20 minutes Genève n°2021-11-12 vendredi
20 minutes Genève n°2021-11-12 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-11-12 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 19 Mo

  • Dans ce numéro : le foot amateur rongé par la violence.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
6 Coopération Weekend fooby.eh L’amertume divise Endive Il n’yarienàfaire: les salades amères comme l’endive ou la chicorée,onaime ou on n’aime pas. Et l’âgen’y change Chicorée Roquette pasgrand-chose. En nous incitant ànepas aimer les goûts amers, la nature nous a bien rendu service. Souvent, les plantes amères ne sont pas comestibles. Il s’agit donc d’un réflexe de protection inné. Alors, si un concombre, une courgette ouune courge aungoût qui ne te revient pas, c’est direction le compost! Mais certains aliments sont amers de nature. On apprend àles aimer avec le temps: les enfants ne sont par exemple souvent pas trop fans du grapefruit. Une fois adultes, nous apprécions les boissons comme le thé, le café etlabière justement pour leur note amère. Celle-ci intensifie legoût decertains aliments. Par exemple, lechocolat noir sefait bien plus remarquer que lechocolat aulait, non? Cela ne veut pas dire que l’amour de l’amertume vient avec l’âge, car c’est aussi une question de perception. Certains font la grimace dès qu’un brocoli ramène sa fraise, alors que d’autres ne jurent que par uncafé bien noir. Et il n’y aaucun consensus possible pour les choux de Bruxelles, la chicorée et les endives, qui sont actuellement de saison. Nous sommes nombreux ànepas aimer ces légumes, et le fait qu’ils soient bons pour la digestion n’y change rien. Mais on peut s’entraîner àles apprécier en leur donnant régulièrement une chance. Al’époque, nos parents savaient ce qu’ils faisaient quand ils nous forçaient encore etencore àessayer. Brocoli Chou c4o _, cç) ' ,-,,, de Bruxelles o»k Artichaut TEXTE FABIAN KERN
ENDIVESPANÉESETDIP AU SÉRÉ 45 MIN. DE PRÉP. o 45 MIN. EN TOUT 413 KCAL PARPERSONNE POUR 4PERSONNES, IL VOUS FAUT 1 cs de miel 2 litres d’eau salée frémissante 750 g d’endives coupées en 2 ou en 4 dans la longueur 50 g de farine blanche 80 g de panko oudechapelure 60 g de parmesan râpé 1 citron bio, unpeu du zeste râpé 2 œufs beurre àrôtir ¼decc de fleur de sel 250 g de séré demi-gras 30 g de graines de courge hachées grossièrement 20 g de parmesan râpé 1 bouquet de ciboulette ciselée sel, poivre, selon le goût VOICI COMMENTFAIRE Coopération Weekend 1. Endives: dissoudre le miel dans l’eau salée frémissante. Faireblanchir les endives par portions pendant env. 1 min., les sortir avec une écumoire, bien les égoutter, les mettre sur unlinge decuisine propre etles sécher. 2. Endives panées: mettre la farine dans une assiette plate. Mélanger le panko, Présenté par le fromage etlezeste decitron, mettre le tout dans une assiette plate. Battre les œufs dans une assiette creuse. Passer les endives par portions dans la farine, les secouer un peu pour faire tomber le surplus, puis dans l’œuf etenfin dans le panko enappuyant bien. 3. Cuisson: préchauffer le four à90 °C. Faire fondre unpeu de beurre àrôtir dans une poêle antiadhésive. Faire revenir de toutes parts les endives panées par portions pendant env. 5 min., les saler puis les réserver au chaud dans le four. 4. Dip: mélanger le séré, les graines de courge, le fromage etlaciboulette, assaisonner. Servir les endives panées avec le dip. 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :