignants à rester dans le métier et qu’elle réglemente les salaires, notamment pour éviter les grandes disparités entre cantons et établissements. Quand elle débute, une infirmière vaudoise touche un Des propositions laissées de côté Trois ans et demi après le dépôt de l’initiative, un contre-projet indirect a été finalisé par les Chambres en juin dernier. Le texte intègre l’offensive en matière de formation et la possibilité de remboursement de certaines prestations de soins par les assurances maladie sans ordonnance du médecin. Mais les élus ont en revanche évacué les mesures visant à augmenter la dotation en personnel auprès des patients et à améliorer les conditions de travail. Les enfants ont notamment doublé une vidéo sur Harry Potter, visible sur notre app. –F. CELLA À la découverte des coulisses des médias LAUSANNE Une vingtaine d’enfants ont participé, jeudi, à la Journée oser tous les métiers au sein des rédactions de «20minutes» et de Tamedia. Le concept permet aux plus jeunes de mieux percevoir la profession de leurs parents. Les journalistes en herbe, très attentifs, ont eu droit à un atelier sur l’art de l’interview, durant lequel ils ont pu poser leurs questions à un rédacteur chevronné. Ils ont également été initiés aux subtilités de la vidéo et du montage. Le manque de soignants atteint des records. –M. ANCIAN Vidéo: notre décryptage des enjeux est sur notre app. salaire mensuel de 5298fr. brut; elle touche 7400fr. en fin de carrière. Selon les chiffres révélés le mois dernier par la «SonntagsZeitung», 5761 emplois d’infirmiers sont à repourvoir, un record absolu en termes de pénurie de personnel. L’entreprise x28, qui a analysé ces données, estime que la situation est due à une surcharge de travail, à l’épuisement et à la frustration du personnel soignant depuis la pandémie. Rapidité visée Les associations de prestataires, Curaviva Suisse, Aide et soins à domicile Suisse, H+ Les Hôpitaux de Suisse, ASPS et Senesuisse estiment qu’il faut donner la préférence au contre-projet, notamment parce que sa mise en œuvre serait immédiate et le but – répondre à la pénurie de personnel qualifié – serait plus vite atteint. Si l’initiative est rejetée, Berne devra mettre à disposition près de 1 milliard de francs sur huit ans, ce qui permettrait une hausse du nombre de diplômes, qui passeraient de 2700 à 4300 par an. Selon le dernier rapport national sur les soins, 185’600 personnes occupent des postes d’infirmiers dans des hôpitaux, des EMS, des maisons de repos et les soins à domicile Spitex. Mais, dès 2029, il en faudra 222’100 pour répondre à la demande. Et 4000 de plus pour remplacer les préretraités et les retraités. Bien que les cantons forment deux fois plus d’infirmiers qu’il y a dix ans, ceux-ci sont encore trop peu nombreux. –LAUREN VON BEUST Jusqu’à 500 francs de frais pour une prune Un cambrioleur a été interpellé par la police, il y a une semaine. Il tentait de prendre la fuite après s’être introduit dans un logement de Schattdorf (UR) pour le cambrioler. Le voleur a bien TRAFIC Le comparateur en ligne Comparis a rendu jeudi aux Ministères publics de chaque canton ses analyses sur les émoluments à payer par les automobilistes en plus de l’amende. Ceux-ci varient du simple au décuple. La plateforme a étudié le cas d’un conducteur non récidiviste pincé pour un dépassement de 20km/h en localité «dans des circonstances clairement établies». Bonne nouvelle pour les contrevenants neuchâtelois: c’est chez eux que les frais de justice sont les plus bas, avec 50 francs à payer en plus. Vaud (60 francs) et le Valais (67 francs) suivent de près. C’est en Suisse alémanique que les frais prennent l’ascenseur. Argovie est le canton le plus gourmand (500 francs), devant Schaffhouse (450 francs) et Zurich (430 francs). –CHT Arrêté, il déballe tout à la police reconnu son larcin. Et dans le même temps, il a aussi avoué d’autres méfaits. Il a procédé à de multiples arnaques sur internet: il vendait des articles en ligne qu’il ne possédait pas.
VENDREDI 12 NOVEMBRE 2021 / 20MINUTES.CH Rentes AVS au 3e jour ouvrable GENÈVE Après la polémique suscitée par l’annonce du retardement du versement des rentes AVS au 6e jour ouvrable du mois, plutôt qu’au premier, dès 2022, l’Office genevois des assurances sociales a annoncé jeudi que, finalement, les paiements seraient effectués le 3e jour ouvrable. Une décision prise entre le Département de la cohésion sociale (DCS) et l’Avivo, association de défense des retraités. Un versement au premier jour ouvrable reste impossible. 20 secondes Tireur encore en fuite ARGOVIE Un homme de 29 ans a menacé sa compagne avec une arme et a fait feu, sans la toucher, dans la nuit de mercredi à Walzenhausen. La femme a été prise en charge par la police et emmenée en lieu sûr. L’homme, lui, n’a toujours pas été retrouvé à ce jour. Dangereuse pistache CONSO Coop rappelle les assortiments de pâtisseries baklavas Aladdin de 375 g. Les pistaches entrant dans la composition de ce produit présentent un taux élevé d’aflatoxine, potentiellement dangereux pour la santé, d’après le fournisseur. Ce produit a d’ores et déjà été retiré des rayons. Pas présente à Pékin BERNE En raison des mesures sanitaires, le DFAE a renoncé, jeudi, à organiser la House of Switzerland lors des prochains Jeux olympiques d’hiver à Pékin, en Chine. Cette absence de la présence suisse aux JO est motivée par l’exclusion du public international. GENÈVE L’association cantonale, alarmiste, a annoncé comme son homologue vaudoise sa volonté de sévir. La violence recommence à gangrener le football amateur genevois, après le pic navrant de 2018 (rixe, arbitre assommé). Mercredi, l’association cantonale, l’ACGF, a annoncé à tous les clubs un durcissement immédiat des sanctions. La raison: «une importante recrudescence des cas disciplinaires graves» observée «au cours des dernières semaines». L’association vaudoise avait fait une communication analogue le 15 octobre. L’inventaire de l’ACGF est horrifiant: insultes, notamment racistes, visant arbitres, joueurs et spectateurs; comportements injurieux d’entraîneurs qui incitent des juniors à répliquer; agressions dans les vestiaires et sur les parkings; bagarres et menaces à l’arme blanche. «C’était le moment de durcir le ton», dit Pascal Chobaz, patron de l’ACGF. Il relève des problèmes liés à l’environnement des clubs, victimes de groupes de jeunes qui viennent insulter l’équipe adverse et sur lesquels il est ardu d’avoir prise. Les violences ne concernant pas strictement le jeu sont souvent absentes des rapports d’arbitre. «Des parents nous écrivent directement, ce qu’ils disent est rarement tout faux.» Le dirigeant n’exclut pas que les arbitres omettent des incidents par peur de représailles. «Ils doivent tout rapporter, mais je peux comprendre qu’ils hésitent, surtout les jeunes, note Kazim Uysal, président de la corporation genevoise. La courtoisie s’est perdue durant l’arrêt dû au Covid.» –JÉRÔME FAAS Actu 5 Le «foot des talus» menacé par une flambée de violence TRAINS L’annonce va soulager un peu les pendulaires: les CFF prévoient de rétablir le trafic ferroviaire entre Lausanne et Genève dès ce matin. Cependant, les trains ne pouvant circuler qu’à vitesse réduite (20km/h) à l’endroit où s’est produit l’affaissement de mardi, près de Tolochenaz (VD), des limitations de capacité sont encore à prévoir pendant plusieurs jours. Les CFF invitent Suivez le guide en vidéo sur notre app. Injures, bagarres, menaces: les footeux ont perdu la boule. –GETTY toujours leurs clients à renoncer aux voyages non essentiels dans la région. Quatre trains par heure et par sens (deux RegioExpress et deux Inter­ Regio) assureront la liaison, au lieu de six en temps normal. Les trains qui circulent d’ordinaire sans arrêt entre les deux villes resteront supprimés. Selon les CFF, cette exploitation limitée devrait durer au moins jusqu’à mardi prochain. –FAZ En suivant Le Talent VAUD En cette fin d’automne, on vous propose une belle trotte de 17 kilomètres le long de la rivière Le Talent. Elle vous emmène du Chaletà-Gobet, sur les hauts de Lausanne, jusqu’à Échallens. En prime, vous aurez droit à de petits arrêts au milieu des couleurs de l’automne, que ce soit à l’étang de la Bressonne, aux cascades près de l’abbaye de Montheron ou à l’improbable plage d’Assens. –PHOTO DR Faux supporters, vrais boulets Les dérapages des spectateurs désemparent les présidents de clubs. «Lors de matches récents, entre 30 et 50 jeunes sont venus insulter l’équipe adverse, relate Christophe Gomes, patron du FC Vernier. Ils ne sont pas membres, on ne peut pas les sanctionner. On Les résignés 670 personnes À mi-bilan de la semaine nationale de la vaccination, entre lundi et mercredi, 670 personnes se sont rendues au «village de la vaccination» à la gare de Zurich pour y recevoir leur première injection de vaccin anti-Covid. est quatre, ils sont 50. On ne peut pas fermer le terrain. La commune, propriétaire des installations, nous a dit ne rien pouvoir faire. L’idéal serait une présence d’agents municipaux ou de policiers. Mais la venue de ces groupes est imprévisible. J’espère que la trêve les calmera.» Serrage de vis L’ACGF affirme qu’elle va dégainer suspensions de longue durée, amendes, forfaits, matches à huis clos et retraits de points. Les entraîneurs maniant l’injure, «s’il y a des preuves, seront suspendus». Il y a un hic: en juniors, nul diplôme n’est nécessaire. «On peut les priver de banc, pas d’exercer.» «Les incidents sont remontés aux clubs. On attend une prise de conscience.» La police n’a pas constaté la hausse de violences relatée par l’ACGF. Vers un retour progressif à la normale Les travaux sur la voie devraient se poursuivre jusqu’à mardi. –R. BAUDRAZ



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :